Commerce: Rezig préside une réunion avec les cadres centraux    Boumerdes : remise de clés aux bénéficiaires de 4.450 logements    Boukadoum réaffirme le rejet par l'Algérie de toute ingérence étrangère en Libye    La liste de Hakim Belahcel à la tête de l'instance présidentielle    COVID-19 : le wali d'Alger exclut la possibilité d'imposer un confinement partiel aux communes de la wilaya    470 nouveaux cas confirmés et 8 décès en Algérie    La PCH instruite de distribuer les moyens de protection au personnel médical le plus tôt possible    10 ANS DE PRISON REQUIS CONTRE UN COUPLE : Vaste escroquerie immobilière à Oran    ALGERIENNE DES EAUX (ADE) : Réception de 06 projets en juillet à Mostaganem    ACCIDENTS DE LA CIRCULATION A MOSTAGANEM : 08 morts et 590 blessés au 1er semestre    Le Président Tebboune présidera dimanche une réunion du Conseil des ministres consacrée au Plan national de relance socioéconomique    Le chanteur Belkhir Mohand-Akli s'éteint à 69 ans    Marchandises-prix: baisse de 14,3 % à l'exportation, hausse de 1,3 % à l'importation au 1er trimestre 2020    "Nous devons la vérité aux Algériens"    Le RCD dénonce la "reconduction de schémas sortis des laboratoires de la police politique"    Les 4 samedis    Goudjil et Chenine s'impliquent lourdement    Kaïs Saïed met en garde contre un danger interne    La BAD octroie une aide d'urgence pour la Libye    Forte convergence sur le dossier libyen entre Alger et Rome    La reprise à nouveau renvoyée    Khacef veut continuer à Bordeaux    34 personnes qui fêtaient un anniversaire, arrêtées    Les athlètes «qualifiés et qualifiables» autorisés à reprendre les entraînements    Mohamed Yahiaoui installé à la tête de la commission    Le blues des colonies et l'implacable holocauste des origines    Les journalistes seront expulsés des chambres de Sidi Fredj    La France risque de perdre le marché algérien    Nouvelle lune de miel entre Alger et Paris    "Tout geste unilatéral serait diplomatiquement malheureux"    Vers un mouvement de désobéissance civile au Mali    Le P-DG et 3 responsables de l'EPMC sous mandat de dépôt    Le port de Skikda et les instructions d'Amar Ghoul    Le barreau s'engage à défendre les droits de la victime    "Nous avons 25 milliards en instance d'encaissement"    Boussouf prêté à Courtrai puis à Eindhoven    L'exemple français    Khaled rêve d'un Maghreb uni    Numidia TV dans la tourmente    L'ONEC dénonce les déclarations de Marine Le Pen contre l'Algérie    Suite à une panne dans le réseau: Des coupures du courant électrique dans plusieurs quartiers à Sidi Chami    Le général-major Omar Tlemsani, nouveau commandant de la 4e Région militaire    Entre la liberté de réfléchir et l'interdiction de penser    Institut Cervantès d'Oran: Le cycle « Hispanistadesdecasa » à partir de demain    Les précisions de Ferhat Ait Ali    Les Algériens non concernés    Impact du Covid-19: la presse sportive algérienne touchée de plein fouet    Premier League: L'Algérien Mahrez 2e meilleur passeur africain    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La nécessaire diversification énergétique
Publié dans La Nouvelle République le 24 - 06 - 2019

C'est sous le thème «le gaz naturel au centre de la diversification énergétique» que le sixième symposium a démarré, sur les chapeaux de roue si on peut le qualifier ainsi à l'écoute des révélations d'importance où se mêlent satisfaction relative au taux de croissance annuel moyen de 4,5% sur l‘étendue de la période, la nécessité de réaliser 13.000 km de réseau de transport pour assurer 100.000 km de réseaux de distribution et des révélations sur la mise en œuvre des moyens ayant permis de faire du gaz naturel un axe incontournable de développement économique et social.
Il a été aussi mis en valeur des ressources inépuisables telles que le solaire et des avancées enregistrées dans le secteur du gaz en Algérie. Les participants au symposium ont échangé leurs idées sur plusieurs projets en cours de réalisation afin de rendre le secteur énergétique algérien plus compétitif grâce au gaz et l'énergie disponible pour les populations même en zone rurale. Il faut admettre que le secteur énergétique algérien connaît une avancée ces dernières années. C'est ce qu'attestent les progrès technologiques et l'expérience acquis dans le domaine à même de permettre de concourir rapidement à généraliser cette énergie noble et respectueuse de l'énergie». Le même intervenant a estimé que : «Avec un taux de pénétration de 60%, cette formidable croissance du gaz naturel ne devrait pas faire occulter la problématique de la disponibilité, de cette énergie précieuse et non renouvelable.
Il est dit que sa consommation doit faire l'objet de réflexion avec la plus grande efficience et investir inéluctablement dans les énergies renouvelables comme sources intarissables et incontournables», a-t-il ajouté. Il y a ceux qui argumentent la réduction du nombre de coupures d'alimentation du gaz. A ce symposium, il, a été abordé la question relative à la consommation du gaz naturel sur le marché intérieur. Selon le Président directeur général du groupe Sonelgaz Chahar Boulakhras, ce marché devra passer à environ 48 milliards de mètres cubes en 2025. Pour le même intervenant, c'est le modèle de consommation énergétique national qui impose de donner au gaz naturel une place de choix. «Diversifier les sources d'énergie et préparer l'avenir sont des options placées au rang de priorité nationale», a estimé le PDG de la Sonelgaz. Selon lui, il y a une puissance d'origine renouvelable pour le marché national à réaliser.
Il ira plus loin en révélant qu'il y a des économies d'énergies pour l'ensemble des secteurs en introduisant de nouveaux modes de consommation tels l'éclairage performant, l'isolation thermique, les carburants propres et les équipements industriels performants. Plusieurs projets lancés ou prévus pour l'être ont fait l'objet de nombreuses interventions des participants ? Il s'agit entre-autres du projet de 343 Mwc en solaire photovoltaïque lancé en 2014, ainsi que deux autres pilotes expérimentaux en 2011, à savoir la centrale solaire photovoltaïque de Ghardaïa de 1,1 MWC et le parc éolien d'Adrar, de 10.2 MWC constitué de 12 éoliennes, a rappelé le même responsable. Selon lui, L'Algérie dispose, de potentiels en gisements renouvelables des plus appréciables.
Ce qui lui permet de prétendre se positionner au titre d'acteur majeur dans la production de l'électricité à partir des filières photovoltaïques et éoliennes, en intégrant la biomasse, la cogénération, le géothermie et le solaire thermique. Selon nos confrères de l'APS, le PDG de la Sonelgaz a estimé que les filières en question seront, les moteurs d'un développement économique durable, à même d'impulser un nouveau modèle de croissance économique, notamment à travers l'implantation et la généralisation d'industries des énergies renouvelables créatrices de richesse et d'emplois.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.