CRISE POLITIQUE : Les partis de l'alternative démocratique rejettent le dialogue    EXPORTATIONS DU CIMENT : 30 millions de dollars de ciment exportés en 5 mois    Hafid Derradji qualifié de ‘'terroriste''    EGYPTE : Des dizaines de supporters algériens bloqués au Caire    AU PROFIT DES NOUVEAUX BACHELIERS : Les portes ouvertes sur l'université    GROGNE DES IMAMS : Hadjimi menace d'un vendredi blanc !    SURETE DE WILAYA DE MASCARA : Deux vendeurs de boissons arrêtés    TIARET : Belkacem Zaidouri, le chahid éclaireur    Scènes de liesse populaire à Béjaïa    «Un dialogue serein ne peut cohabiter avec des arrestations pour délit d'opinion»    Mihoubi plébiscité à la tête du RND    Grandiose !    Boisson naturelle pour lutter contre le stress    D'Arles-Avignon au Milan AC, le parcours exceptionnel de Ismaël Bennacer    ACTUCULT    Bensalah peut-il rester jusqu'à la présidentielle ?    Lourdes condamnations de deux élus pour meurtre    Vu au Cairo Stadium    Accueil triomphal pour les Verts    Un sacre… un conte de fées    En France, la fête jusqu'au bout de la nuit…    Plus du tiers des ménages ruraux en insécurité alimentaire    Al-Baghdadi Al-Mahmoudi libéré    Un pétrolier algérien dirigé vers les eaux territoriales iraniennes    Algérie, les dangereuses liaisons émiraties    Un taux de réussite de 50,41% au bac    Il a purgé sa peine : Hadj Ghermoul libéré    Explosion de joie sur fond de révolution    Formation de 400 jeunes dans les arts dramatiques    Témoignage sur un paradis perdu    Coup d'envoi des festivités    Mostaganem : Trois frères impliqués dans un trafic de drogue    Oran : Deux morts en marge de la fête après la victoire des verts    De la catastrophe écologique à la désertification    Merci, El Khadra !    Montage automobile, les vrais coupables !    Chantiers à l'arrêt, crédits bloqués, patrons en prison: L'économie nationale en panne    Le festival de la chanson oranaise revient    Maroc : Son implication dans le trafic de drogues, un danger direct pour la paix et la sécurité    Iran : Téhéran rappelle aux Etats-Unis leur situation géographique    Bourses : Les actions européennes reculent dans un climat tendu    Solaire : Saint-Etienne (France) passe au vert    Invité à la Radio : Karim Younes contre ceux qui rejettent toutes les initiatives et ceux qui veulent d'un dialogue sans les mesures d'apaisement    Chine : Huawei lève le voile sur son propre système d'exploitation    Et le peuple algérien créa le «Hirak» !    Côte d'Ivoire : Polémique sur l'usage des réseaux sociaux par les stars du coupé décalé    L'Asus Rog Phone 2 aura droit à un Snapdragon 855 Plus    Apple va probablement abandonner ses claviers papillon    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La nécessaire diversification énergétique
Publié dans La Nouvelle République le 24 - 06 - 2019

C'est sous le thème «le gaz naturel au centre de la diversification énergétique» que le sixième symposium a démarré, sur les chapeaux de roue si on peut le qualifier ainsi à l'écoute des révélations d'importance où se mêlent satisfaction relative au taux de croissance annuel moyen de 4,5% sur l‘étendue de la période, la nécessité de réaliser 13.000 km de réseau de transport pour assurer 100.000 km de réseaux de distribution et des révélations sur la mise en œuvre des moyens ayant permis de faire du gaz naturel un axe incontournable de développement économique et social.
Il a été aussi mis en valeur des ressources inépuisables telles que le solaire et des avancées enregistrées dans le secteur du gaz en Algérie. Les participants au symposium ont échangé leurs idées sur plusieurs projets en cours de réalisation afin de rendre le secteur énergétique algérien plus compétitif grâce au gaz et l'énergie disponible pour les populations même en zone rurale. Il faut admettre que le secteur énergétique algérien connaît une avancée ces dernières années. C'est ce qu'attestent les progrès technologiques et l'expérience acquis dans le domaine à même de permettre de concourir rapidement à généraliser cette énergie noble et respectueuse de l'énergie». Le même intervenant a estimé que : «Avec un taux de pénétration de 60%, cette formidable croissance du gaz naturel ne devrait pas faire occulter la problématique de la disponibilité, de cette énergie précieuse et non renouvelable.
Il est dit que sa consommation doit faire l'objet de réflexion avec la plus grande efficience et investir inéluctablement dans les énergies renouvelables comme sources intarissables et incontournables», a-t-il ajouté. Il y a ceux qui argumentent la réduction du nombre de coupures d'alimentation du gaz. A ce symposium, il, a été abordé la question relative à la consommation du gaz naturel sur le marché intérieur. Selon le Président directeur général du groupe Sonelgaz Chahar Boulakhras, ce marché devra passer à environ 48 milliards de mètres cubes en 2025. Pour le même intervenant, c'est le modèle de consommation énergétique national qui impose de donner au gaz naturel une place de choix. «Diversifier les sources d'énergie et préparer l'avenir sont des options placées au rang de priorité nationale», a estimé le PDG de la Sonelgaz. Selon lui, il y a une puissance d'origine renouvelable pour le marché national à réaliser.
Il ira plus loin en révélant qu'il y a des économies d'énergies pour l'ensemble des secteurs en introduisant de nouveaux modes de consommation tels l'éclairage performant, l'isolation thermique, les carburants propres et les équipements industriels performants. Plusieurs projets lancés ou prévus pour l'être ont fait l'objet de nombreuses interventions des participants ? Il s'agit entre-autres du projet de 343 Mwc en solaire photovoltaïque lancé en 2014, ainsi que deux autres pilotes expérimentaux en 2011, à savoir la centrale solaire photovoltaïque de Ghardaïa de 1,1 MWC et le parc éolien d'Adrar, de 10.2 MWC constitué de 12 éoliennes, a rappelé le même responsable. Selon lui, L'Algérie dispose, de potentiels en gisements renouvelables des plus appréciables.
Ce qui lui permet de prétendre se positionner au titre d'acteur majeur dans la production de l'électricité à partir des filières photovoltaïques et éoliennes, en intégrant la biomasse, la cogénération, le géothermie et le solaire thermique. Selon nos confrères de l'APS, le PDG de la Sonelgaz a estimé que les filières en question seront, les moteurs d'un développement économique durable, à même d'impulser un nouveau modèle de croissance économique, notamment à travers l'implantation et la généralisation d'industries des énergies renouvelables créatrices de richesse et d'emplois.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.