Tribunal de Sidi M'hamed: audition de la partie civile dans le dossier de l'homme d'affaires Hassan Arbaoui    La Codesa condamne les violations marocaines des droits fondamentaux du peuple sahraoui    Barça : Messi dépasse Ronaldo    Tayeb Bouzid appelle à l'élaboration d'une stratégie nationale pour faire face aux défis du numérique    Archaïsme et mauvaise gouvernance    Les opérateurs affichent leur inquiétude    La grève, les pour et les contre    Le Congrès américain désavoue Trump    30 000 enfants migrants disparus en Europe    Human Rights Watch dénonce    Le vote à l'étranger et la clôture de la campagne électorale dominent les colonnes de la presse nationale    Le Raja prend le dessus sur l'AS Vita Club à Kinshasa    Nouvelle domiciliation au stade de Ras El-Oued    Gâteau au yaourt, sirop au citron    Crème au concombre    L'insécurité, maître mot des lieux    Intrigante correspondance au CHU d'Oran    Plus de 30 millions de centimes en faux billets saisis    L'Algérie contemporaine, cultures et identités, un nouvel essai en ligne d'Ahmed Cheniki    ACTUCULT    Lancement du prix national Mohia d'or    Le 7e art féminin à l'honneur    Une réunion interministérielle pour l'évaluation de la saison du Hadj 2019 et l'examen des préparatifs de la saison 2020    Yasmine Siad dévoile à Alger sa première exposition "Genèse"    Serie A : La Juventus perd des points face à la Lazio    Groupe C. Pétro Atlético 1- USM Alger 1 : Les Algérois n'arrivent pas à gagner    Le hirak et les trois temps de l'état-major depuis le 22 février    Tibane : Une sépulture pour les martyrs de Maxene    Skikda: 19 harraga secourus    Premier débat télévisé entre candidats à la présidentielle: Des réformes urgentes pour dépasser la situation difficile    Energies renouvelables: Rejoindre Desertec    Financement du 5ème mandat: Ali Haddad enfonce Saïd Bouteflika    Skikda, Tlemcen et Oum El Bouaghi: Marches de soutien au scrutin du 12 décembre    Football - Ligue 1: Le CRB creuse l'écart, des bleus pour le NAHD    Coupe de la CAF : PAC - Hassania Agadir, aujourd'hui à 20 h 00- Le Paradou face à un nouveau défi    Les médias étrangers scrutent l'Algérie    Programme du 21e jour de la campagne électorale    LPA: Les communes d'Alger procéderont à la convocation des souscripteurs fin décembre    Petrole : La Libye va maintenir sa production autour de 1,25 million de barils par jour    Les femmes plus touchées que les hommes    France : Plus de 800 000 manifestants contre la réforme des retraites selon l'Intérieur    Syrie : Erdogan annonce un nouveau sommet Turquie-France-Allemagne-Grande-Bretagne en février    Incendie du centre d'entraînement Flamengo condamné à indemniser les familles des victimes    En réplique à la taxation des GAFA : "L'attaque de Trump est en dessous de la ceinture"    Chine : l'achat d'un téléphone conditionné au scan du visage    Projet de loi relative à l'organisation territoriale du pays Un acquis pour la redynamisation du développement dans le Sud    Cinéma : Trois films algériens primés au festival d'Al Qods    Théâtre : La pièce "Ez'Zaouèche" présentée à Alger    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Pas d'entente actuellement sur l'interdiction des armes nucléaires
Publié dans La Nouvelle République le 16 - 11 - 2019

La défense militaire russe dispose d'un temps nécessaire pour riposter contre des attaques de missiles ennemis. «Les dirigeants russes disposeront de plusieurs dizaines de minutes pour prendre une décision de porter une frappe nucléaire de riposte» a annoncé aux médias le chef d'état-major de la 15e armée spéciale des Forces aérospatiales russes.
Le système russe d'alerte aux missiles offre assez de temps aux autorités russes pour décider comment riposter à une frappe nucléaire a déclaré le chef d'état-major de la 15e armée des Forces aérospatiales russes, Anatoli Nestetchouk, cité par la radio Écho de Moscou. « Le temps d'approche varie en fonction de la direction: d'où ça vient et comment. Je ne vous dirai pas le chiffre précis. Mais en général il y a assez de temps: je ne parle pas de minutes ou d'une dizaine de minutes, mais de plusieurs dizaines de minutes», a-t-il indiqué.
SYSTEME D'ALERTE AUX MISSILES : RADARS ET SATELLITES
Le système russe d'alerte précoce aux missiles fonctionne sur Terre et dans l'espace. L'élément terrestre du système comprend un réseau de radars transhorizon Voronezh capables de détecter des cibles spatiales, balistiques et aériennes. Selon M. Nestetchouk, les Forces aérospatiales envisagent de construire d'autres radars pour ce système, notamment près de Sébastopol, en Crimée, ainsi que dans la région de Mourmansk et la République des Komis, qui seront mis en service entre 2021 et 2024. « Nous avons créé un espace complètement couvert par les radars autour du territoire russe et cet espace a une double couverture radar sur certains axes», a-t-il ajouté.
D'après le général l'élément spatial du système d'alerte est composé de nombreux satellites. « Nous ne jouons pas à la guerre des étoiles ; Mais nous disposons de toutes les informations sur la situation dans l'espace. Nous avons 150 satellites en orbite dont plus de 90 fonctionnent pour le compte du ministère russe de la Défense», a indiqué le général Nestetchouk.
Vendredi 4 octobre 2019, le chef d'état-major des Forces aérospatiales russes a déclaré au journal Moskovski Komsomolets que l'élément spatial du système russe d'alerte précoce aux missiles était doté de trois nouveaux satellites qui peuvent détecter le tir de missiles balistiques dans n'importe quel point du globe.
Le vice-ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Riabkov avait déclaré en septembre que la situation actuelle sur la scène internationale présentait un risque de guerre nucléaire et que la Russie était préoccupée par l'impasse dans laquelle se trouvaient les négociations sur le Traité d'interdiction complète des essais nucléaires (TICEN).
NOUVEAU SOUS-MARIN NUCLEAIRE RUSSE
Le nouveau sous-marin nucléaire russe de 4e génération, Prince Vladimir, qui n'a pas encore été livré à l'armée, a tiré une torpille en mer Blanche quelques jours après son premier lancement d'essai d'un missile intercontinental Boulava.
A annoncé le ministère russe de la Défense. Prince Vladimir, sous-marin nucléaire russe du projet 955 Borei a effectué un tir d'essai d'une torpille, détruisant une cible en mer Blanche.
L'équipage du Prince Vladimir avait précédemment effectué son premier tir d'essai d'un missile balistique intercontinental Boulava détruisant une cible sur le polygone de Koura, au Kamtchatka, ainsi qu'un tir de torpille contre une cible de surface.
SOUS-MARINS DE CLASSE BOREI
L'armée russe possède actuellement trois sous-marins nucléaires du projet 955 Boreï: le K-535 Iouri Dolgorouki, le K-550 Alexandre Nevski et le K-551 Vladimir Monomaque. Le K-549 Prince Vladimir, le premier sous-marin du projet modernisé 955A Boreï-A, doit être livré à la Marine d'ici fin 2019.
L'arme principale des sous-marins de classe Boreï est le missile balistique intercontinental Boulava, équipé de six ogives à trajectoire indépendante d'une portée de 9.300 km.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.