Producteurs de boissons: Appel à des mesures urgentes pour éviter des pénuries    Ils lancent un appel de détresse: 12 Algériens, dont 5 femmes, bloqués aux Maldives    IS Tighennif - Ismaïl Abdelhamid (Président) : «Notre objectif est atteint»    Blida: Course après les aliments et non-respect du confinement    Cours à distance en période de confinement: Un plus selon les syndicats mais...    Une instruction du Premier ministère: D'autres catégories de commerces autorisées à activer    RENAISSANCE HUMAINE    Le gouvernement fixe les types de commerce autorisés à ouvrir    Quand le besoin vital de masques vire à l'anarchie entre états    Report de la réunion de l'Opep+ au 8 ou 9 avril    L'infrangible lien…    Jijel : fausse pénurie d'huile et de sucre    Rapatriement de 740 ressortissants algériens bloqués en Turquie    Plusieurs saisies effectuées à Tizi Ouzou    Le marché d'El-Graba à Relizane démantelé    Du carburant gratuit pour les ambulances à Médéa    Les feuilles de l'automne    Karim Tabbou pas concerné par la grâce présidentielle    Le président Tebboune interdit les cadeaux entre responsables de l'Etat    SIDI BEL ABBES : 2 bureaux de Poste mobiles pour le versement des salaires de la police    Coronavirus : la Cnep-Banque prend de nouvelles mesures    Le commissaire à la paix de l'UA rend un vibrant hommage au défunt Khadad    Real Madrid: l'agent d'Hakimi dément un accord    La chute de la maison Bouteflika    Pétrole : les pays de l'Opep+ décidés à agir pour stabiliser les cours de l'or noir    Trois journalistes placés sous contrôle judiciaire    Hirak : la machine judiciaire toujours fonctionnelle    Le chef de file de l'opposition malienne toujours introuvable    Convention reportée, candidats confinés et vote à distance : L'inédite course à la Maison-Blanche    Le MJS, la FAF et la LFP ne veulent pas d'un championnat à blanc    USM Alger : Le groupe Serport engagé contre le Covid-19    JSM Béjaïa : Hammouche plaide pour une meilleure reprise    Un million de signatures pour un cessez-le-feu mondial    "Nous avons encore une vision très normative de la création théâtrale"    Le geste fort d'Aït Menguellet en faveur des détenus d'opinion    Cela s'est passé le 29 mars 1956 à Constantine : L'assassinat du commissaire principal Jean Sammarcelli    Théâtre régional Azzeddine Medjoubi d'Annaba : Riche programme virtuel pour le public confiné    Hommage à la «princesse rouge» : Son Altesse populaire    Une nouvelle carte du monde serait-elle possible ?    LFP: La Ligue fait un don d'un milliard de centimes    La lutte contre le Covid-19 va-t-elle autoriser de nouvelles dérives éthiques ?    L'ex-directeur de l'éducation: Tahar Brahmi n'est plus    DEFENSE NATIONALE : Un terroriste et trois éléments de soutien éliminés en mars    Mines antipersonnel: l'Algérie marque le journée internationale de sensibilisation au problème    Décès de Kheddad: l'Organisation américaine des juristes rend hommage à un défenseur incontestable et un négociateur assidu    Hamel écope de 15 ans de prison ferme    Appel à la libération des détenus d'opinion    Sahara occidental : Décès du diplomate M'hamed Kheddad    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Chaou anime la soirée de clôture
Publié dans La Nouvelle République le 21 - 05 - 2019

"Lumière sur la nouvelle scène de la Chanson Châabi", évènement organisé par l'Agence algérienne pour le rayonnement culturel (AARC), dédié aux chanteurs confirmés du genre en phase d'asseoir leur notoriété, a pris fin dimanche à Alger, avec une prestation du grand Abdelkader Chaou, présent en invité, devant un public ravi, mais peu nombreux.
