Le procès de Karim Tabbou reporté au 16 novembre    Le procès Condor reporté au 9 novembre    Une aubaine pour l'ex-allégeance    Fête de la Révolution: la journée du dimanche prochain chômée et payée    «Il faut absolument préserver les réserves prouvées»    Protection et exploitation rationelle de notre patrimoine naturel, une urgence nationale    Les arabes, les musulmans et la vie sans camembert Président    Juventus : Ronaldo toujours incertain pour le match face au Barça    Six cas testés positifs au Covid-19    Rahmoun Yazid en renfort    Le 10 novembre, dernier délai pour le dépôt des demandes de licences    L'inquiétude monte    Une caravane médicale au profit des populations nomades    Tarte au chocolat amer    Actucult    Lutte antiterroriste : Reddition d'un terroriste à Tamanrasset    Risque de covid-19 : Regroupements dangereux des parents devant les écoles    Ghazaouet : Sensibilisation sur le cancer du sein    Coupe de la CAF : Renaissance Berkane remporte le titre    Village le plus propre de Béjaïa : «A Aguemoune Nat Amar, nous avons toujours été propres et organisés»    Le système politique algérien, formation et évolution (1954-2020) : Bonnes feuilles    Festival du film franco-arabe de Noisy-Le-Sec : Une dizaine de films algériens en compétition    La 13e édition du Siol 2020 reportée    Un seul bureau de poste pour 11 cités et quartiers    Le Real de Madrid doit réagir    Droit de réponse    Erdogan appelle au boycott des produits français    Une troisième tentative de cessez-le-feu vole en éclats    Reprise des négociations tripartites aujourd'hui    Boukadoum s'entretient avec le Secrétaire général des Nations unies    BMS Corona    L'hôpital Nedjma d'Oran équipé de 14 lits de réanimation    8 décès et 276 nouveaux cas    La comptabilité analytique au sein des entreprises en vue d'assuer l'accès aux marchés extérieurs    Tamanrasset: l'Alliance citoyenne pour le changement, une initiative pour soutenir le projet d'amendement constitutionnel    Le projet d'amendement de la Constitution préserve les constantes nationales    Les agglomérations africaines brillent par leur absence    Rue Marcel-Bigeard remplacée par rue Maurice-Audin    Le projet de l'amendement constitutionnel premier jalon pour l'édification de la nouvelle Algérie    Une majorité de Soudanais contre la normalisation avec Israël    Mascara: Des terres agricoles non exploitées seront récupérées    Bouira: Apprendre à reconnaître les «fake news»    ES Sétif: La stabilité enfin payante ?    MC Saïda: Un effectif chamboulé    L'ENCRE ET L'HISTOIRE    Choc inévitable ?    Tlemcen: L'Institut français relance ses activités    Tiaret: La radio locale souffle sa 22e bougie    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Production de 50 mégawatts d'énergie électrique en hybride prochainement
Publié dans La Nouvelle République le 08 - 01 - 2019

L'Algérie envisage de renforcer sa capacité de production d'énergie électrique en hybride dans le Sud du pays. En effet le président directeur général de SKTM, (Sharikat Kahraba wa Takat Moutajadida), filiale de Sonelgaz chargée des énergies renouvelables, M. Chahar Boulakhras a fait savoir hier, qu'une production de 50 mégawatts en énergie électrique hybride, selon une technologie qui associe énergies renouvelables (solaire, éolienne) et combustible fossile (gasoil), sera lancée prochainement dans le Sud du pays.
Intervenant en marge d'une cérémonie d'installation de cadres supérieurs de différentes unités de SKTM, le P-dg de SKTM a affirmé que ces nouveaux projets de valorisation énergétique solaire et éolienne pour la production de l'électricité dans le Sud du pays visent à réduire la dépendance des centrales électriques du Sud de l'énergie fossile et le coût du transport de cette énergie fossile vers les wilayas du Sud ainsi que la mise à la disposition du citoyen des zones les plus reculées du pays des bienfaits de l'énergie électrique. Le même responsable a expliqué que la réduction de la consommation de gasoil des turbines et générateurs de production d'électricité conventionnelle permet inéluctablement de diminuer l'émission de gaz à effets de serre et la pollution.
«Nous venons de lancer un appel d'offres pour la réalisation et l'équipement en panneaux solaires des différentes centrales de production d'énergie à base de combustible fossile dans le Sud», a-t-il déclaré, précisant que les pouvoirs publics ont mis en place une stratégie visant à réduire sensiblement et graduellement les centrales électriques à gasoil. Actuellement, la production énergétique en Algérie est fournie à 70% par des centrales alimentées par les combustibles fossiles (Gaz et Gasoil) et 30 % de production d'énergies propres et renouvelables, a-t-il poursuivi. Le même responsable a signalé que l'Algérie s'est engagée dans la voie de réduire et renverser graduellement cette tendance par des actions concrètes, basée sur le développement à grande échelle des énergies renouvelables et le renforcement de l'efficacité énergétique.
M. Boulakhras a indiqué également que les pouvoirs publics favorisent la production nationale et l'intégration du produit local dans la fabrication des panneaux et autres installations photovoltaïques. «Notre défi actuellement est d'assurer la maintenance et la réparation du matériel en cas de pannes et la sensibilisation aux bonnes pratiques de pérennisation des projets par leur appropriation par les populations locales», a-t-il soutenu. Il convient de souligner que SKTM, dont le siège social est à Ghardaïa, a été créée en 2012 pour prendre en charge la production d'électricité conventionnelle pour les réseaux isolés du Sud et des énergies renouvelables pour le territoire national.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.