Décès d'El-Youssoufi: le Président Tebboune rend hommage à un "homme d'Etat chevronné"    Covid19: opérations de rapatriement d'Algériens bloqués à l'étranger dès samedi    DERNIER MEMBRE EN VIE DU GROUPE DES 22 : Le président Tebboune reçoit Othmane Belouizdad    L'OPPOSANT KARIM TABBOU PRIVE D'UN APPEL TELEPHONIQUE : La Cour de Tipasa dément    TOSYALI ORAN : Troisième exportation de 10.000 tonnes de rond à béton vers les Etats-Unis    LA SAISON BAS SON PLEIN A ORAN : Le thon cédé entre 1000 et 1300 DA le kg    TAXES SUR L'IMPORTATION DES VEHICULES NEUFS : Les précisions de Ferhat Ait Ali    Plus de 20.000 civils tués ou blessés en 2019 dans seulement 10 conflits    ORGANISATION D'UNE SOIREE A ORAN : L'affaire devant le juge d'instruction    PROTECTION CIVILE A MOSTAGANEM : 1339 interventions durant le mois de Ramadhan    MESURES CONTRE LE COVID-19 A TIARET : La police salue la compréhension des citoyens    BECHAR : Démantèlement d'un réseau transnational de trafic de drogues    Diplomate yéménite: "le Maroc n'a aucune souveraineté sur le Sahara occidental"    Le MJS et le COA décidés à travailler dans un "climat de sérénité"    Décès de Abderhamane El Youssoufi: une étoile du Grand Maghreb s'éteint    137 nouveaux cas confirmés et 8 décès enregistrés en Algérie    Le massacre des Ouffia à El-Harrach (Alger): un crime qui révèle la barbarie de la France coloniale    Essais nucléaires: une illustration des crimes français contre l'homme et la nature    Affaire d'enregistrement sonore: les présidents de l'USB et du CABBA convoqués    Covid19-Championnat d'Algérie: Medouar sceptique sur une éventuelle reprise    La prison rouge de Ferdjioua (Mila), témoin de la barbarie de la France coloniale    Commercialisation des masques: des facilitations pour les chefs d'ateliers de confection    Covid19: Djerad plaide pour l'allègement de la dette des pays en développement    Décès de Guy Bedos: Un artiste épris de justice s'en va    4 médecins et 6 paramédicaux testés positifs au Coronavirus    PLFC 2020: la Commission des finances et du budget de l'APN examine les amendements proposés    Tayeb Zitouni nouveau SG du RND    Le porte-parole du Quai d'Orsay s'exprime    Le Président Tebboune reçoit le moudjahid Othmane Belouizdad    Saâdaoui, l'homme par qui le scandale est arrivé    Biskra, la Mitidja du Sud    Le moudjahid Ramdane Leftissi inhumé hier à Skikda    PLFC 2020: traiter les effets de la crise tout en soutenant le pouvoir d'achat    RC Relizane: Un parcours en deçà des prévisions    Non, demain ne ressemblera pas à hier    En hommage aux victimes du Covid-19: Une minute de silence, hier, à l'Institut «Cervantès» d'Oran    La Grèce renforce le contrôle à sa frontière avec la Turquie    Un important dispositif policier dissuade les manifestants    Les pêcheurs de Mostaganem comptent faire le plein    Les feuilles de l'automne    L'infrangible lien…    L'ADE promet de l'eau H24 pour Sétif    Les lecteurs du versant sud de Tizi Ouzou privés de journaux    Je veux partir seul au paradis !    Les victimes algériennes du Covid-19 en attente de rapatriement    Kaïs Saïed : «Il n'y a qu'un seul Président en Tunisie»    Conflit libyen : Comment le GNA a réussi à chasser les mercenaires de Wagner de Tripoli    FAF - Département Intégrité: La FIFA ne se mêlera pas des affaires internes    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La liste des arrestations toujours ouverte
Publié dans L'Expression le 21 - 05 - 2019

En d'autres termes, les personnes que Gaïd Salah accuse d'avoir «comploté» contre l'Etat et contre l'armée n'ont pas toutes été «neutralisées».
C'est sur un ton martial que le général de corps d'armée a annoncé que la liste des arrestations qui, à bien décrypter les propos de Gaïd Salah, devait concerner des hommes politiques, de hauts gradés de l'armée ainsi que des homme d'affaires, n'est pas encore close. «Nul doute que les têtes de la discorde, qui ont été démasquées, ainsi que leurs actes criminels et pernicieux néfastes pour l'Algérie, sont aujourd'hui en train de subir la sanction juste et équitable qu'elles méritent par la force de la loi», a lancé hier à partir de Ouargla Gaïd Salah où il était en visite de travail avant de lancer un franc avertissement: «Ce sera également le sort de tous ceux qui sont impliqués dans le complot contre l'ANP et l'Algérie, en commettant des actes criminels. Ceux-là mêmes que les enquêtes persévérantes et approfondies en cours, ne manqueront pas de dévoiler dans l'avenir et seront eux aussi sanctionnés de manière juste et équitable par la force de la loi.»
De même que le chef d'état-major met en garde toutes les personnes occupant des hautes fonctions qui s'évertuent à user de leurs postions pour assouvir leur intérêt au lieu de servir le pays. «Nous les mettons en garde avec la plus grande rigueur que l'Etat algérien est fort par ses lois, son peuple et son Armée, qui forment un rempart solide pour protéger cette chère patrie, des complots de ceux qui veulent, sans scrupule aucun, enliser l'Algérie dans des méandres aux conséquences inconnues», a affirmé le chef d'état-major de l'ANP.
Il est clair que cette allusion qui s'adresse à ceux qui veulent faire basculer le pays dans l'instabilité, signifie que l'arrestation des généraux Toufik et Tartag, du frère du président déchu, Saïd Bouteflika, et de la secrétaire générale du Parti des travailleurs, Louisa Hanoune, n'est que le début d'une liste qui risque de s'allonger.
Leur inculpation était dans l'air depuis la dénonciation publique par le chef d'état-major de manoeuvres de certaines parties visant à influer sur la transition politique en cours. En effet, prononçant une allocution le 16 avril dernier, toujours à Ouargla, il a affirmé détenir des «preuves irréfutables sur ces faits abjects», concernant l'ancien patron des services de renseignements, le général Toufik qu'il a nommément cité d'ailleurs, avant de le menacer frontalement: «Dans le cas où il persiste dans ses agissements, des mesures légales fermes seront prises à son encontre.»
Ahmed Gaïd Salah a réitéré hier, les mêmes menaces avec le même ton et dans la même région, la quatrième, à la seule différence que cette fois-ci il ne cite pas le nom de ces personnes. Il y a donc des enquêtes qui sont en train d'être menées sur des personnes précises. En d'autres termes, les personnes que Gaïd Salah accuse d'avoir «comploté» contre l'Etat et contre l'armée n'ont pas toutes été «neutralisées». Où s'arrêtera alors la liste?


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.