Hôpital mère-enfant de Sétif : ablation d'une tumeur de 20 kg de l'utérus d'une quinquagénaire    Le Premier ministre ordonne de changer le visage des zones d'ombre avant la fin de l'année en cours    Zones d'ombre : près de 12.000 projets de développement enregistrés avec une enveloppe de plus de 200 milliards DA    Un protocole sanitaire préventif dans les établissements scolaires, universitaires et de formation    Covid-19: 488 nouveaux cas, 377 guérisons et 8 décès    Khaled Drareni n'a jamais été détenteur de la carte de presse professionnelle    Des bureaucrates entravent la mise en œuvre du programme du président Tebboune    L'ONU appelée à trouver une solution juste et définitive à la question sahraouie    Réunion FIFA-CAF consacrée à la préparation du retour des activités footballistiques    El Tarf: installation du nouveau procureur général de la Cour de justice    Ressources en eau: la nouvelle loi relative à l'eau fin prête    Prix Katara pour le roman et l'art plastique: des plasticiens algériens primés    Rénover et démystifier le "contrôle" pour optimiser la gestion locale    Tebboune accuse !    Nouvelle mobilisation de milliers de personnes contre le Président Keïta    Le Président visé par une enquête pour financement illégal de campagne    Windhoek rejette l'offre de réparations allemande    Suspension du traité d'extradition avec Paris et Berlin    Kamala Harris comme colistière de Joe Biden    Nouvelle agression militaire israélienne contre Gaza    L'Algérie parmi les premiers pays à avoir dépêché une délégation médicale et des aides au Liban    Ali Haddad transféré vers la prison de Tazoult    Nassim Saâdaoui quitte la prison d'El-Harrach    L'expérience au service de la JSK    À quand la reprise ?    Nivellement par le bas, suite et pas fin !    Pour Toko-Ekambi «tout est possible sur un match»    Boudebouz écarté du stage de Dinard    Hamel condamné à douze ans de prison sur fond d'un nouveau scandale    La traque d'un "sulfureux" général    Le procès Tliba reporté au 2 septembre    La drôle de démarche d'un syndicat    La direction de l'éducation rassure    14 nouveaux départs de feu déclarés    Vers le report de la rentrée    Quand la sardine prend des ailes    Bougie n'a pas illuminé cet été    "Une réelle réflexion doit être engagée sur l'avenir de la culture et des arts"    Le corona met la vie culturelle en berne    Journées nationales du costume algérien sous le thème «Mon costume, ma mémoire, ma culture»    Des Algériens parmi les auteurs les plus attendus    L'esprit joyeux et la sincérité de «Aâmmi Bachir», les secrets de sa notoriété    Dr Fawzi Derrar. Virologue et directeur général de l'Institut Pasteur d'Algérie (IPA) : «Il me paraît peu probable d'avoir un vaccin avant la fin de l'année»    Ligue des champions d'Europe: Sur fond d'opposition de styles    L'apolitique supplante le politique ?    Presse: Il faut crever l'abcès !    Skikda - Programme AADL 2 : les souscripteurs protestent    L'instit, l'obole et la révolution    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





« Aller vers un dialogue inclusif pour concrétiser l'élection présidentielle »
Publié dans La Nouvelle République le 17 - 06 - 2019

Le chef d'état-major de l'ANP, vice-ministre de la défense nationale, Ahmed Gaïd Salah a réitéré, hier lundi, à partir de Béchar, troisième région militaire, son appel au dialogue qui réunit la classe politique, la société civile et les personnalités nationales et qui sera l'unique voie vers une rupture effective, à laquelle ne cesse d'appeler le peuple algérien, avec tout ce qui est préjudiciable et néfaste, comme solution à une sortie de crise.
