Commerce: permanence respectée à 99% par les commerçants au 1er jour de l'Aïd el Fitr    Le romancier Samir Kacimi anime des ateliers d'écriture virtuels    Benbouzid dévoile les priorités du secteur après la levée du confinement    Territoires Non Autonomes: l'Eucoco rappelle le droit des peuples à l'autodétermination    Aid El Fitr: le Président Tebboune présente ses vœux aux éléments de l'ANP et des travailleurs du corps médical    Le ministre de la Communication salue les efforts des travailleurs du secteur    Campagne de récolte de pommes de terre de saison : un rendement record à Mostaganem    COVID-19: 157 bus mobilisés pour le transport quotidien des personnels de la santé    Arts Martiaux / Classement Ligue Onechampionship: l'Algérien Mahmoudi au pied du podium    Le Premier ministre présente ses vœux au peuple algérien à l'occasion de l'Aïd El-fitr    Le discours intégral de Tebboune    Covid-19: la crise sanitaire entraînerait des transformations numériques "majeures" en Afrique    195 nouveaux cas confirmés et 10 décès enregistrés en Algérie    Hand-MCO: pour un changement du système de compétition des 2 premiers paliers    La détente est nécessaire et possible    CIO : Report des JO-2021 ?    Reprise de la compétition : Trois scénarios pour l'actuelle saison    Jamal Khashoggi : Le pardon de ses fils est «choquant»    L'Affaire Halfaya prend une autre tournure    5 ans de prison ferme requis    Rassemblement des femmes à Béjaïa    Proche-Orient : Les Palestiniens refusent l'aide médicale de MBZ    Défense ; Les Etats-Unis se retirent du traité «Open Sky»    Distribution de 200 000 masques à Tizi Ouzou    On vous le dit    Brèves    Khemis El Khechna : Le marché de gros cédé à 16,2 milliards    Editions Chihab : Mère des Cités, un sacré polar    Au royaume de Massinissa, Jugurtha, Koceila et Dihya    Oran : Les artistes anonymes, autres victimes collatérales de la pandémie    L'année judiciaire ne sera pas clôturée le 15 juillet    Beaucoup reste à faire    La production de la fraise en net recul à Jijel    Les travaux traînent en longueur    Indignation contre une loi sur la sécurité nationale de Pékin    Les feuilles de l'automne    Zemmamouche parti pour rester    Anthar Yahia estime qu'"il n'y a pas assez de terrains"    Des voix dénoncent l'annexion de la Cisjordanie occupée par Israël    Plus de 660 000 déplacés dans le monde depuis fin mars    Lancement d'une campagne artistique en hommage au personnel soignant    "Je finalise un essai sur le règne de Bouteflika"    Une soirée ramadhanesque avec Hind Boukella    La fin de Cheikh Shamessedine sur Ennahar TV    AID EL-FITR : Les journées du 1er et 2 chaoual chômées et payées    Le Président de la République reçoit un appel téléphonique de son homologue égyptien    Les cas confirmés de Covid-19 en hausse dans la bande de Ghaza    L'espoir, cet emprunt fait au bonheur !    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Des cas de typhus à Los Angeles
Publié dans La Nouvelle République le 09 - 03 - 2019

Le typhus, cette maladie oubliée depuis la Seconde Guerre mondiale, a refait une apparition inattendue à ...Los Angeles, Californie, dans un des milliers de camps de sans-abri et de personnes errantes.
Le typhus serait responsable de l'utilisation par les Allemands du Zyklon B pour le nettoyage des vêtements des travailleurs forcés et des prisonniers des camps de concentration et de travail forcé de 1942 à 1944. Le système Allemand s'était effondré sous les bombes alliés et le blocus économique et financier. Qui aurait cru que les guerres hybrides provoquées par le complexe militaro-industriel et les lobbies pro-israéliens, supportées par le contribuable Américain à son corps défendant, conduiraient un jour à l'apparition du typhus dans l'un des États les plus riches des États-Unis. Ainsi une épidémie de typhus s'aggrave dans l'utopie libérale de Los Angeles, en Californie, en raison d'une population croissante de sans-abri et de montagnes de déchets infestés de rats. Rien n'est plus «progressiste» qu'une maladie infectieuse médiévale comme la fièvre typhoïde qui se propage dans une ville en 2019.
Le typhus se propage principalement parmi la population des sans-abri par le biais des puces qui vivent sur les rats qui fouillent dans les tas de détritus, mais Liz Greenwood, l'avocate municipale adjointe qui travaille à l'hôtel de ville a contracté cette maladie. Les symptômes du typhus comprennent de la fièvre, des maux de tête et une éruption cutanée. Les cas non traités sont mortels.»J'avais l'impression que quelqu'un m'enfonçait des piquets de chemin de fer dans les yeux et à l'arrière du cou», a déclaré Greenwood à NBC 4. «Qui attrape le typhus ? C'est une maladie médiévale causée par les ordures.» Mme Greenwood croit qu'elle a contracté le typhus à cause de puces qui ont infesté son bureau à l'hôtel de ville Est. «Il y a des rats à l'hôtel de ville et à l'est de l'hôtel de ville», a ajouté M. Greenwood.
«Il y a d'énormes rats et leur queue est aussi longue que leur corps.»2018 a établi le record du nombre de cas de typhus, a déclaré NBC. 124 cas dans le comté de Los Angeles ont été signalés, selon le département de la santé publique de Californie. En octobre, le maire Garcetti a promis de nettoyer les tas d'ordures infestées de rats qui s'entassent autour de Los Angeles pour aider à combattre l'épidémie de typhus. Même si le maire a alloué des millions de dollars pour aider à nettoyer la ville de Los Angeles, en particulier Skid Row, connu comme «la zone du typhus», il y a encore des montagnes de déchets partout et la maladie infectieuse s'aggrave.
Une déclaration du bureau du maire Garcetti a été remise à NBC Los Angeles : «L'automne dernier, nous avons demandé à plusieurs services municipaux d'entreprendre un effort coordonné et global pour améliorer la propreté et protéger la santé publique dans le centre municipal, y compris l'hôtel de ville et l'hôtel de ville Est. Outre l'augmentation du ramassage et du nettoyage des ordures, des mesures énergiques ont été prises pour lutter contre les ravageurs dans les bâtiments et dans les zones extérieures environnantes - y compris des traitements de réduction et le remplissage de 60 terriers de rongeurs et 114 puits d'arbres.
Ce travail dans des bâtiments publics très fréquentés et très peuplés est exécuté avec soin pour protéger les travailleurs et les visiteurs, et le calendrier des activités d'extermination tient compte de ces facteurs.»


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.