Covid-19: le personnel soignant appelés à fédérer ses efforts pour endiguer la pandémie    430 nouveaux cas confirmés et 9 décès en Algérie    Boubaghla, un symbole de bravoure et de résistance face à l'occupation française    Athlétisme-Covid19: la Fédération algérienne décrète une saison à blanc    Accidents de la circulation : 10 morts et 357 blessés en 48 heures    L'UE ne reconnait pas la marocanité du Sahara Occidental    Skikda: "la récupération du crâne du chahid Bensaâd, permettra d'enseigner l'Histoire aux nouvelles générations"    Djerad préside une cérémonie de remise des clefs à 1.000 bénéficiaires de logements AADL à Baba Hassen    Le nouveau tsar    Les Syriens et les Français en tête    Disponibilité d'Android 11 Beta sur OPPO Find X2 Series    Chanegriha confirmé au poste de chef d'état-major de l'ANP    Le Mali à la croisée des chemins    Ce que risquent l'Algérie, le Maroc et le Rwanda    Le bilan s'alourdit à 89 morts    Le chef du gouvernement tiendra-t-il le coup ?    La Corée du Nord contre tout assouplissement «prématuré» du confinement    Le Président proroge de trois mois le recours à l'armée pour la mise en œuvre du confinement    Débat virtuel sur le hirak avec Bouchachi et Belkaïd    Les clubs de la Ligue 1 ont cumulé un déficit estimé à 1 000 milliards de centimes    Zidane ne souhaite pas un départ de Messi du Barça    Mohyiddine Kerrache signe pour quatre ans    LE HIRAK EST UN MOUVEMENT DE PROTESTATIONS, DE REVENDICATIONS ET NON UN PARTI POLITIQUE OU UNE COOPTATION DE CERTAINS INDIVIDUS.    Les candidats à l'instance présidentielle connus mardi prochain    Un geste d'apaisement qui en appelle d'autres    Les médecins critiquent la gestion de la crise    L'organisation des fêtes de fin d'année interdite    «L'obstination de certains pour un projet inutile»    Les citoyens ferment le siège de l'APC    Deux navires de Sonatrach mis sous séquestre    Décès du poète et parolier Mohamed Angar    Chanegriha: le rapatriement des crânes des résistants, un complément aux fondements de la souveraineté nationale    Brèves    Chlef : Le projet des deux trémies toujours en souffrance    JSMB : Nacer Yahiaoui n'est plus    Mouloudia d'Alger : La direction fustige la FAF    Taleb Omar appelle à davantage de mobilisation contre l'inaction de l'ONU face aux dépassements de l'occupant    Biskra : La Casnos active un portail électronique pour ses affiliés    Poésie. Agarruj Yeffren de Mohamed Said Gaci : Un trésor caché    Agression de l'éditeur Karim Chikh : Vague d'indignation sur la toile    Paléontologie : Le jurassique au pied de la cite Malki    Ligues 1 et 2: Encore des divergences sur la reprise    En dépit d'une décision de l'UE: L'Espagne ne rouvrira pas ses frontières aux Algériens    Non respect des mesures préventives contre le Covid 19 : 1034 infractions en un mois    De l'eau pour tous...    L'INDEPENDANCE, LE HIRAK ET LE MAL PROFOND    Adrar: L'ex-député Mohamed Guerrot n'est plus    l'Algérie a honoré sa dette    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





«La corruption a des prolongements politiques, financiers, médiatiques»
Publié dans La Nouvelle République le 21 - 05 - 2019

Dans un nouveau discours depuis la 4ème région militaire à Ouargla, diffusé, hier mardi, le vice-ministre de la Défense nationale, chef d'Etat-major de l'Armée nationale populaire (ANP) le général de corps d'Armée, Ahmed Gaïd Salah, a, appelé le peuple algérien à faire montre d'une extrême vigilance et à demeurer solidaire avec son Armée. Afin, a-t-il indiqué, d'empêcher les instigateurs des plans pernicieux, planificateurs malveilants, de s'infiltrer dans ses rangs quelles que soient les conditions et les circonstances. « J'appelle le peuple à être, main dans la main, avec son Armée, pour empêcher les individus aux plans suspects d'infiltrer ses rangs lors des marches et à la plus grande vigilance et faire confiance à la justice », a-t-il dit.