Dont les clés, a-t-il indiqué, se trouvent entre les mains de ceux qui nourrissent en eux-mêmes la vertu de l'altruisme, soit le rejet de tout égoïsme, qu'il soit centré sur une personne, un parti ou autre, en faisant prévaloir l'intérêt de l'Algérie au-dessus de tout autre intérêt. « Il est évident que la clé la plus importante est précisément la voie du dialogue entre tous les acteurs sérieux et sincères », a-t-il dit. Tout en rappelant l'attachement, résolu, de l'ANP aux solutions légales et constitutionnelles pour résoudre la crise que traverse l'Algérie, le chef d'état-major de l'ANP, a estimé que la priorité aujourd'hui consiste à accélérer l'élection d'un Président de la République dans les délais possibles constitutionnellement et acceptables dans le temps. «Il appartient, aujourd'hui, aux Algériens fidèles à leur patrie de trouver, maintenant, la voie la plus efficace pour y aboutir », a insisté le vice-ministre de la Défense nationale. Trouver ces voies qui mèneraient aux présidentielles ne peut, a poursuivi le vice-ministre de la Défense nationale, se faire qu'à travers le dialogue dont les résultats pourront satisfaire la majorité du peuple algérien, soit, des résultats consensuels pour aboutir à une solution consensuelle au service de l'Algérie et de ses intérêts. «L'organisation des élections présidentielles dans les brefs délais et dans les meilleures conditions de transparence et de crédibilité constitue un élément fondamental que requiert la véritable démocratie à laquelle ne croient pas, malheureusement, certains adeptes de la surenchère politique et idéologique qui considèrent les élections comme un choix plutôt qu'une nécessité », a-t-il considéré. Pour rejoindre la rive d'une démocratie réelle dans toute sa mesure et sa dimension, il y a lieu, a encore poursuivi le chef d'état-major de l'ANP, de réunir toutes les conditions nécessaires pour tenir des élections pluralistes. Précédées, a-t-il dit encore, de discussions constructives et un dialogue serein et calme permettant au citoyen d'accorder sa voix à celui qu'il considère apte à conduire le pays sur la voie de la prospérité et du progrès. « Tel est l'axe principal autour duquel devront se fédérer toutes les énergies, avec détermination et résolution, voire avec abnégation, de façon à ne pas décevoir les attentes du peuple algérien », a ajouté l'hôte de la 3ème région militaire. Le chef d'état-major a, à l'occasion, mis en garde certaines personnes et entités qui continuent, a-t-il dit, à faire montre d'une opposition fondée uniquement sur le dénigrement d'autrui ou la formulation de nouvelles revendications et de propositions qui ne sont guère adéquates voire pas du tout objectives et qui s'inscrivent dans le cadre des pratiques non constructives tendant sciemment à faire perdurer la crise que nous confrontons. Oubliant que c'est au nouveau Président seul que revient la tâche de traduire concrètement sur le terrain le programme détaillé et précis des réformes, sur lequel il aurait fondé sa candidature et que le peuple algérien élirait suivant le contenu de son programme ; ce qui requiert nécessairement d'avancer et en toute diligence vers un dialogue inclusif, afin de permettre la concrétisation de cette échéance électorale capitale. Evoquant les dossiers ouverts par la justice contre la corruption, Ahmed Gaïd Salah a affirmé que la purge en cours ne connaîtra pas d'exception. Réaffirmant, encore une fois, la détermination de l'institution militaire à accompagner la justice avec une ferme conviction et un sens élevé du devoir, de la protéger de façon à lui permettre d'exécuter convenablement ses missions et, s'acquitter judicieusement de son rôle de moralisateur, en déterrant tous les dossiers et en les traitant en toute équité quelles que soient les circonstances, de façon à faire comparaitre devant la justice tous les corrompus quels que soient leur fonction ou leur rang social. «L'heure des comptes est arrivée et le temps d'assainir notre pays de toute personne malhonnête qui s'est laissée tentée de troubler la vie quotidienne du peuple algérien par de telles pratiques et de tout ce qui a obstrué les horizons face aux Algériens et semé la peur, voire le désespoir en l'avenir », a conclu Ahmed Gaid salah, en marge de sa visite de travail et d'inspection à la 3ème Région militaire à Bechar.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.