Vingt P/APC de Béjaïa refusent l'organisation de ce scrutin    Quelles leçons tirer du fort taux d'abstention aux dernières législatives ?    «Le marché pétrolier est resté équilibré»    Frais d'engagement des clubs    Le GSP au championnat arabe    Aarab Elyes nouvel entraîneur-adjoint    Real Madrid: Le clan Zidane fait une grande annonce pour son avenir !    C'est fait à Annaba    Lancement à partir de Batna de la campagne nationale de prévention des risques des inondations    Espace pour préserver son histoire    Un roman inédit de Françoise Sagan en librairie    FORMATION PROFESSIONNELLE : Les CFPA sensibilisent les jeunes    LES PLANTEURS (ORAN) : 500 familles relogées d'ici la fin de l'année    AFFAIRE SAID BOUTEFLIKA, TOUFIK, TARTAG ET HANOUNE : Ouverture du procès aujourd'hui    Djaballah sera-t-il candidat à la présidentielle ?    Plus de 250 nouveaux professeurs en renfort    Un trafiquant de psychotropes condamné à 18 mois de prison    La FAF reçoit l'ambassadeur d'Argentine    Réforme ou manœuvre électoraliste ?    Vers la fermeture de l'usine Renault    Vers l'interpellation des chefs de parti sur le "hirak"    Le pirate qui avait sillonné le ciel algérien arrêté    Plus de 2,6 millions de personnes ont besoin d'une aide alimentaire d'urgence    Et maintenant ?    Un vendredi sur son 31    3 remèdes au miel pour traiter naturellement la grippe    Un incendie détruit une école primaire    L'indépendance de la justice, parent pauvre du système    Imminent changement à la tête des médias publics    La prophétie de Benflis    Pour la mise en place de stratégies d'enseignement de l'art dramatique et de traduction des textes théâtraux    Les Misérables de Ladj Ly, candidat de la France pour les Oscars    Le gouvernement français veut jouer la transparence    Karoui autorisé lors du deuxième tour    Indices    Béjaïa : Les manifs continuent    Téhéran met une nouvelle fois en garde contre une attaque    JS Kabylie : Le CRB et Horaya en ligne de mire    Berraf réagit aux accusations    Sonatrach: Des contrats gaziers à long terme renouvelés dans les prochains mois    Présidentielle en Tunisie … La logique arithmétique plaide pour Kaïs Saïed    Brexit : Le Royaume-Uni quittera l'Union européenne le 31 octobre    Au 1er semestre 2019 : Hausse de près de 5% de la production industrielle publique    Y a-t-il une vie en dehors des GAFAM? Episode I : les réseaux sociaux    Lutte contre le changement climatique: L'ONU salue les efforts de l'Algérie    Côte d'Ivoire : La profanation de la tombe de DJ Arafat ne restera pas impunie    Un rapport de l'IGF pointe un risque de faillite    Le chef de la Minurso visite les camps de réfugiés sahraouis    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Sans la candidature de Sidi Said pour un nouveau mandat
Publié dans La Nouvelle République le 12 - 04 - 2019

Le secrétaire général de l'Union générale des travailleurs algériens (UGTA), Abdelmadjid Sidi Said, ne présentera pas sa candidature pour un nouveau mandat au prochain congrès, qui se tiendra avant la date prévue.
L'annonce a faite par le S/G, lui-même, avant-hier jeudi à Oran. « Je n'ai pas l'intention de me représenter pour un nouveau mandaté pour diriger l'UGTA», a indiqué Abdelmadjid Sidi Said. S'exprimant en marge d'une réunion de coordination à huis-clos regroupant les membres du comité exécutif national de l'UGTA, Sidi Said a affirmé que le 13ème congrès de L'Union générale des travailleurs algériens (UGTA) se tiendra plutôt que prévue. «Le mandat actuel prendra fin le 10 janvier 2020, toutefois, nous avons décidé d'avancer la date de l'organisation du 13e congrès de l'UGTA », a-t-il déclaré. Nous avons convenu, a-t-il observé, de créer une commission nationale de préparation de ce congrès, le 13ème, qui tiendra le 27 avril courant une réunion, où les mécanismes et les mesures pour préparer le congrès ainsi que la date exacte de son organisation seront définis. « Il a été décidé, à l'unanimité, lors de cette réunion de coordination organisée au complexe Les Andalouses à Oran, par les membres du comité exécutif de l'UGTA, de continuer à respecter le règlement intérieur ainsi que le statut particulier de la Centrale syndicale », a observé Abdelmadjid Sidi Said. A l'issue de cette réunion de coordination tenue à huis-clos regroupant les membres du comité exécutif national de l'UGTA, il est également attendu de poursuivre le travail dans ce sens principalement dans son volet sanctions. Différentes mesures et procédures techniques relatives à la préparation du congrès ont été, en outre, abordées lors de cette rencontre. Sur un autre registre, la direction nationale de l'UGTA a estimé qu'elle ne peut demeurer indifférente face à cette période charnière que traverse l'Algérie dans son histoire contemporaine. « L'UGTA qui a acté le cri de cœur des manifestations, en particulier de notre jeunesse formidable exprimant une grande ambition pour l'Algérie, tient à saluer le civisme et le patriotisme qui ont émaillé les marches citoyennes et populaires », indique une déclaration de la puissante centrale syndicale, signée par le secrétaire général de la Centrale syndicale, Abdelmadjid Sidi Saïd. L'expression populaire, poursuit cette déclaration, est exemplaire et doit être imprégnée par le souci majeur d'une transition pacifique, démocratique et sereine, dont le seul acteur est le peuple algérien souverain. « Le besoin du changement est devenu nécessaire, comme il est évident qu'il doit se construire à travers un dialogue empreint de sagesse d'une solution consensuelle permettant de faire émerger l'édification d'une nouvelle république en harmonie avec les aspirations du peuple, estiment les rédacteurs du document. Et de rappeler, au passage, que son (UGTA, ndlr) engagement aux côtés de l'ancien président de la République, Abdelaziz Bouteflika, est le fruit des multiples acquis économiques et sociaux engrangés par le monde du travail dans le cours du processus de la reconstruction nationale dans la paix. Depuis le soutien exprimé par la centrale syndicale pour un cinquième mandat de Bouteflika, Sidi Saïd est fortement critiqué par beaucoup de travailleurs. Face à la contestation dont il fait l'objet, à l'instar de toutes les figures du « Bouteflikisme », Abdelmadjid Sidi Said, l'inamovible patron de l'UGTA, depuis l'assassinat d'Abdelhak Benhamouda, le 28 janvier 1997 voit sa fin approcher. Rabah Mokhtari

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.