DISCOURS DE GAID SALAH A BECHAR : ‘'L'heure des comptes est arrivée''    TRIBUNAL DE BIR MOURAD RAIS : Ali Haddad écope de 6 mois de prison ferme    MASCARA : Un dealer arrêté à Tighennif    Quatre cadres du ministère de l'Industrie et l'ancien directeur du CPA en détention    La procédure de levée de l'immunité parlementaire de Talaï enclenchée    Autopsie d'un complot    Entre incohérences et absence de stratégie    Vers une conférence nationale en septembre    Des troupes de la Royal Navy déployées dans le golfe d'Oman    L'armée veut imposer sa feuille de route    Serraj prépare la contre-offensive à Tripoli    Biden devance Trump dans les sondages    Le cas Ounas divise les Verts    "Le recrutement sera bouclé d'ici quelques jours"    Amical : Le Sénégal s'impose face au Nigéria    Man United : Un flop du Barça pour remplacer Pogba ?    La société civile pour une transition de «rupture»    Les réseaux sociaux bloqués pour contrer la fraude    Résultats de l'examen Cinquième à Sétif : un taux de réussite de 85,08 %    Ouverture de six plages et 700 agents de la protection civile mobilisés    3 hectares de blé et d'orge détruits par un incendie    Sassel-plage abrite le lancement de la saison estivale    Approvisionnement en eau de puits non contrôlés : L'APC de Sétif tire la sonnette d'alarme    Remise des prix de la meilleure photo    ACTUCULT    Inas célèbre ses dix ans d'enseignement de tamazight    Découverte d'un cimetière datant de l'époque romaine    606 retraits de permis de conduire au mois de mai    Théâtre régional d'Oran : Les hurlements d'Léo ce soir au théâtre    La crise, c'est eux!    Ils revendiquent toujours le départ du nouveau directeur: La protesta des travailleurs du Complexe financier d'Algérie Poste se poursuit    Régularisation foncière à Sidi Maarouf: 125 familles de la cité Kaibi Abderrahmane interpellent le wali    USM Alger: Un champion dans l'impasse    GC Mascara: Une AGO décisive demain    ALGER N'EST PAS L'ALGERIE    Kamel Daoud hôte de la nouvelle librairie «Abdelkader Alloula»: « Ouvrir actuellement une librairie est plus courageux que d'écrire un livre »    Hommage à Ahmed Kellil    Quelques scénarios de sortie de crise    Hocine Achiou : "En un an, Boudaoui a eu une progression extraordinaire"    Mali : La liste des 23 enfin dévoilée    Dialogue… ?    Chine - Russie : Elever leurs relations au niveau d'un partenariat de coordination stratégique global    Des noms communs devenus des toponymes composés    Forum de la mémoire : Violation continue des droits de l'enfant sahraoui par le Maroc    Connexion perturbée et silence des autorités    La campagne présidentiellebat son plein    Renault : Le Maire et Senard jouent l'apaisement, se tournent vers l'avenir    "El faqir", premier spectacle de rue pour enfants à Oran    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Des prix à la portée de tous !
Publié dans La Nouvelle République le 05 - 05 - 2019

Comme à l'accoutumée, à chaque approche du mois de ramadhan, le consommateur Algérien s'intrigue par l'affolement des prix dans les marchés et sur les étals. Désarçonné et victime des commerçants véreux qui font la loi sur le marché, le consommateur cède et s'habitue à la situation. Jusqu'à hier, la veille du mois sacré, les prix des fruits et légumes à l'étalages étaient en envolée spectaculaire, sous l'effet de la spéculation et l'informel. Pour ne pas rééditer les précédents scénarios, le ministère du Commerce dévoile sa liste des prix référentiels des produits de large consommation avec l'injonction de les appliquer avant le jour J
En effet, rien n'arrête la flambée des prix durant cette période. L'algérien s'est par défaut habitué à cette pratique, mais aussi sceptique sur l'application effective de cette liste de prix sur le marché. A force de décréter sans résultat, le citoyen se méfie et considère cette promesse comme un pétard mouillé, caduques sans efficacité. Mais garde espoir. Dans sa nouvelle démarche, le ministère affirme sévir et prendre les mesures nécessaires en cas d'infraction. Cette nouvelle liste concerne particulièrement les fruits et légumes de large consommation et des viandes importées, a indiqué un communiqué du ministère de la tutelle qui tente de barrer la route aux commerçants malhonnêtes, qui profitent de cette période pour s'enrichir au détriment du citoyen. Ce qui intrigue et irrite le consommateur, notamment à faible revenu. Cependant, il reste l'application et le respect de cette liste par les commerçants. D'où la nécessité de la Commission de suivi et de surveillance des commerces régulièrement afin d'éviter la triche et l'arnaque du consommateur. Ce qui a été déjà relevé lors de la précédente rencontre du Said Djellab avec son département ministériel où était convenu de renforcer le contrôle par la mobilisation de plus de 6 500 agents à travers le territoire national. Eux-mêmes veilleront au respect de la liste des prix référentiels des produits de large consommation éditée par le ministère. Outre les viandes bovines fraîches ou réfrigérées importées, cette liste comporte huit (8) types de fruits et légumes, à savoir, la pomme de terre, la tomate, l'oignon (sec et vert), la courgette, la laitue, les carottes, l'ail et les bananes, a indiqué la même source. Dans le détail, le prix référentiel des tubercules dont la pomme de terre a été fixé à 45,40 dinar/Kg aux marchés de gros et à 50,45 Da/Kg aux marchés de détail, alors que le prix de la tomate balance entre 60 et 80 dinar/kg aux marchés de gros et entre 90 et 110 dinar/kg au niveau des marchés de détail. Quant au prix de l'oignon sec qui est actuellement estimé à plus de 70 dinar /kg, varie entre 45 et 50 dinar/kg chez les grossistes contre 55 dinar à 60 Dinar chez les détaillants, tandis que le prix de l'oignon vert se situera entre 30 et 35 dinar a chez les détaillants contre 20 à 25 Da chez les grossistes, selon le communiqué. C'est les prix qui doivent être affiché désormais sur ces produits de première nécessité. De même degré de nécessité par tradition et pour le bien nutritionnel après près de 16 heures de jeûne, le prix des viandes bovines fraîches sous vide (haute qualité), a été désigné à 900 dinar/kg aux marchés de gros et à 1000 dinar/kg chez les détaillants, tandis que celui des viandes bovines fraîches sous vide (qualité moyenne) a été fixé à 700 dinar/kg chez les grossistes et à 800 dinar/kg chez les détaillants. Quant à la mercuriale des viandes, elle devrait dès demain affiché une nouvelle tarification. Le prix des viandes bovines réfrigérées a été fixé à 650 dinar/kg chez les grossistes et à 750 dinar/kg chez les détaillants, tandis que le prix des viandes bovines fraîches a été fixé à 820 dinar/kg chez les grossistes et à 950 dinar/kg chez les détaillants. Autre tarifications fixées pour cette occasion, celle de certains légumes telle que la courgette dont le prix varie entre 45 et 60 dinar/kg aux marchés de gros contre 65 et 80 dinar/kg chez les détaillants, tandis que le prix référentiel des carottes, ce dernier se situe entre 35 et 45 dinar/kg chez les grossistes et entre 55 et 60 dinar/kg chez les détaillants. Quant au prix de la banane, il a été fixé entre 200 et 220 dinar/kg chez les grossistes et entre 230 et 250 dinar/kg chez les détaillants. Ce sont les prix référentiels rendu publics par le ministère, en attente de leur application réelle sur le marché.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.