Real : Pour Marcelo, les joueurs doivent être plus atentifs    Bouira: Trois morts dans un accident sur l'autoroute    Une cache d'armes et de munitions découverte à Bordj-Badji-Mokhtar    Erratum    "La révolution de la souveraineté" en débat à Paris    La réappropriation…    «Le projet vise à assurer la sécurité énergétique du pays»    Le stock des sinistres à payer demeure élevé    Le dinar en déperdition, l'inflation en aggravation    Virage décisif pour l'usine Renault en Algérie    Hausse de la traite d'êtres humains en provenance de Côte d'Ivoire    Au moins 182 blessés en Catalogne    Le Pacte de l'alternative démocratique s'installe à Jijel    Lahoulou pour défendre son titre de champion du monde    Kabba Sambou non retenu    Les trêves ne sont pas les bienvenues    Maya    Dernière ligne droite pour les candidats    Vaseline et citron pour avoir un joli teint    Un gouffre financier pour des travaux inachevés    Remède aux agrumes pour augmenter les défenses    Sachez que…    Maintenir le cap, malgré les restrictions budgétaires    "La Faille" nominé pour le prix Fetkann    Le HCA s'allie avec l'Académie africaine des langues    Une basse-cour pour le polygame !    Watchmen, l'étrange série de HBO inspirée par un comics culte    Liban : La contestation grandit sur fond de ras-le-bol généralisé    LFP: L'étau se resserre sur Abdelkrim Medouar    Tribunal de Sidi M'hamed: Tliba auditionné par le juge d'instruction    Education: Début des inscriptions aux examens de 5ème, BEM et bac le 22 octobre    A l'appel de l'Unpef: Nouvelle grève dans les écoles mercredi    Neuf harraga interceptés au large de Mostaganem    DES REFUGES ET DES ETENDARDS    Iran/Turquie : Les ministres des AE iranien et turc discutent au téléphone des derniers développements en Syrie    Basket-ball : La NBA accuse des pertes "substantielles" après la crise avec la Chine    Ligue 1 française: L'Algérien Islam Slimani 2e meilleur joueur du mois de septembre    Liga espagnole : Le Barça aurait souhaité disputer le Clasico à sa date initiale    Brexit: Accord annoncé in extremis, feu vert du parlement britannique très incertain    Le prix du pétrole termine la semaine en baisse    Election présidentielle: "L'Algérie une chance pour tous et pour chacun"    Dattes : Vers la création d'un système de contrôle pour faciliter l'exportation    Port d'Oran : exportation de 30.000 tonnes de béton armé vers le Canada    Musique : Les ensembles d'Ukraine et de Chine animent la soirée de clôture du 11e Fcims    15ème FISAHARA : Appel à la cessation de la répression marocaine des Sahraouis    Les poids lourds pointés du doigt    14 pays élus    Un premier Smartphone fabriqué entièrement en Afrique    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





L'envoyé de l'ONU attire l'attention sur le risque d'une escalade militaire
Publié dans La Nouvelle République le 18 - 09 - 2019

L'envoyé des Nations unies pour le Yémen, Martin Griffiths, a averti lundi que l'attaque commise contre des installations pétrolières saoudiennes pourrait entraîner le Yémen dans «une conflagration régionale». Cette soudaine escalade militaire a rendu plus nécessaire que jamais la recherche d'une solution politique au conflit qui déchire le Yémen, a indiqué M. Griffiths au cours d'un briefing devant le Conseil de sécurité de l'ONU.
L'attaque commise samedi contre des installations pétrolières d'Aramco en Arabie saoudite aura des répercussions bien au-delà de la région, a-t-il souligné. «Ce genre d'action risque d'entraîner le Yémen dans une conflagration régionale», a-t-il affirmé. On ne sait pas encore clairement qui est derrière cette attaque, mais le fait que les rebelles houthis du Yémen l'ont revendiquée est déjà très grave, a-t-il déclaré. «Quoi que nous découvrions sur cette attaque, c'est en tous cas un signe certain que le Yémen semble s'éloigner de plus en plus de la paix que nous recherchons tous. Comme on peut le voir, chaque jour où la guerre se poursuit renforce les risques qui pèsent sur la stabilité régionale», a-t-il ajouté. M.Griffiths a également fait part de son inquiétude quant aux nouveaux affrontements survenus dans le sud du pays entre les forces gouvernementales et le Conseil de transition du Sud. Ces affrontements ouvrent en effet la porte à une nouvelle guerre civile au Yémen, parallèlement à celle qui fait déjà rage entre les forces gouvernementales et les rebelles houthis. Bien que les appels à la paix lancés par d'autres groupes dans les gouvernorats du Sud soient encourageants, le risque de fragmentation et de violences supplémentaires reste bien réel, a indiqué M. Griffiths. «Le statut des forces en présence et leur réarmement rendent prudents même les plus optimistes d'entre nous. Je condamne (...) les efforts inacceptables du Conseil de transition du Sud pour prendre le contrôle des institutions de l'Etat par la force», a-t-il ajouté. «Nous voyons maintenant que la guerre ne continue pas seulement à détruire les vies et les moyens de subsistance des hommes et des femmes du Yémen. Nous la voyons également menacer de métastaser en quelque chose qui menacera l'existence même du Yémen. Nous devons donc agir pour y mettre fin dès maintenant», a-t-il conclu.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.