Les candidats réitèrent leur appel à la consolidation du front interne pour préserver l'Algérie    Affaires montage automobile-financement de la campagne Bouteflika : Saïd Bouteflika renvoyé de l'audience    Vote des Algériens à l'étranger à la présidentielle : l'ANIE en appelle au respect de l'opinion de l'autre    L'USM Alger tient en échec le Petro Atletico    DEBAT TELEVISE POUR LA PRESIDENTIELLE 2019 : Un premier face à face équidistant entre candidats    Man United : Solskjaer fracasse Manchester City !    EL TARF : Saisie de 20 millions de cts en faux billets à Aïn Assel    ACCIDENTS DE LA ROUTE : 9 morts et 39 blessés en 48 heures    Energies renouvelables: bientôt une stratégie globale pour donner une vision claire aux investisseurs    Décès du chanteur kabyle Mesbah Mohand-Ameziane    «Je connais parfaitement vos problèmes»    Appel à une nouvelle journée de grève et des manifestations mardi    Au moins 7 000 personnes auraient été arrêtées    Ali Bongo prépare son fils pour lui succéder    Une quinzaine de morts dans un nouveau massacre    Le Premier ministre désigné de plus en plus isolé    Nouvelle mobilisation exceptionnelle    Les producteurs sous forte pression    Vers un Algérie-Belgique en mars prochain    Favorable au Chabab, le Doyen sur le gril    13 ateliers d'accompagnement organisés    La Cnac de Aïn Témouchent signe cinq conventions de partenariat    Boulettes de crevettes au gingembre    Des fauteuils et des tricycles distribués à Médéa    Création de plus de 22 000 postes d'emploi    ACTUCULT    Générale de la pièce "Ez'zaouèche" au TNA    Mohamed Attaf : "L'histoire des rois berbères doit être enseignée"    Chouiten, Laceb et Belkheir, lauréats de la 5e édition    Les balances et cette odeur insupportable …    Histoire d'une ville, côté oued, côté jardin    CSC: Redjradj annonce sa démission et met les propriétaires dans l'embarras    Athènes expulse l'ambassadeur libyen    La diaspora algérienne à l'unisson de son peuple    Le MJS l'a déclaré jeudi à Oran : «Le processus de partenariat clubs-entreprises est enclenché»    EN (U21) féminine : Alger abritera le tournoi de l'UNAF    Skikda : Le cadavre d'un pêcheur repêché    Galatasaray : Feghouli indisponible pour quelques jours    Port d'Oran: Près de 2 kilos de cocaïne découverts sur un bananier    Selon des sources sécuritaires: Un plan de sabotage fomenté par le MAK déjoué    Amnesty International dénonce «l'intensification des arrestations» en Algérie    La nouvelle loi des hydrocarbures à l'épreuve du terrain    Sebdou: Une bonbonne de gaz chargée d'explosifs découverte dans une station Naftal    Gaid Salah: L'Algérie forteresse impénétrable    Une «petite victoire» au goût d'inachevé: «Concessions» du ministère, insatisfaction chez les instituteurs    Mostaganem: Près de 100 mandats de dépôt en un mois    Chaïb Maâchi n'est plus    Arrestation d'activistes présumés du PNP    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





«Des élus se servent à outrance sous l'œil médusé des garants de l'Etat !»
Publié dans La Nouvelle République le 01 - 04 - 2019

Conformément aux articles 297,299 et 409 du code de procédure pénal et les articles 25 et 33 de la loi relatif à la prévention et la lutte contre la corruption, le président d'une petite localité sise dans la Daïra de Ain-Fekan et distante d'une quarantaine de kilomètres du chef lieu de la wilaya, a été placé sous contrôle judiciaire en date du 19 mars 2019, par le procureur de la République près du tribunal de Mascara.
En effet, les griefs préliminaires retenus dans cette affaire ont été inventoriés par le procureur de la République dans une demande d'ouverture d'enquête envoyée au juge d'instruction de la chambre N°2, ou pas moins de quatre délits ont été indiqués, dont : propos injurieux et insultes, destruction de documents administratifs, abus d'autorité et corruption. Demande de Bakchichs indûment exigés. L'article 47 de la loi relatif à la prévention et la lutte contre la corruption a été signalé dans cette affaire des plus choquantes. Après examen des articles 67 de la loi de procédure pénale,le juge d'instruction de la chambre 02,que le juge d'instruction ne peut informer qu'en vertu d'un réquisitoire du procureur de la République, même s'il a procédé en cas de crime ou de délit flagrant. Le réquisitoire en question, peut être pris contre une personne dénommée ou non dénommée. Ine fine, La corruption compromet deux classes d'individus, les corrupteurs et les corrompus. Certains textes considèrent la corruption comme une infraction unique qui exige pour sa réalisation l'existence du corrupteur et du corrompu qui sont égaux quant à l'incrimination et à la peine. Tandis que d'autres législations voient dans la corruption deux infractions distinctes, l'une est commise par le corrupteur l'autre par le corrompu, chacune d'elle est totalement indépendante de l'autre. C'est le cas du législateur algérien, qui distingue entre les deux infractions, ainsi il punit dans ses articles 126 et 127 du code pénal le corrompu, l'infraction du corrompu, communément appelé, sous le terme juridique «corruption passive». (Nous y reviendrons)

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.