ON A TOUJOURS REFUSE DE NOUS ECOUTER. AUJOURD'HUI, ON VA SE FAIT ENTENDRE    El-Tarf : 20 kg de kif saisis, 7 personnes écrouées    Bouchareb annonce un virage à 180 degrés: Le FLN soutient le mouvement populaire    Chlef: La grève des impôts largement suivie    Retards dans le lancement des VRD et malfaçons: Les souscripteurs AADL dénoncent    CAN-2019: Algérie - Gambie, vendredi à 20h45: Le match des jeunes loups de Belmadi    USM Annaba: L'attaque, ce maillon faible    RCK - Démission du président Farès: Un directoire mis en place    Seddik Chihab: Le pays est gouverné par «des forces anticonstitutionnelles»    Tébessa: La pénurie d'eau s'installe    Le coup de pied de l'âne    Algérie - USA: Des experts du FBI pour la formation aux enquêtes sur les vols de patrimoine culture    Programme spécial vacances à la salle Ahmed Bey    200 millions d'euros de dégâts depuis le début du mouvement    «Le mois de mars marqué par "les hauts-faits aux objectifs nobles" du peuple»    Le FLN «rejoint» le mouvement populaire    Refus des visas pour les Algériens    Le GSP bat Prisons du Kenya et passe en quarts    Réunion de travail entre les présidents de clubs et la FABB    Des arbitres nigériens pour Guinée Equatoriale - Algérie des U23    A propos de l'acheminement gratuit du gaz vers la France    Manifestations populaires et perspectives    Saisie de plus de 1.800 comprimés psychotropes    Première section de formation pour les enfants autistes    Les postiers rejoignent el hirak    De l'eau 24h/24 pour les Constantinois dès 2020    Aide du PAM pour plus d'un demi-million de personnes    L'ONU présente un nouveau plan pour le retrait des combattants    Un artiste promis à un million de dollars au Japon    Cheïkh Aïchouba Mostefa dit Si Safa    Célébration du 57e anniversaire de la fête de la victoire    Crise au Venezuela : Washington parle de "négociations positives" avec Moscou    Après près de 30 ans à la tête du pays : Le président kazakh Noursoultan Nazarbaïev démissionne    Tamanrasset : Adapter les textes régissant le commerce extérieur avec les spécificités des régions frontalières    France : La croissance 2019 revue en baisse à 1,4%, dit Le Maire    De pluies assez soutenues    Constantine : Fin des travaux de consolidation des stations du téléphérique    MARCHES POUR LE CHANGEMENT : Les personnels de la santé appellent au "respect de la Constitution", à "l'indépendance de la justice"    Lamamra maintient le cap    Cascade de démentis    VEHICULES CKD-SKD: Légère baisse de la facture d'importation    Les derniers terroristes del'EI acculés au bord de l'Euphrate    Dylan Bronn forfait face à l'Algérie    El-Qods occupée: Escalade israélienne, condamnations et mises en garde palestiniennes    Ghardaïa, la 51e édition de la fête du tapis reportée sine die    Tlemcen : Les accords d'Evian au centre d'une rencontre    Eliminatoires Coupe d'Afrique des Nations 2019.. Mobilis fidèle aux Verts    Ghaza : L'ONU demande à Israël de revoir ses règles d'engagement militaires    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La succession du Nigeria est ouverte, l'Algérie en outsider
Publié dans La Nouvelle République le 16 - 11 - 2018

Le coup de starter de la 13e Coupe d'Afrique des nations CAN-2018 de football (dames) sera donné aujourd'hui au Ghana en présence des éternels favoris de la compétition, alors que l'Algérie, dont il s'agit de la 5e participation, tentera de se faire une place au soleil.
Le Nigeria (tenant du titre) sera le favori en puissance pour sa propre succession, lui qui a écrasé cette épreuve depuis sa création en 1991 en raflant 10 des 12 titres disputés jusque-là, alors que la Guinée équatoriale en a remporté les deux autres. Les Nigérianes devraient passer la phase de poules sans encombre dans un groupe B composé aussi de l'Afrique du Sud, de la Zambie et de la Guinée équatoriale. L'hégémonie imposée par les Nigérianes risque fort de se prolonger lors de cette édition, marquée par le retour de l'Algérie, absente en 2016 au Cameroun.