Loin d'une programmation à guichets fermés, l'évènement initié par l'AARC, soumis au paiement de la somme de 500.00 DA par personne, n'aura pas eu l'impact attendu par les organisateurs, en raison, selon des observateurs, de la "concurrence de fait", créée par la programmation d'une "animation simultanée", dans le "même registre musical", offerte à "titre gracieux celle-là", sur la Place publique, Mohamed-Touri (face au TNA). Le Théâtre national Mahieddine-Bachtarzi (TNA), aura ouvert son espace du 17 au 19 mai, à une dizaine de professionnels du chaâbi, venus de différentes villes d'Algérie et dont le "talent mérite d'être mis en valeur", selon le directeur de l'Aarc, Abdelkader Bendamache. La voix limpide du grand cheikh, Abdelkader Chaou, intervenant pour clore en beauté les trois soirées de cette nouvelle scène, a ravi l'assistance, interprétant dans les modes Moual, Mezmoum, Ghrib et Sika, "Houm fil'khilaâ" (inqilab), "M'Rahba beslamek", "Ya khayrou el amani" et la célèbre pièce, "El Kesba wana wlid'ha", issue de son dernier album, qui, selon l'Artiste, appelle le prochain, dont "la sortie est imminente". "Il s'agit de chanteurs aux talents confirmés, plus connus à l'échelle locale qu'au niveau national, d'où l'intérêt d'une telle initiative qui leur permettra sûrement, d'être visibles davantage et d'enrichir leurs parcours artistiques respectifs", a estimé Abdelkader Chaou. Sous la baguette et le regard bienveillant du maestro Djamel Taâlbi, l'Orchestre de la nouvelle scène chaâbi de l'Aarc et ses douze instrumentistes, dont l'unique femme, Saliha Ould Moussa à l'Oud (luth), a soutenu, avec beaucoup de professionnalisme et de métier, les artistes, qui se sont généreusement investis pour livrer des prestations pleines. Pour son troisième et dernier soir, la nouvelle scène de la chanson châabi a d'abord accueilli, "Sabah Andalousia" d'Alger, chanteuse à la voix suave et au timbre typiquement andalou, qui a rendu dans le mode mineur du "Ghrib", "Asbar ya qalbi", "Khatri bel'djfa t'âddeb, yat'Taleb" et "Ya ch'ââe el qemra". Le jeune Fayçal Boukhtache de Taret a ensuite interprété dans les modes, Moual, Raml el Maya soudanais et Sehli, "Fi djiwar el mahi", une de ses composition, sur un texte de Ahmed Bouziane et "âlik essalem bi koul el maâni". Rachid Guetafa de Mostaganem, a quant à lui séduit l'assistance avec "Zahra ya ghayet ez'zhor" déclinée dans les modes, Zidène, Raml el Maya, Sehli et Sika, avant de céder la place à H'Sinou Fadli de Bejaïa, qui a brillamment chanté en kabyle les titres, "Fellak tazalith dhes'slam" et "Adh' chekragh ifennanen". En milieu de soirée, un hommage a été rendu au parcours artistique du Cheikh Hassen Said (1931-2013), à travers la projection d'un documentaire d'une quinzaine de minutes, écrit et réalisé par Abdelkader Bendamache, ainsi qu'une lecture poétique de, "El youm rah", "El hogra" et "Adjini B' Lahnana", trois textes du Melhoun, écrits et déclamée par le célèbre parolier, Kamel Cherchar. Malgré une présence faible du public au TNA, la magie de la musique populaire chaâbi aura opéré grâce au professionnalisme des artistes qui en ont décidé autrement, réussissant à créer, chaque soir, des atmosphères conviviales et une ambiance festive. En présence du directeur du TNA, Mohamed Yahiaoui, du directeur de l'AARC, Abdelkader Bendamache et du professeur Smail Hini, un des doyens de la musique andalouse, le public s'est délecté, applaudissant longtemps les artistes.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.