Renvoi du verdict au 8 décembre prochain    énième report du procès Boumala    Saïd Boudour et Noureddine Tounsi condamnés à un an de prison ferme    Des mesures pour faire face à une situation d'urgence    Les banques publiques difficilement vendables    Pierre Buyoya démissionne    Les civils piégés à l'approche de la bataille de Mekele    Moscou accuse Washington de violer ses eaux territoriales    "Ciccolini a eu la sanction qu'il mérite"    Stage du 24 novembre au 3 décembre à Sidi Moussa    Qualification de huit nouvelles recrues    Une grande bataille à mener par tous    "Il faut s'attendre à une deuxième vague de détresse psychologique"    Au bord de la dépression    Liberté pour Yacine Mebarki    Le sujet qui fâche    Une anthologie des contes kabyles d'hier et d'aujourd'hui    Timimoun : Des chercheurs préparent un sommet des oasis en 2021    Musée Public National des Antiquités d'Alger : Acquisition de nouvelles pièces archéologiques    Faculté des sciences sociales Oran 2 : Regard sur le coronavirus    Faute de bus depuis le début de l'épidémie : Les habitants de Belouta et Bouchaoui pénalisés    Le moudjahid et ancien président de l'APN Said Bouhadja n'est plus    LDC : Le PSG a fait l'essentiel face à Leipzig    Les facteurs dopants    Pénurie de Lovenox: Le ministre accuse l'automédication    Bouira: Assainissement du foncier industriel : 109 lots récupérés    Marché illicite des véhicules des Castors: Des espaces squattés libérés en attendant le transfert vers le marché d'El Hamri    Les laboratoires veulent porter plainte contre l'association des consommateurs: Polémique sur les prix des analyses médicales    Gestion de la situation sanitaire, AEP, prévention contre les inondations: Djerad préside une réunion des walis    Arabie saoudite : un site d'Aramco touché par un missile    Ligue des champions d'Europe: Le Real en danger à Milan    LFP - Ligue 1: Les prémices d'une saison charnière    RC Relizane: Le ciel s'assombrit sur le Rapid    Maroc-Sahara Occidental: «Une reprise des hostilités préméditée»    LA NATURE DU CIEL ET LE POIDS DU COUFFIN    Le tourisme grand perdant    La DGSN rappellel'obligation du port du masque en voiture    Lancement fin novembre des travaux de réalisation de 140.000 logements    1.133 nouveaux cas, 649 guérisonset 15 décès    Macron provoque la tempête !    L'Algérie, un "élément clé" dans les régions africaine et méditerranéenne    Sahara Occidental : Convergence des positions russe et algérienne    Le report de plusieurs affaires pénales intervient à "la demande de la défense des accusés"    Karim Tabbou répond à Emmanuel Macron    Tergiversations au Conseil de la Nation    Le juge demande un complément d'enquête    Les premiers pas de «Enamla», le premier théâtre privé à Oran    Décès de Abderrachid Boukerzaza: Djerad présente ses condoléances à la famille du défunt    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Une CAN à plusieurs vitesses
Publié dans La Nouvelle République le 15 - 11 - 2019

C'est parti pour les quarante-huit pays en lice pour faire partie des 24 équipes qui disputeront la phase finale de la CAN-2021. La course vers le trophée a pris son départ hier mercredi et l'on ne connaîtra en novembre 2020 les 24 équipes qualifiées pour la prochaine CAN.
En attendant, des sélections voudront sortir du lot pour effacer l'affront de ne pas avoir participé à la dernière CAN en Égypte. Comme le Gabon, organisateur de l'édition 2017 et dirigé par Patrice Neveu. «On aborde ces deux premières journées avec détermination et lucidité, avance Patrice Neveu à RFI. On rencontre une équipe qui veut redorer son blason (RDC) et ensuite il faudra enchaîner avec notre déplacement en Angola. Il faut de la sérénité pour les mois qui viennent car la phase des éliminatoires est longue. Voilà pourquoi il faut s'imposer à domicile dès la première journée».
Pour ces éliminatoires de la coupe d'Afrique des Nations, Cameroun 2021, on relèvera que dans le détail 11 matchs se jouaient dés hier, sauf que ces dates semblent ne pas faire l'unanimité. Toutes les Fédérations de football africaines grincent des dents.
Pourquoi ? Les éléments de reponses obtenus font était du fait que «Les expatriés européens seront pour certains tout juste puisqu'ils débarquent en sélection, c'est ce qui justifierait le fait que de nombreuses sélections engagées se plaignent des dates des prochains matchs prévus pour la mi-novembre. Que faire ? «La CAN n'a jamais démarré sous de bons auspices», réagira un sélectionneur africain, «alors pourquoi aujourd'hui ?», s'est-il interrogé. C'est tout comme ces sélectionneurs gabonais Patrice Neveu, Gernot Rohr, le sectionneur du Nigéria, et Aliou Cissé à la tête du Sénégal, qui se sont indignés contre la programmation de certaines rencontres.
A la vielle de son premier duel, le Nigeria qui affrontait le Bénin hier, Rohr ne s'est pas retenu dans une interview qu'il a accordée au journal sportif «L'Equipe» : «Beaucoup de garçons jouent encore le dimanche 10 et doivent voyager le 11 pour aller au Nigeria... Le lendemain, de Lagos, ils vont prendre un avion pour rejoindre le lieu de la rencontre à Uyo. Ils vont donc arriver le mardi pour faire un entrainement de veille de match et jouer le mercredi après-midi ! C'est un peu spécial, ça manque un peu de respect par rapport à la santé des joueurs et au travail des entraineurs», a-t-il déclaré. Faut aussi signaler que les écureuils du Bénin qui doivent affronter respectivement le Nigeria et la Sierra Leone, déjà décimée du fait de l'absence de nombreux cadres un nouveau forfait qui se pointe.
Et d'ailleurs, pour tenter d'obtenir gain de cause, la Fédération nigérienne (NFF) a entamé des procédures auprès de la CAF pour que le match soit décalé de 24h, au 14 novembre et met devant ses responsabilités l'instance africaine de football. «S'il ya des blessures, c'est la CAF qui sera responsable», a prévenu Rohr. Il se trouve que la Fédération nigérienne ne se trouve pas seule à réclamer puisque derrière elle, il y a dans cette même démarche, la NFF a été donc rejointe par son homologue du Sénégal, la FSF. Un courrier a été adressé à l'instance faîtière du football africain pour réclamer le report de 24 heures du match face au Congo lui aussi prévu pour le 13 novembre.
A l'heure actuelle, aucune réponse n'a été donnée par la CAF.
Présent jeudi en conférence de presse, le sélectionneur Aliou Cissé a expliqué tout son mécontentement. «Pour la date du match, je tenais à dire que nous ne sommes pas d'accord. Maintenant la CAF nous oblige à jouer le 13, on s'y plie mais je voudrais le dire ici que cette date du 13 ne nous arrange pas. Quand on a une fenêtre de dates FIFA du 10 au 19 nov, je ne vois pas pourquoi on devrait jouer le 13 d'autant plus qu'il y a d'autres nations qui jouent le 14. Le mercredi, c'est trop tôt, on a des garçons qui viennent très tard, qui jouent le lundi. Je pense que la CAF devrait faire quelque chose pour nus faire jouer le jeudi au lieu de mercredi», rapporte Afrika foot. Les premiers résultats donneront plus d'informations dés aujourd'hui sur le niveau de cette compétition africaine.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.