Real Madrid: Benzema, un record de la tête en 2019    Vent de contestation au groupe média d'Ali Haddad    Man United : Pour Mourinho, son limogeage était mérité    Le bilan s'élève à près de 200 victimes    Les magistrats confirment et dénoncent    Le temps des incertitudes    Les travailleurs exigent le versement de leurs salaires    Un Plan national climat pour bientôt    Des partis et des personnalités soutiennent Kaïs Saïed    L'Iran plaide pour un projet régional de sécurité    L'armée envoie des renforts à proximité du plateau du Golan    Affrontements entre manifestants et forces de l'ordre à Suez    Début de la révision des listes électorales    Une nouvelle marche populaire pour la libération des détenus à Chemini    Résultats    Bien négocier la manche aller    Batelli critique le rendement des joueurs    Ce que risque Sofiane Bouchar    Le niet de Benbitour    Plus de 16 500 étudiants affiliés    Interception de 9 harragas    Le policier à l'origine de l'accident mortel à Oued R'hiou écroué    Les syndicats chez le ministre    Un espace pour préserver l'histoire de cette expression populaire    "Trésor humain vivant" du Sénégal    Blonde ou brune ?    Tinder lance une série interactive qui influencera les rencontres proposées à l'utilisateur    Réception de plusieurs équipements au 1er trimestre 2020    Le procès renvoyé au 29 septembre    Tribunal militaire de Blida : Un procès sur fond d'interrogations    Affaire Kamel Chikhi : Report du procès au 6 octobre prochain    «La classe politique et les personnalités doivent se positionner avec le peuple»    On adopte la règle du pollueur payeur    MO Béjaïa : Nechma remplace Bouzidi    JS Kabylie : Enchaîner par une troisième victoire face au CRB    La langue de Molière ou la langue de Shakespeare : «Is that ‘‘la question'' ?»    Aït Ferrach (Bouzeguène) : Un mémorial de chouhada en chantier    Aïn Defla : Abdelkader Chaterbache, un artisan au service de l'éducation    El-Tarf: Des transporteurs bloquent l'accès d'une base de vie chinoise    GALETTE ET PETIT-LAIT    La future coalition en Israël : blanc bonnet et bonnet blanc    Pommades cancérigènes: Les précisions du SNAPO    Le spleen du professeur avant la retraite    Le ministère s'explique    Les victimes protestent et réclament leur argent    Téhéran met une nouvelle fois en garde contre une attaque    Présidentielle en Tunisie … La logique arithmétique plaide pour Kaïs Saïed    Brexit : Le Royaume-Uni quittera l'Union européenne le 31 octobre    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le football national doit faire dans l'optimisme
Publié dans La Nouvelle République le 18 - 03 - 2019

«Il faut croire que la violence n'aura plus sa place, ni dans les gradins, encore moins sur les terrains de football. L'image vue par des millions, voire des milliards de téléspectateurs ces dernières semaines à Alger, à l'occasion des manifestations pacifiques qui honorent le pays, le démontre amplement.
Des banderoles aux logos de l'USMA, de la JSK, du MCA, de l'USMH, du RCK et autres expriment amplement le niveau extraordinaire de mobilisation de la jeunesse algérienne... «Demain, lors des rencontres de football, je ne pense pas, et très sincèrement que les supporters s'entre-déchireraient». Cette expression lâchée au milieu de la foule par un couple, tous deux sportifs, est aussi rassurante que la marche pacifique de ces millions d'Algériens qui ont ainsi illuminé les quartiers des différentes wilayas du pays. Un autre professionnel rencontré, ne cessait de se référer à son répertoire qui montre deux visages du football, celui d'hier et celui d'aujourd'hui, en somme les étapes parcourues par ce football qui a du mal à s'exprimer conformément à ses objectifs.
Cette discipline a connu et continue à faire face à des violences, non seulement sur le terrain mais aussi à travers la mauvaise interprétation de ses textes. Ce phénomène est encore selon des avis récoltés ses dernières semaines : «Notre football est miné par les différentes commissions caractérisées par ses incompétences, les déraillements s'affichent à chaque tentatives d'organisation. L'arbitrage, la programmation, la DTN, la commission de discipline, la formation au sein des clubs, c'est la corruption, le ‘marché' des matchs, c'est aussi la relation FAF -LFP. Ou encore la relation CAF-FAF... Je pourrai en citer encore, mais je préfère m'arrêter à ce niveau».
Un autre enfourchera la discussion pour revenir sur la compétence du président Zetchi, «c'est un homme que nous respectons, mais ce qui nous étonne, c'est son silence, pourquoi laisse-t-il le feu atteindre les autres étages de son institution ? Ses commissions tournent avec la majorité de sa composante hors circuit ? Pourquoi préfère-t-il être spectateur plûtôt que d'intervenir pour nettoyer sa maison footballistique ? Si vous permettez, je voudrais me référer à un article paru dans un journal suisse où il signale chaque week-end, environ 60 000 enfants âgés de cinq à dix ans qui jouent au football dans un club ? Le football des enfants constitue ainsi la porte d'entrée la plus importante vers une vie sportive active. En moyenne, dans un club de football, un quart de tous les joueurs/euses actifs font partie de cette catégorie. Le groupe d'experts du football des enfants de l'ASF souhaite tenir compte de ce mouvement significatif, spécifique à notre société et à notre type de sport, et contribuer par le concept à l'amélioration qualitative durable du football des enfants en Suisse. Le présent document de cours s'appuie sur ce concept».
Il faut espérer un débat qui serait ouvert avec les gestionnaires des clubs et des entraîneurs pour trouver des solutions à la fois conformes aux textes, aux fonctionnements des commissions, recrutements formation... Il est ainsi, espérait par tous, un changement radical dans le fonctionnement de la machine du football national. «Ce succès du dialogue social ne doit être clôturé car la volonté de favoriser son développement doit trouver son prolongement qui permettrait de consolider l'image du football national».
Enfin n'est-il pas possible de construire un modèle sportif purement algérien dont le pays est porteur depuis des années de l'indépendance ? «Ce modèle a pour principe la rigueur de gestion financière, la priorité à la formation et la solidarité économique entre grands et petits, entre professionnels et amateurs, et un système de compétitions transparent».
La FAF, nous sommes convaincus, saura apporter les correctifs indispensables pour nettoyer le football et lui permettre de s'installer, conformément à ses textes, pour assurer et surtout garantir à la génération, les moyens dispensables pour qu'elle s'intègre dans ce sport, qui n'est fait, non seulement pour s'entraîner, jouer, mais aussi pour éduquer. Et c'est sous cette bannière que la violence pourra reculer. Alors, tout est possible, il suffit de confier les clés de ce sport aux professionnels, à ceux qui savent comment déceler ses pièges pour le faire stagner et le faire avancer dans une totale transparente.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.