Les raisons du limogeage de la Juge d'El Harrach    SIDI BEL ABBES : Un octogénaire et sa fille meurent écrasés par un train    Des facilitations au profit des agriculteurs pour l'octroi des autorisations    Financement du Projet Complexe Phosphate Tébessa    Le MCA rate son premier match    Rabat prête à relever le défi    «Abeid est apte à jouer»    Personnalités et experts adhèrent au dialogue national    La peau de mouton, un patrimoine en perdition    Signature d'un mémorandum d'entente entre l'Algérie et les USA    RUSH DES ALGERIENS VERS LA TUNISIE : Le poste frontalier d'Oum Teboul pris d'assaut!    Belaili de retour à Angers? Le président du SCO dit non    Raids des forces de Haftar contre des aéroports civils    L'Unicef tire la sonnette d'alarme    Le pétrolier iranien "Grace 1" relâché    Sarko and co    Les monarchies du Golfe « arrosent» le Maroc !    La Russie propose un moratoire aux Etats-Unis    L'ex-wali de Tipasa Ghelaï Moussa en détention provisoire    La rencontre de la société civile reportée, faute d'autorisation    Les Oranais en mode "yetnahaou gaâ"    Des administrateurs pour assurer la gestion    Les Algériennes en stage à Blida    Le labyrinthe    Huawei-Algérie espionnait des personnalités de l'opposition    Hausse de 13% des touristes algériens    Les souscripteurs au programme 300 logements AADL dénoncent    L'éternel frein des tarifs prohibitifs    Bakbouka algéroise    Le rappeur Enima rentre en Algérie    Appel à participation pour le 5e Grand prix El-Hachemi-Guerouabi    Ouverture du Festival du raï    Projection du documentaire "Tadeles''    Djam sélectionné dans la compétition officielle    Des soirées dédiées au monologue et à l'humour    20 août 1956 : «La primauté du civil», comme testament de Abane    NAHD 0 - JSK 0 : Ennuyeux !    MCO - USMBA: Commencer la saison par un succès    Jijel : Les corps des deux disparus en mer repêchés    Sûreté de wilaya: Deux campagnes de sensibilisation sur le respect du code de la route    Lutte contre la corruption: Zeghmati insiste sur la récupération des fonds détournés    Pour le 26ème vendredi de suite: La mobilisation continue malgré la canicule    Le secteur de l'éducation renforcé par des infrastructures scolaires: 5 lycées, 30 groupes scolaires et 8 CEM pour la prochaine rentrée    DES ATTRIBUTS DE ZOMBIES    Le frère de Abdelghani Hamel arrêté à Oran    Une série de projets de loi et de décrets exécutifs    L'armée se rapproche de la ville clé de Khan Cheikhoun    Le Maroc tente d'induire en erreur l'opinion publique    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Messahel met en exergue les cinq piliers de la politique algérienne
Publié dans La Nouvelle République le 23 - 02 - 2019

En visite de travail aux Pays-Bas, le ministre des Affaires étrangères, Abdelkader Messahel, a animé jeudi, une conférence à l'Institut néerlandais des relations internationales «Clingendael Institute».
Devant un panel d'experts, Messahel a indiqué que «l'Algérie est un gage de stabilité et de sécurité régionales». Dans ce contexte, a-t-il précisé : «l'Algérie ne ménage aucun effort pour contribuer autant que faire se peut à l'avènement de la paix, la sécurité et la stabilité dans sa région qui connaît, depuis quelques années déjà, un haut niveau d'instabilité, d'insécurité et une grande volatilité, notamment en Libye et dans la bande sahélo-saharienne», notamment que ces efforts restent «basés sur des principes clairs, de non-ingérence, d'équidistance et d'appropriation par les acteurs eux-mêmes des processus de règlement.»
Passant en revue les différentes menaces et défis à relever sur les plans national et régional, et leurs répercussions sur la stabilité de l'ensemble de la région, le ministre a évoqué le terrorisme, la radicalisation, le crime organisé et l'immigration clandestine massive. Faire face à ces défis, «l'Algérie a consenti des efforts sur le plan national, avec la mobilisation des forces de l'Armée nationale populaire et des forces de sécurité, ainsi que sur le plan régional en apportant son concours aux pays de la région, dans la limite de ses moyens, notamment à travers la formation de troupes spécialisées, l'équipement et le partage de renseignements et d'expériences», a ajouté Messahel.
Aussi, a-t-il mis en exergue «l'importance d'une approche holistique pour assurer et préserver la paix et la stabilité dans la région». «Une telle approche doit focaliser non seulement sur les aspects sécuritaires mais aussi sur les aspects de Gouvernance, du développement socio-économique, ainsi que la lutte contre toutes les formes de marginalisation ou de stigmatisation», a-t-il indiqué. Dans ce registre, le ministre a également rappelé «les cinq piliers sur lesquels reposent la politique algérienne en la matière, à savoir, le respect et la promotion des droits de l'Homme, l'attachement aux vertus du dialogue pour la résolution des divergences et le règlement des crises et conflits, le recours aux politiques de concorde civile et de réconciliation nationale conduites par le président de la République, Abdelaziz Bouteflika, la conviction que la démocratie constitue l'antidote au discours extrémiste et sectaire ainsi que la mise en œuvre d'une politique de déradicalisation axée sur la promotion du référent religieux national, la protection des composantes de l'identité nationale - Islam, arabité et amazighité - de toute exploitation, la lutte contre le discours extrémiste et sectaire, et la lutte permanente et structurelle contre les facteurs de marginalisation, d'exclusion ou de stigmatisation politiques, économiques, culturelles, sociales ou encore contre l'injustice et les inégalités sociales».
Enfin, s'appuyant sur le nombre «très insignifiant des combattants terroristes d'origine algérienne dans les rangs des groupes terroristes», Messahel a souligné «malgré ce succès de l'approche algérienne, il y a lieu de rester vigilant en raison du fait que la bête immonde du terrorisme a la capacité de se régénérer rapidement». Cela dit, et en marge de cette conférence, le ministre s'est entretenu avec la ministre néerlandaise du Commerce Extérieur et de la Coopération au développement, Sigrid Kaag, dans le cadre de sa visite de travail aux Pays-Bas.
Dans ce cadre, les deux ministres «ont passé en revue l'état de la coopération économique, des échanges commerciaux et d'investissement entre les deux pays. Ils ont relevé avec satisfaction le développement progressif que connaissent les échanges économiques entre les deux pays». Dans le même ordre d'idée Messahel «a appelé à la dynamisation des rencontres entre les communautés d'affaires des deux pays en vue de mettre à profit le potentiel de coopération qu'offrent les économies algérienne et néerlandaise», ainsi que «les possibilités et les opportunités de coopération dans le domaine des énergies renouvelables et de la protection de l'environnement».


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.