PSG : Pas moins de 300M€ pour laisser partir Neymar ?    Neuf «Tasers» de 15 000 volts saisis    Gaïd Salah met en garde contre ceux brandissant des drapeaux autres que l'emblème national    Les journalistes appellent l'Etat à agir    Confirmer la mutation du football africain    Une bonne gouvernance et l'Etat de droit    L'appel des sept    70% des objectifs atteints    Rachid Taha, cet «ambianceur» et «sapeur» africain    Les habitants en colère    Pionnière dans la formation d'étudiants entrepreneurs    Le procès de Kamel El Boucher reporté pour la seconde fois    88,24% de réussite à Médéa...    Un combiné innovant    La marque qui a révolutionné l'automobile    La Russie victime de cyberattaques américaines "depuis des années"    De la justice d'exception à la justice sans exception !    «Noureddine Bedoui doit démissionner»    Signature d'un contrat de partenariat et de coopération    Une ouverture du capital, mais à quel prix ?    Bouzidi : "Remettre le club en Ligue 1"    Ouverture de Club-des-Pins reportée    ONM : "La solution constitutionnelle a échoué"    L'octroi d'un terrain au groupe médias de Haddad annulé    Economie politique du pillage du foncier agricole    Tout savoir sur les pneumatiques    Mise en service de la station de traitement des eaux du barrage Sarno    Livraison de la première voiture de marque vietnamienne    Retard dans les rappels    Kendji Girac en concert algérois    Elaine Mokhtefi raconte une des périodes fastes de l'Algérie postindépendance    Découverte d'un cimetière datant de l'époque romaine dans la région de Smara    Chikhi Samir représentera Aïn Témouchent    "L'Algérie était la pièce manquante que je voulais restituer"    Es Sénia : Cinq enfants mordus par un chien errant    L'ONU demande l'ouverture d'une enquête indépendante : Al Sissi a-t-il fait tuer le président Morsi ?    Nouvelles d'Oran    Les étudiants réclament un «Etat civil»    Bensalah inaugure la Foire internationale d'Alger    Tlemcen: Détournement de bons d'essence, 14 mandats de dépôt    29 harraga interceptés à Oran et Tipaza    Equipe nationale: Les Verts depuis hier au Caire    USM Alger: Kaïs Yaâkoubi ne viendra pas    Urgence au dialogue consensuel    Selon des experts économiques : La persistance de la crise politique affectera négativement l'économie nationale    Une amitié de voisinage et une coopération régionale    Comité bilatéral stratégique algéro-malien: La contribution de l'Algérie saluée    La justice se penche sur les dossiers du secteur    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





François Regis-Legrier : «La bataille d'Hajin était une défaite stratégique»
Publié dans La Nouvelle République le 21 - 02 - 2019

Dans un article publié dans la rubrique opinion de la Revue Défense Nationale de février au sujet des ultimes combats contre l'organisation Etat islamique en Syrie. le colonel François-Régis Legrier a détaillé une analyse critique de la conduite des opérations militaires occidentales en Syrie. «Nous n'avons en aucune façon gagné la guerre.» C'est par ces mots cinglants que le colonel François-Régis Legrier a expliqué dans un écrit publié. Des paroles qui visiblement sont détestables dans la hiérarchie militaire du cabinet de la ministre des Armées, Florence Parly.
A ce sujet il faut savoir que cet officier supérieur français, chef de corps du 68e régiment d'artillerie d'Afrique, a été engagé durant six mois au service de la coalition internationale contre Daesh dirigée par les Etats-Unis. Il vient en outre de finir sa mission de commandant de la Task Force Wagram, le bataillon qui actionne depuis l'Irak les canons Caesar contre les derniers bastions de l'EI.
Avant même de terminer sa mission il a rédigé son papier «La bataille d'Hajin : victoire tactique, défaite stratégique ?» selon le journal le monde son hiérarchie militaire a avancé aussitôt des reproches contre lui sous prétexte que ce colonel s'était exprimé sans attendre son retour en France et avant de rédiger son compte rendu de fin de mission . Le colonel Legrier devrait être sanctionné, a rapporté vendredi 15 février 2019 l'état-major français.
Le rédacteur en chef de la Revue Défense Nationale, Jérôme Pellistrandi, a retiré le texte polémique du site internet de la publication, Dans son texte, le colonel dénonce le coût exorbitant et les nombreuses destructions qu'a entraînées, entre septembre 2018 et janvier 2019, la bataille de Hajin, petite cité située aux confins de l'Irak et de la Syrie, notamment d'hôpitaux, de routes, de ponts, de mosquées ou d'habitations «Nous avons donné à la population une détestable image de ce que peut être une libération à l'occidentale, laissant derrière nous les germes d'une résurgence prochaine d'un nouvel adversaire», prévient ce haut gradé de l'armée française. Il explique que la performance technologique des armes occidentales ne suffit pas à gagner : «Une bataille ne se résume pas à détruire des cibles comme au champ de foire.», dit-il.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.