FUSILLADE DE STRASBOURG : Le frère du tireur arrêté en Algérie    PRODUCTION D'AGRUMES : Près de 40.000 quintaux d'oranges récoltés    EXPLOITE DE MANIERE SCANDALEUSE EN FRANCE : Le médecin algérien payé ‘'à moitié prix''    LE FLN ET LE RND SE LIVRE UNE RUDE BATAILLE : La campagne des sénatoriales bat son plein à Oran    INTERDICTION DU NIQAB : Les Zaouïas appellent à une interdiction totale    LES NEGOCIATIONS ABOUTISSENT A DE "BONS RESULTATS" : Une zone de libre-échange africaine dans 10 ans    TIARET : Un homme et une femme écroués pour charlatanisme    AIN TEMOUCHENT : 07 harraga portés disparus en mer    ORAN : Un jeune arrêté pour chantage sur facebook    L'art de la confusion.    Dans les coulisses de : Naïma Salhi «chassée» de Naciria et de Chabet ElAmeur    Après la découverte d'une bombe à M'chedallah, les villageois réclament la sécurité    Emeutes à Si Mustapha (Boumerdès) : la population se révolte en signe de soutien au président d'APC    Turquie 9 morts et 86 blessés dans un accident de train à Ankara    Défi de survie pour le mouvement des «gilets jaunes»    Natation : Sahnoune éliminé sur 50 mètres en Chine    Mouvement au sein des chefs de sûreté de wilaya    Ouverture demain du Salon international des dattes    Exploitation des mines d'or dans le Sud : les discussions avec les partenaires étrangers avancent    CNAS : tenter de réduire les accidents du travail    Ouadhias (Tizi Ouzou) : Deux voleurs de batteries de relais téléphoniques identifiés par la police    Soins des Algériens en France : Y a-t-il un changement ?    Issiakhem : Il aurait sans doute ri !    Léo Rojas, nous y étions !    Kamel Messaoudi : Le chanteur qui a osé    La menace terroriste plane à nouveau sur la France    Bouira : Le DJS sur la sellette !    Tournoi de beach-volley demain et dimanche à Oran    Le FLN part en favori    Trio malien pour JS Saoura-IR Tanger    Votre week-end sportif    «Tôt ou tard, le tarif de l'électricité doit être revu»    Sidi-Saïd prend de vitesse ses détracteurs    L'auto-satisfecit algérien    Déclaration de politique générale du gouvernement: Ouyahia dément tout empêchement de la présidence    Un individu sous les verrous: Chantage sur le Net    Aïn El Turck: Cinq femmes tuées par le monoxyde de carbone    Démission du SG et menaces du RCK: La FAF et la LFP retombent dans leurs travers    Division nationale amateur - Ouest: Le dauphin à l'assaut du leader    Défaitisme    L'histoire à méditer    Coup d'envoi de la première rencontre culturelle «Voix de femmes»    Une ville au passé révolutionnaire    Réminiscences de mots à l'Espaco    Brexit : Theresa May à la peine dans son tour d'Europe pour obtenir des concessions    Répression meurtrière à la suite de manifestations de l'opposition    Mondial des clubs: Vers une finale River Plate-Real Madrid    Un monument à Soljenitsyne inauguré à Moscou le jourde son centenaire    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





L'Algérie participe à la conférence de Palerme sur la Libye
Publié dans La Nouvelle République le 12 - 11 - 2018

L'Algérie participe, lundi et mardi, dans la ville de Palerme (sud de l'Italie), à une conférence internationale sur la Libye, en présence des principaux dirigeants libyens, dont le président du Conseil présidentiel, Fayez Al-Sarraj, le commandant en chef des forces armées, Khalifa Hafter, le président de la Chambre des représentants, Aguila Saleh, le président du Haut Conseil d'Etat, Khaled Al-Mechri, et des partenaires internationaux, parmi lesquels l'envoyé spécial de l'ONU, Ghassan Salamé, et des représentants de plus d'une vingtaine de pays entre voisins et partenaires de la Libye.
Cette conférence organisée en collaboration avec la Mission d'appui des Nations unies en Libye, et qui a eu lieu quelques jours après l'intervention de Ghassan Salamé devant le Conseil de Sécurité des Nations unies, permet aux dirigeants libyens de se retrouver autour de la même table, dans l'espoir de déboucher sur une vision commune et d'aboutir à une solution de la crise qui perdure depuis sept longues années. L'Algérie, considérée par la communauté internationale comme partenaire incontournable dans le règlement des conflits dans la région, notamment la crise libyenne, sera représentée à cette conférence par le Premier ministre, Ahmed Ouyahia, accompagné du ministre des Affaires étrangères Abdelkader Messahel. Selon les autorités italiennes, initiatrices de ce rendez-vous, la conférence vise à «identifier les étapes d'un processus de stabilisation».
Elle s'appuiera sur la «responsabilité de la partie libyenne et le respect du parcours prévu par l'ONU» pour résoudre la crise. Le ministre italien des Affaires étrangères Enzo Moavero Milanesi qui en avait fait l'annonce au début du mois d'octobre dernier, avait précisé que les débats se focaliseront sur une «approche inclusive» en vue de ramener la stabilité et la sécurité à la Libye. Dans ce contexte, il y a lieu de souligner que l'Algérie et l'Italie, depuis le début de la crise en 2011, coordonnent de façon permanente leurs efforts sur la situation dans ce pays et insistent sur la nécessité d'accompagner les efforts des Nations unies en vue d'arriver à une solution.
A plusieurs occasions, l'Algérie a réitéré sa position concernant le conflit libyen, axée sur son soutien à «une solution politique et un dialogue inclusif des parties libyennes dans le respect de l'unité, de la souveraineté et de l'intégrité de la Libye». Une vision partagée par l'Italie, convaincue que la solution doit émaner des Libyens eux-mêmes, sans interférence étrangère. L'émissaire des Nations unies pour la Libye estime que seuls «les Libyens décideront de leur destin». Il considère que la conférence de Palerme constitue un «signe essentiel de l'appui de la communauté internationale au processus politique». Ghassan Salamé a affirmé jeudi dernier lors de la vidéo-conférence avec le Conseil de sécurité de l'ONU, que le processus électoral en Libye devrait démarrer au printemps 2019, après la tenue d'une conférence nationale prévue en début de l'année.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.