La tribu de Oui-Oui !    Le directeur de la CNMA plaide pour la réforme de cette assurance    Des agriculteurs de la daïra de M'chédallah demandent le déblocage du périmètre d'irrigation    Un SUV électrique sur les tablettes    Savoir lire les indices d'un pneu    Un look plus agressif    Neghiz face à la presse    Naftal au secours d'El-Khadra    Spectaculaire rebond de l'émigration clandestine    Pascades    Zones d'ombre: l'Etat déterminé à concrétiser les projets dans les meilleurs délais    Constantine: hommage poignant à l'historien et sociologue Abdelmadjid Merdaci    Avoir conscience des rêves qui fuient !    L'Odyssée de Hamdi Benani    USM Alger : Le gardien de but Guendouz signe    JS saoura : Ferhi s'engage avec le club africain    Lutte contre la criminalité : Arrestation d'un individu usurpant d'identité    La fille des Aurès    Les non-dits    La LFP lance l'opération    La Palestine renonce à son droit d'exercice de la présidence    Guterres appelle à éviter une nouvelle guerre froide    Le chef de la junte demande la levée des sanctions ouest-africaines    Les souscripteurs AADL protestent    STABLE ET DURABLE    "La France doit aider l'Algérie à nettoyer les sites des essais nucléaires"    Condoléances    La cour d'appel allège la peine de Fouzia Argoub    Relecteur de "Vivant fils d'Eveillé"    Culture en bref...    Mise au point    Tébessa: Un camion se renverse, un mort et un blessé    Bovins et crocodiles    Algérie Poste: Un nouveau calendrier de versement des pensions de retraite    Le ministre de la Poste et des Télécommunications rassure: Le paiement électronique «sécurisé et gratuit»    Je n'ai pas voulu regarder le reportage de M6 sur le Hirak    Equipe nationale: Belmadi annonce beaucoup de changements    Chlef: Mener les projets à bon port    PAIX ET SERENITE    Reportage sur le «Hirak»: M6 conteste les accusations portées contre elle    La nouvelle Constitution répondra "aux revendications du Hirak"    La course ouverte par le ministère de l'Industrie    La prise en charge des besoins de la population commence à donner ses fruits    "La sanction pourrait aller jusqu' à la peine de mort"    La gestion bientôt assurée par une entreprise algérienne    La mesure étendue aux transporteurs de voyageurs    L'Algérie obtient une victoire définitive contre Orascom Télécom    L'Algérie prend acte de la désignation de Bah N'daw comme président de la transition au Mali    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





L'Algérie avait bien avant tiré la sonnette d'alarme…
Publié dans La Nouvelle République le 16 - 09 - 2019

Il y a exactement dix-huit ans, dix-neuf terroristes endoctrinés et aveuglés par la haine et l'obscurantisme ont perpétré plusieurs attentats contre les tours jumelles du World Trade Center (WTC). Le bilan a été très lourd, plus de 3.000 personnes ont été tuées et blessées. Ce carnage aurait pu être évité si les gendarmes de ce monde, avaient pris en compte les mises en garde de l'Algérie durant les années 1990.
En effet, l'Algérie qui a mené une guerre sans merci contre les groupes terroristes n'a pas trouvé d'aide ou de soutien ni des pays «frères» et amis ou de la communauté internationale. Bien au contraire, certains pays avaient aidés et financés les différents les groupes terroristes. Il est même pour plusieurs chaines de télévision qui avaient à l'époque réservées leurs plateaux aux émirs et chefs terroristes pour tirer à boulets rouges sur l'état et le peuple Algérien. Qui ne se souvient pas de l'émir d'Al-Qaïda en Europe, le sanguinaire Abou Katada qui a donné la fameuse «Fatwa», l'égalisant l'assassinat des membres de sécurité, des journalistes et de leurs familles.
La dite «Fatwa» a été donné sur le plateau d'une télévision Arabe, permettant à ce chef terroriste d'appeler les «Djihadistes» à massacrer le peuple Algérien. Les Algériens n'ont pas abdiqué aux menaces des terroristes et ont fait face aux couteaux et à la Kalachnikov des fanatiques. Attention, le terrorisme n'a pas de frontière avait répondu l'Algérie à ceux qui avaient créé à l'époque la phrase de «Qui tue qui ?». Le détournement de l'Air Bus d'Air France par un commando du GIA à Alger un certain 24 Décembre 1994, n'a pas réveillé ni l'opinion publique et ni les dirigeants des autres pays. Pourtant, l'objectif des terroristes était de faire écraser l'Airbus contre la Tour Eiffel à Paris.
Ce sont des milliers d'innocents qui auraient péris sans le savoir faire des services de sécurité Algériennes et françaises. Il faudrait attendre le 11 Septembre 2001, pour que le monde se réveille enfin pour dire que l'Algérie avait bien raison, le terrorisme n'avait pas de frontière. Ils étaient 19 terroristes en ce jour du mardi 11 septembre 2001, qui avaient détournés quatre avion de ligne. Deux appareils ont été projetés sur les tours jumelles du World Trade Center (WTC) à Manhattan (New York). Le troisième avion a été écrasé sur le pentagone, siège du département de la défense à Washington, tuant toutes les personnes à bord et de nombreuses autres travaillant dans ces immeubles.
Le quatrième avion volant en direction de Washington, s'écrase en rase campagne à Shanksville, en Pennsylvanie, après que des passagers et membres d'équipage, prévenus par téléphone de ce qui se passait ailleurs, ont essayé d'en reprendre le contrôle. Plus de 3000 innocents ont été tués dans ces attentats de Manhattan sans compter les pertes relatives aux dégâts matériels. Ah, si les mises en garde de l'Algérie avaient été entendues, ces attentats auraient pu être évités et le terrorisme n'aurait pas redevenu aujourd'hui la première menace dans le monde.
Même si aujourd'hui, les choses ont changé, les facteurs du terrorisme sont toujours intacts, les forces du mal pourraient encore frapper dans n'importe quel pays et à n'importe quel moyen. Seule, l'éradication de ce fléau à partir de ses origines pourrait mettre fin définitivement à cette menace.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.