La DGSN commémore le 58e anniversaire de l'indépendance par un riche programme    Industriel public: recul de 6,7% de la production durant le 1er trimestre 2020    ALGER : 7909 logements AADL livrés le 5 juillet    Lancement d'une nouvelle version du site web officiel du MDN    Coronavirus : 441 nouveaux cas,311 guérisons et 6 décès en Algérie durant les dernières 24h    CORONAVIRUS ALGERIE : Benbouzid se prononce sur le ‘'reconfinement''    Décès du général-Major Hassen Alaïmia    BANQUE D'ALGERIE : Emission de nouveaux billets et pièces de monnaie    441 nouveaux cas confirmés et 6 décès en Algérie    AFFLUENCE RECORD D'ESTIVANTS A ORAN : La plage de Kristel prise d'assaut    FETE DE L'INDEPENDANCE ET DE LA JEUNESSE : Le président Tebboune décrète une nouvelle grâce présidentielle    La Suisse bannit les importations agricoles en provenance du Sahara occidental occupé    Restes mortuaires des 24 martyrs: funérailles solennelles à la hauteur des sacrifices    Les restes mortuaires de 24 chefs de la Résistance populaire inhumés au Carré des martyrs du cimetière d'El-Alia    Un procès à huis clos !    Quels moyens pour respecter le protocole sanitaire ?    Sept blessés lors d'une tentative d'attentat près du port de Mogadiscio    Trudeau hésite à aller à Washington pour un sommet sur le nouvel Aléna    Des milliers de personnes reconfinées en Australie    Incertitudes sur le rituel du sacrifice du mouton    Sachez-que    Poussée populaire et promesse d'une nouvelle Algérie    Laskri compte piloter une liste    Arrivée du cortège funèbre des restes de 24 chefs de la Résistance populaire au cimetière d'El-Alia    Les martyrs de la Mitidja : les oubliés de l'Histoire    La «longue liste» des auteurs retenus dévoilée    Des dizaines de morts dans des combats en Syrie    Le témoignage glaçant d'un employé turc du consulat saoudien    L'ONU cherche toujours un émissaire pour la Libye    L'Algérie et la France doivent affronter le problème de la Mémoire qui hypothèque les relations bilatérales    Un activiste devant la justice    "Oran doit s'attendre à un 4e pic de contamination"    26 décès et 1 500 personnes infectées    Benrahma inscrit un triplé contre Wigan    "Je ne spéculerai pas sur l'avenir de Messi"    Voici le contenu de la mise au point    Développement de Talents : La FIFA retient 13 écoles algériennes    Banque Mondiale : L'Algérie passe à la catégorie pays à revenu intermédiaire inférieur    MO Béjaïa: Club en quête d'assainissement    Meilleurs joueurs africains (1ère partie): Le subjectivisme toujours au rendez-vous    Chlef: La CNAS veut améliorer ses prestations    L'Emir Abdelkader : « Un guerrier, un homme d'Etat, un apôtre de la paix »    Nouvelles approches sur les crimes de «la Main rouge» contre les Algériens    A quoi sert un musée ?    Marche de la diaspora algérienne à Montréal    Les journalistes indésirables dans la salle d'audience    L'Algérie exportera 50 millions de gants vers l'Espagne    L'infrangible lien...    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Un fervent défenseur des indigènes et de l'environnement
Publié dans La Nouvelle République le 09 - 09 - 2019

L'artiste, dont les œuvres peuplées d'animaux, disaient son amour de la nature et de la culture indigène, est mort à 79 ans.
Le plasticien mexicain Francisco Toledo est décédé à 79 ans, a annoncé le gouvernement de Mexico. Il était connu pour ses oeuvres au contenu social et son engagement en faveur des peuples indigènes et de l'environnement.
Un des artistes mexicains les plus reconnus dans le monde
«L'art est en deuil. Le maître Francisco Toledo est décédé. Ce grand peintre originaire de (l'Etat de) Oaxaca était un gardien extraordinaire de notre culture, de nos coutumes, des traditions de notre peuple et un défenseur de l'environnement», a écrit le président mexicain Andrés Manuel Lopez Obrador sur Twitter. Originaire de la ville de Juchitan, dans l'Etat de Oaxaca (sud), Francisco Toledo était un des artistes mexicains les plus reconnus au niveau international. Ses œuvres (sculptures, céramiques, œuvres textiles, peintures), peuplées d'animaux, avaient été exposées à New York, Paris, Londres ou Tokyo. Elles s'inspiraient notamment des arts indigènes. Fin 2018, lors de la vente d'automne d'art latino-américain chez Christie's à New York, un de ses tableaux, Tortuga poniendo huevos (Tortues pondant des oeufs), avait dépassé le million de dollars (1,03 million de dollars, soit 936.000 euros).
Un artiste engagé pour sa région
Francisco Toledo était également connu pour son engagement social et son combat en faveur de la diffusion du travail artistique de sa région. «Il a fait de Oaxaca une des capitales culturelles non seulement du pays, mais de tout le continent (...) ça a été le grand promoteur de la culture de Oaxaca», a déclaré Nicolas Alvarado, médiateur culturel, à la chaîne locale Foro TV. Il avait consacré son temps et son argent à soutenir des institutions culturelles comme le musée d'art contemporain et l'institut d'arts graphiques d'Oaxaca, une bibliothèque pour les aveugles, un centre de photographie et un jardin botanique, rapporte le New York Times. Il s'était aussi engagé contre les projets des promoteurs qui menaçaient le centre historique de la ville, raconte le quotidien.
Une grande exposition à Mexico
Une exposition intitulée «Toledo Ve» (Toledo voit), qui explore l'univers créatif de l'artiste à travers plus de 600 oeuvres, se tient actuellement à Mexico, au Musée national de cultures populaires. «Toledo a (...) rendu poreuses les frontières entre les arts visuels, la littérature, le design, l'artisanat, l'architecture, le jeu, l'enseignement, l'engagement social et l'écologie», a écrit le ministère de la Culture pour présenter cette exposition.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.