«Toutes les décisions prises ont pour finalité la protection de la Patrie et l'intérêt du citoyen»    Un terroriste arrêté à Bordj-Badji-Mokhtar    Un homme au cœur du système de rapine    Joe Biden expose une carte où le Sahara Occidental apparaît distinct du Maroc    Ould Salek : «le Maroc fait chanter des pays pour les amener à s'aligner sur la décision de Trump»    Amir Sayoud file en Arabie Saoudite    12e journée : Résultats décevants pour les Algériens    Louis van Gaal de nouveau sélectionneur des Pays-Bas    Les sapeurs-pompiers, un rempart contre les feux de forêt    Les élections locales en novembre    Les divas orientales à l'honneur    Après une saison décevante de la JS KABYLIE : Cap sur la finale de la Coupe de la Ligue    Nous assistons à une dégradation des habitats côtiers et une baisse de la biodiversité    JO-2020 : lutte Fin de parcours pour Bachir Sid Azara    Comment jouer avec la vie    Commission d'éthique de la FIFA : Issa Hayatou suspendu un an pour absence de «loyauté»    Le comédien Saïd Hilmi tire sa révérence    Enseignements tunisiens    Exporter des médecins ou importer des malades ?    Face à une situation économique et sanitaire préoccupante, dix axes directeurs pour le redressement national    Les élections locales en novembre    Covid-19: Les contaminations en hausse chez les enfants    Logements promotionnels libres: Début des souscriptions à partir d'aujourd'hui    Abominable Delta    Résumer le présent et reconstruire le futur    A l'origine de tout, il y a d'abord la transgression: Covid-19 et Démence(s) humaines    Les oasis au fil de l'eau - de la foggara au pivot, un livre pas comme les autres    La JSK a la tête en coupe de la Ligue    Suspension pour «désinformation» des activités de deux ONG internationales    7 pays africains, dont l'Algérie, s'y opposent    Baâdji passe à l'action    Le paiement électronique effectif    La diaspora au rendez-vous    Le gang d'Ali Mendjeli tombe    Le confinement partiel se précise    Plusieurs opérations menées en une semaine    L'activité touristique sombre    Un levier pour la sécurité nationale    L'hommage de Lamamra à la diaspora    Lamamra au bout du fil    Fin du cinquième stage    La scène artistique kabyle en deuil    Les poèmes de Mohamed Benhanafi enfin édités    «Le Seigneur des Anneaux» diffusé en septembre 2022    LE GENERAL ALI OUELHADJ YAHIA, NOUVEAU COMMANDANT DE LA GENDARMERIE    10 ans de prison requis à l'encontre de l'ancien wali Moussa Ghellaï    Tebboune préside aujourd'hui une réunion du Haut Conseil de Sécurité    La date bientôt fixée    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



«La corruption a des prolongements politiques, financiers, médiatiques»
Publié dans La Nouvelle République le 21 - 05 - 2019

Dans un nouveau discours depuis la 4ème région militaire à Ouargla, diffusé, hier mardi, le vice-ministre de la Défense nationale, chef d'Etat-major de l'Armée nationale populaire (ANP) le général de corps d'Armée, Ahmed Gaïd Salah, a, appelé le peuple algérien à faire montre d'une extrême vigilance et à demeurer solidaire avec son Armée. Afin, a-t-il indiqué, d'empêcher les instigateurs des plans pernicieux, planificateurs malveilants, de s'infiltrer dans ses rangs quelles que soient les conditions et les circonstances. « J'appelle le peuple à être, main dans la main, avec son Armée, pour empêcher les individus aux plans suspects d'infiltrer ses rangs lors des marches et à la plus grande vigilance et faire confiance à la justice », a-t-il dit.
Dans sa nouvelle intervention, le chef d'Etat-major de l'Armée nationale populaire (ANP), a fait cas de nombreux dossiers lourds et dangereux, ce qui, a-t-il dit, a fait peur à la bande, qui tente toujours d'entraver les efforts de l'Armée et de la Justice. « L'approche anti-corruption repose sur une base solide, des informations valides et confirmées, ce qui a irrité la bande et semé la peur en son sein », a-t-il affirmé. La corruption, a-t-il poursuivi, a des prolongements politiques, financiers, médiatiques et de multiples lobbies qui se diffusent dans les institutions de l'Etat. « «L'approche employée dans la lutte contre la corruption est axée sur une fondation solide et des informations sûres et confirmées avec des preuves tangibles, ce qui a énervé le clan et suscité la peur chez eux », a ajouté le chef d'Etat-major de l'ANP. La veille, soit, lundi, Ahmed Gaid Salah a rappelé que les têtes de la discorde qui ont été démasqués ainsi que leurs actes criminels et pernicieux néfastes pour l'Algérie, sont aujourd'hui en train de subir la sanction juste et équitable qu'elles méritent par la force de la loi. « Ce sera également le sort de tous ceux qui sont impliqués dans le complot contre l'ANP et l'Algérie, en commettant des actes criminels. Ceux-là mêmes que les enquêtes persévérantes et approfondies en cours, ne manqueront pas de dévoiler dans l'avenir et seront eux aussi sanctionnés de manière juste et équitable par la force de la loi », a encore poursuivi le chef d'Etat-major de l'ANP. Tous ceux qui ont été désignés dans des fonctions supérieures et qui, au lieu de faire en sorte que ces fonctions et postes qu'ils occupent, soient une opportunité pour affirmer leur dévouement à leur Armée et à leur patrie à travers un travail sur le terrain et productif, a ajouté Ahmed Gaid Salah, s'évertuent à mettre les avantages de leurs fonctions essentiellement au service de leurs intérêts personnels. Croyant, à tort, que continuer, voire insister, à manigancer des complots et des conspirations, leur garantira la réussite dans ce qu'ils commettent. « L'Etat algérien est fort par ses lois, son peuple et son Armée, qui forment un rempart solide pour protéger cette chère patrie, des complots de ceux qui veulent, sans scrupule aucun, enliser l'Algérie dans des méandres aux conséquences inconnues », a-t-il dit. Lors de la cérémonie d'installation de Zeghmati Belkacem dans ses fonctions de Procureur général de la Cour d'Alger, avant-hier lundi, le ministre de la Justice, Garde des Sceaux, Slimane Brahmi, a instruit, les parquets généraux à superviser, minutieusement, les enquêtes préliminaires à travers un approfondissement des investigations pour démasquer les personnes impliquées dans des affaires de corruption, définir leurs avoirs illicites et situer les lieux où ils se trouvent. « La lutte contre les crimes de corruption implique de la part des parquets généraux de diriger et de superviser de manière permanente et minutieuse les enquêtes préliminaires de la police judiciaire, à travers l'approfondissement des investigations pour démasquer les auteurs de ces crimes, définir leur avoirs criminels et situer les lieux où ils se trouvent pour leur recensement », a-t-il indiqué. Estimant que les avoirs de la corruption constituent la pierre angulaire de la lutte contre les crimes de corruption "en portant un coup de grâce aux coupables, c'est à dire à leurs patrimoine.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.