Trafic d'influence, détournement de foncier, transferts de fonds vers l'étranger...: Les frères Kouninef et Rebrab présentés au procureur    En l'absence de Bensalah: Une conférence vidée de politique et des interrogations    Selon Djilali Hadjadj: Près de 60 milliards de dollars détournés en Algérie en 15 ans    Tizi-Ouzou - Victime d'un accident: Un supporter du MCO succombe à ses blessures    USM Annaba: C'est la chute libre    Football - Ligue 2: Qui accompagnera l'USMB et le RCK en DNA ?    Alger: Cinq morts dans un effondrement    Constantine - Sit-in de demandeurs de logements devant la wilaya    Erosion, déversements des eaux, pollution, accès difficile...: Une plage «artificielle»... avec des problèmes «réels»    L'exception algérienne    Le fromage Bouhezza en fête    Hi-Tech : Samsung pourrait devenir fournisseur d'Orange en 5G    Coopération bilatérale : La Russie et la France s'allient pour créer un réseau de maisons de retraite    Sri Lanka : Des attentats font plus de 160 morts le jour de Pâques    La contestation suspend les discussions avec l'armée    Libye: Tripoli toujours sous la menace armée, avancée des troupes du GNA    Washington met fin aux exemptions    Le guide suprême nomme un nouveau chef des Gardiens de la Révolution    Analyse : Baisse de l'aide militaire US au Cameroun, une brèche pour la Russie ?    La rue applaudit les décisions    Un député FLN démissionne pour rejoindre le Hirak    Création d'une instance indépendante chargée d'organiser les élections : Début de la rencontre de concertation sur les mécanismes    Hazard au Madrid, c'est déjà fait!    Le Barça vole au secours de Coutinho    Yacine Chalel à la 5e place    Sport : Quand le vent du "Hirak" souffle sur le sport algérien    Championnats d'Afrique U18 et U20 : 13 médailles dont cinq en or pour l'Algérie    Corruption : Report pour la semaine prochaine de l'affaire du sénateur Boudjouher Malik    Le bal des hypocrites    Le baril "accompagne" le Hirak    Des débuts prometteurs    Plus de peur que de mal    Ça chauffe à Aïn Berda    Tizi-Ouzou : Réhabilitation de la station climatique de Tala Guilef    Huawei innove dans la gestion des flux de passagers    La saison 8 de Games of Thrones censurée en Chine    Un documentaire sur le royaume de Numidie en réalisation    Bouchetta Soulimane expose "El Djazair"    La nouvelle Cupra Formentor sera produite dans l'usine Seat à Martorell    Retrait du permis de conduire : détails de la nouvelle procédure    Qui succédera à Ould Abbès    Les frères Kouninef arrêtés    L'Algérie a atteint 1,5 % en 2018    Victoire à la présidentielle du comédien Volodymyr Zelenskiy    La semaine de la langue espagnole    Cinéma à Alger.. L'Onci récupère trois salles    Evocation du séjour à Oran de Cervantès    Spécialiste de l'Algérie : L'historienne Annie-Rey Goldzeiguer, tire sa révérence    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le football national doit faire dans l'optimisme
Publié dans La Nouvelle République le 18 - 03 - 2019

«Il faut croire que la violence n'aura plus sa place, ni dans les gradins, encore moins sur les terrains de football. L'image vue par des millions, voire des milliards de téléspectateurs ces dernières semaines à Alger, à l'occasion des manifestations pacifiques qui honorent le pays, le démontre amplement.
Des banderoles aux logos de l'USMA, de la JSK, du MCA, de l'USMH, du RCK et autres expriment amplement le niveau extraordinaire de mobilisation de la jeunesse algérienne... «Demain, lors des rencontres de football, je ne pense pas, et très sincèrement que les supporters s'entre-déchireraient». Cette expression lâchée au milieu de la foule par un couple, tous deux sportifs, est aussi rassurante que la marche pacifique de ces millions d'Algériens qui ont ainsi illuminé les quartiers des différentes wilayas du pays. Un autre professionnel rencontré, ne cessait de se référer à son répertoire qui montre deux visages du football, celui d'hier et celui d'aujourd'hui, en somme les étapes parcourues par ce football qui a du mal à s'exprimer conformément à ses objectifs.
Cette discipline a connu et continue à faire face à des violences, non seulement sur le terrain mais aussi à travers la mauvaise interprétation de ses textes. Ce phénomène est encore selon des avis récoltés ses dernières semaines : «Notre football est miné par les différentes commissions caractérisées par ses incompétences, les déraillements s'affichent à chaque tentatives d'organisation. L'arbitrage, la programmation, la DTN, la commission de discipline, la formation au sein des clubs, c'est la corruption, le ‘marché' des matchs, c'est aussi la relation FAF -LFP. Ou encore la relation CAF-FAF... Je pourrai en citer encore, mais je préfère m'arrêter à ce niveau».
Un autre enfourchera la discussion pour revenir sur la compétence du président Zetchi, «c'est un homme que nous respectons, mais ce qui nous étonne, c'est son silence, pourquoi laisse-t-il le feu atteindre les autres étages de son institution ? Ses commissions tournent avec la majorité de sa composante hors circuit ? Pourquoi préfère-t-il être spectateur plûtôt que d'intervenir pour nettoyer sa maison footballistique ? Si vous permettez, je voudrais me référer à un article paru dans un journal suisse où il signale chaque week-end, environ 60 000 enfants âgés de cinq à dix ans qui jouent au football dans un club ? Le football des enfants constitue ainsi la porte d'entrée la plus importante vers une vie sportive active. En moyenne, dans un club de football, un quart de tous les joueurs/euses actifs font partie de cette catégorie. Le groupe d'experts du football des enfants de l'ASF souhaite tenir compte de ce mouvement significatif, spécifique à notre société et à notre type de sport, et contribuer par le concept à l'amélioration qualitative durable du football des enfants en Suisse. Le présent document de cours s'appuie sur ce concept».
Il faut espérer un débat qui serait ouvert avec les gestionnaires des clubs et des entraîneurs pour trouver des solutions à la fois conformes aux textes, aux fonctionnements des commissions, recrutements formation... Il est ainsi, espérait par tous, un changement radical dans le fonctionnement de la machine du football national. «Ce succès du dialogue social ne doit être clôturé car la volonté de favoriser son développement doit trouver son prolongement qui permettrait de consolider l'image du football national».
Enfin n'est-il pas possible de construire un modèle sportif purement algérien dont le pays est porteur depuis des années de l'indépendance ? «Ce modèle a pour principe la rigueur de gestion financière, la priorité à la formation et la solidarité économique entre grands et petits, entre professionnels et amateurs, et un système de compétitions transparent».
La FAF, nous sommes convaincus, saura apporter les correctifs indispensables pour nettoyer le football et lui permettre de s'installer, conformément à ses textes, pour assurer et surtout garantir à la génération, les moyens dispensables pour qu'elle s'intègre dans ce sport, qui n'est fait, non seulement pour s'entraîner, jouer, mais aussi pour éduquer. Et c'est sous cette bannière que la violence pourra reculer. Alors, tout est possible, il suffit de confier les clés de ce sport aux professionnels, à ceux qui savent comment déceler ses pièges pour le faire stagner et le faire avancer dans une totale transparente.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.