Dans sa nouvelle intervention, le chef d'Etat-major de l'Armée nationale populaire (ANP), a fait cas de nombreux dossiers lourds et dangereux, ce qui, a-t-il dit, a fait peur à la bande, qui tente toujours d'entraver les efforts de l'Armée et de la Justice. « L'approche anti-corruption repose sur une base solide, des informations valides et confirmées, ce qui a irrité la bande et semé la peur en son sein », a-t-il affirmé. La corruption, a-t-il poursuivi, a des prolongements politiques, financiers, médiatiques et de multiples lobbies qui se diffusent dans les institutions de l'Etat. « «L'approche employée dans la lutte contre la corruption est axée sur une fondation solide et des informations sûres et confirmées avec des preuves tangibles, ce qui a énervé le clan et suscité la peur chez eux », a ajouté le chef d'Etat-major de l'ANP. La veille, soit, lundi, Ahmed Gaid Salah a rappelé que les têtes de la discorde qui ont été démasqués ainsi que leurs actes criminels et pernicieux néfastes pour l'Algérie, sont aujourd'hui en train de subir la sanction juste et équitable qu'elles méritent par la force de la loi. « Ce sera également le sort de tous ceux qui sont impliqués dans le complot contre l'ANP et l'Algérie, en commettant des actes criminels. Ceux-là mêmes que les enquêtes persévérantes et approfondies en cours, ne manqueront pas de dévoiler dans l'avenir et seront eux aussi sanctionnés de manière juste et équitable par la force de la loi », a encore poursuivi le chef d'Etat-major de l'ANP. Tous ceux qui ont été désignés dans des fonctions supérieures et qui, au lieu de faire en sorte que ces fonctions et postes qu'ils occupent, soient une opportunité pour affirmer leur dévouement à leur Armée et à leur patrie à travers un travail sur le terrain et productif, a ajouté Ahmed Gaid Salah, s'évertuent à mettre les avantages de leurs fonctions essentiellement au service de leurs intérêts personnels. Croyant, à tort, que continuer, voire insister, à manigancer des complots et des conspirations, leur garantira la réussite dans ce qu'ils commettent. « L'Etat algérien est fort par ses lois, son peuple et son Armée, qui forment un rempart solide pour protéger cette chère patrie, des complots de ceux qui veulent, sans scrupule aucun, enliser l'Algérie dans des méandres aux conséquences inconnues », a-t-il dit. Lors de la cérémonie d'installation de Zeghmati Belkacem dans ses fonctions de Procureur général de la Cour d'Alger, avant-hier lundi, le ministre de la Justice, Garde des Sceaux, Slimane Brahmi, a instruit, les parquets généraux à superviser, minutieusement, les enquêtes préliminaires à travers un approfondissement des investigations pour démasquer les personnes impliquées dans des affaires de corruption, définir leurs avoirs illicites et situer les lieux où ils se trouvent. « La lutte contre les crimes de corruption implique de la part des parquets généraux de diriger et de superviser de manière permanente et minutieuse les enquêtes préliminaires de la police judiciaire, à travers l'approfondissement des investigations pour démasquer les auteurs de ces crimes, définir leur avoirs criminels et situer les lieux où ils se trouvent pour leur recensement », a-t-il indiqué. Estimant que les avoirs de la corruption constituent la pierre angulaire de la lutte contre les crimes de corruption "en portant un coup de grâce aux coupables, c'est à dire à leurs patrimoine.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.