Le Maroc commande 13 drones turcs, le régime rattrapé par la guerre au Sahara occidental    Conditions de détention "graves" des palestiniens dans les prisons israéliennes    Meeting de Lyon (100m NL): Amel Melih améliore son record d'Algérie    Grève des postiers dans la capitale : Reprise du travail et grande affluence des citoyens    SEAAL : Vers la non-reconduction du contrat avec le partenaire français    Accidents de la route : Campagne de sensibilisation aux Sablettes    El-Menfi valorise le rôle de l'Algérie dans la sécurité et la stabilité de la Libye    Saignée de capital humain    Tizi-Ouzou: Marche des travailleurs de l'ETRHB    Création de dix nouvelles wilayas: «Aucun changement dans les frontières territoriales»    Europe - Les grands clubs lancent la «Super League»: L'UEFA promet des sanctions    FAF - Coupe de la Ligue: La hiérarchie sera-t-elle respectée ?    Ligue 1 - Mise à jour: Le CRB en examen à Bordj    Le procès en appel de Karim Tabou reporté au 28 juin    Une bonbonne de gaz explose : incendie, deux blessées et des dégâts    Crise sanitaire: L'immunité collective fait encore parler d'elle    LE RAMADHAN A BON DOS    Algérie-France: Macron qualifie les propos de Djaâboub d'«inacceptables»    Le butin de la mémoire    L'industrie sinistrée aux oubliettes?    Le baril fait du yoyo    Les chantiers de Khaldi    La dernière ligne droite    Brèves    Une AGE à refaire    Le programme dévoilé    Révolution dans le football européen    L'acquittement? O.K. Et l'accusation?    Boumala victime de son paradoxe    Macron pointe la volonté de réconciliation malgré des «résistances»    L'Ave Marie . . . m    L'absentéisme ou le fléau ramadhanesque    Le feu vert de Tebboune    163 nouveaux cas et 5 décès en 24 heures    La Confédération des syndicats algériens tire la sonnette d'alarme    Téhéran redit sa disposition à dialoguer avec l'Arabie saoudite    La Tunisie secouée par la pandémie    Boukadoum et Beldjoud en visite de travail en Libye    Le spectacle vivant réclame des aides    Le patrimoine musical algérien en deuil    «Chaque rôle apporte un plus...»    Une grande voix du style assimi s'éteint    « Liberté » réagit au placement sous mandat de dépôt de son journaliste Rabah Karèche    Coup d'envoi des festivités du mois du patrimoine 2021    Justice : Procès de Tabou reporté, Boumala relaxé    L'hommage oublié aux victimes du Printemps noir    6 ans de prison pour deux anciens DG    Christopher Ross: La décision de Trump sur le Sahara Occidental «irréfléchie» et «dangereuse»    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Les titulaires du CAPA dénoncent le blocage des stages et la prestation de serment
Publié dans La Nouvelle République le 17 - 04 - 2019

Les titulaires du certificat d'aptitude à la profession d'avocat envisagent l'organisation aujourd'hui d'un rassemblement devant le siège de l'union nationale des Ordres des avocats UNOA.
Les titulaires du CAPA dénoncent lors de cette sortie, le blocage des stages de formation ainsi que la session de prestation de serment, en réclamant l'ouverture d'une autre session avant la fin de l'année de justice. C'est ce qui va permettre, selon leurs représentants reçu cette semaine à notre rédaction, à des millions de titulaires de passer le stage de formation et exercer leur métier après des années d'études.Munis d'un communiqué annonçant une nouvelle action de protestation, Ils ont précisé, de même, que cette mobilisation ne serait pas la dernière s'ils ne recevaient pas une réponse positive de la part des responsables. Ils ont ajouté de surcroît, que les revendications présentés se sont des droits réservés par la loi et non pas des bénéfices. La situation de blocage vient après une décision faite de la part de l'assemblée générale de l'Union nationale des avocates (UNOA). Cette interdiction jugée d « injuste et arbitraire » par les titulaire, empêche des millions d'étudiants des dernières promotions de l'année 2015 dans des différentes facultés de droit du pays de réaliser leur rêve et suivre le parcours professionnel en tant qu'avocat comme il exige la loi. D'après les détenteurs cette décision ne se base sur aucun texte juridique du CAPA. En revanche, elle est contraire à la loi 13-07 portant sur l'organisation de la profession d'avocat, notamment l'article 36 qui prévoit le droit d'une session de prestation de serment et un stage de deux ans pour les détendeurs de CAPA pour qu'ils puissent devenir avocat, ont-ils-ajouté. Elle est également contraire aux principes d'égalités des chances, de justices et d'égalité de la constitution algérienne. Par ailleurs, parlant des justifications présentées par l'Union qui se résument en deux points ; la saturation du secteur des professions juridiques et la création d'écoles régionale pour la formation d'avocats, comme le stipule la loi 13-07 les détenteurs de CAPA précisent que cette démarche ne les concerne pas en tant que titulaire des facultés de droit étant le principale responsable qui va prendre en charge l'organisation de stage théorique. Comme ils ajoutent que le stage pratique serra fait au niveau du bureau des avocats et non pas au niveau de ces écoles. Concernant la saturation du secteur la réponse est incluse selon les titulaires dans l'article 2 de la loi réglementant de la profession d'avocat en tant que profession libre, indépendante de l'aspect organique et matériel.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.