Le Ghana, pays hôte, sera le premier adversaire des joueuses de la sélectionneuse Radia Fertoul samedi au stade d'Accra (16h30 algériennes) dans un groupe A où figurent également le Cameroun (vice-champion d'Afrique) et le Mali. «La sélection nationale a atteint la phase finale de la CAN à quatre reprises, mais elle n'a jamais réussi à sortir des poules. Donc, si au Ghana nous parvenons à passer au deuxième tour, ce sera déjà une grande première», a estimé Fertoul qui a succédé en août dernier à Azzedine Chih.
Le Ghana comme premier obstacle
La sélection algérienne, privée de son avant-centre vedette Naïma Bouhani-Benziane, forfait pour blessure, sera mise à rude épreuve dès l'entame de la compétition par une équipe ghanéenne qui bénéficiera des avantages du terrain et du public. Finalistes malheureuses en 1998, 2002 et 2006 et demi-finalistes en 2000, 2004 et 2016, les Ghanéennes aspirent à entamer «leur» CAN en force, une manière d'impressionner dès le début et avertir leurs futurs adversaires. Pour son dernier test préparatoire, le Ghana a disposé lundi de l'Afrique du Sud (1-0). Auparavant, les «Black Queens» se sont inclinées face à la Zambie à Lusaka (3-2) et ont fait match nul à Nairobi face au Kenya (1-1). Le Ghana n'a pas toujours fait preuve d'une grande régularité.
En 2008, 2010 et 2014, il a été incapable de passer le cap du premier tour et en 2012, il a été écarté de la phase finale par le Cameroun. «Nous avons préparé une équipe qui, à notre avis, est capable de remporter le tournoi. Ne tenez pas compte du passé. C'est une nouvelle histoire qui commence à Accra», a déclaré la sélectionneuse adjointe du Ghana, Mercy Tagoe Quarcoo. Les Algériennes enchaîneront ensuite en donnant la réplique mardi au Cameroun, finaliste malheureux à quatre reprises : 1991, 2004, 2014 et 2016. Un autre match couperet attend donc le Onze algérien dans la quête d'un exploit. L'équipe nationale bouclera le premier tour en affrontant le 23 novembre le Mali, dont il s'agit de la 7e participation et qui aspire, à l'instar de l'Algérie, de passer le premier tour du tournoi, selon le sélectionneur malien Mohamed Housseyni Saloum.
«Cette CAN sera plus difficile parce qu'elle regroupe les meilleures nations du continent. C'est pourquoi j'ai choisi des joueuses déterminées, concernées, avec un esprit de gagneuses. C'est un mélange de cadres, de jeunes et d'expatriées, un groupe homogène qui ne manque pas d'atouts avec des secteurs et autres compartiments bien servis», s'est-il enthousiasmé. Mais selon la presse malienne, la participation des Aigles dames reste menacée à cause de primes de qualification non empochées.
Sur un autre registre, la Confédération africaine de football (CAF) s'est distinguée par une décision pour le moins surprenante, en annonçant par le biais de son Jury d'appel le 7 novembre, la réintégration de la Guinée équatoriale, initialement disqualifiée et remplacée par le Kenya, pour avoir utilisé la joueuse Annette Jacky Messomo, soupçonnée d'être Camerounaise, lors des éliminatoires. Une décision qui prive du coup le Kenya de prendre part à cette compétition.
Rappelons enfin que les trois premiers à l'issue du tournoi qui prendra fin le 1er décembre, se qualifieront pour la Coupe du monde 2019 en France (7 juin - 7 juillet).
Programme complet :
Groupe A (à Accra, en heures algériennes) :
17 novembre 2018
Ghana-Algérie 16h30
Mali-Cameroun 19h30
20 novembre 2018
Ghana-Mali 16h30
Cameroun-Algérie 19h30
23 novembre 2018
Cameroun-Ghana 17h (Accra)
Algérie-Mali 17h (Cape Coast)
Groupe B (à Cape Coast, en heures algériennes) :
18 novembre 2018
Nigeria-Afrique du Sud 6h30
Zambie-Guinée équatoriale 19h30
21 novembre 2018
Nigeria-Zambie 16h30
Afrique du Sud-Guinée équatoriale 19h30
24 novembre 2018
Afrique du Sud-Zambie 17h (Accra)
Guinée équatoriale-Nigeria 17h (Cape Coast)
Demi-finales : 27 novembre
Match de classement : 30 novembre
Finale : 1er décembre


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.