Le Conseil de la nation entame le débat du PLF 2021    Affaire contre le quotidien El Watan: demande d'une enquête complémentaire    AADL: Lancement à la fin du mois en cours des travaux de réalisation de 140.000 logements    Le président mauritanien reçoit le MAE sahraoui, émissaire de Brahim Ghali    FLN: l'organisation d'un référendum au Sahara Occidental, seule solution pour le règlement du conflit    Mandat d'arrêt international émis contre Abdou Semmar    Algérie-Turquie: 5 milliards de dollars d'échanges commerciaux    Merkel soutient l'autodétermination des Sahraouis    USMA: Benaraïbi Bouziane nouvel entraîneur    Covid-19: Krikou inspecte l'application du protocole sanitaire à l'Ecole des jeunes sourds-muets de Rouiba    SEISME DE SKIKDA : Mise en place d'une cellule de crise    HOPITAL DE BLIDA : 17% du professionnel infectés par le Covid    L'Organisation des Moudjahidine qualifie Macron de ‘'menteur''    Accident de la circulation : plus de 2.400 morts au cours des 10 premiers mois de 2020    Décès de l'ancien ministre de la Communication Abderrachid Boukerzaza    Le président de la CAF, Ahmad Ahmad, suspendu cinq ans par la FIFA    Milan AC : Nouveau match solide de Bennacer lors du succès face à Naples    Les clubs de la Ligue 2 dans l'expectative    Cinq joueurs ménagés    Youcef Belaïli compte s'«illustrer davantage»    L'ancien député Khaled Tazaghart acquitté    La justice otage du virus    L'armée menace la capitale du Tigré d'un assaut    Plus de 400 enfants arrêtés par les forces d'occupation en 2020    106 kg de viande et abats saisis    Colère après la mort d'un jeune dans un commissariat    Près de mille personnes verbalisées à El-Bayadh    Les opérateurs fixés sur les taux d'intégration    Le procès en appel de Tliba reporté au 29 novembre    Versailles : le street art fait son apparition dans cette ville historique    L'Opéra de Paris va lancer une plateforme numérique de spectacles et masterclass    «Une société qui méprise la femme est une société morte»    L'enjeu de la crise à Guerguerat    Coupure d'internet : La longue souffrance à Aïn taya    Le silence assourdissant des partis du pouvoir    Le verdict attendu le 30 novembre    Les marcheurs du 5 octobre devant la cour d'appel    L'appel de la forêt    Les précisions de Linde Gas Algérie    L'engagement des dirigeants du G20    Le MCO dans la ligne de mire    El Guerguerat : La Mauritanie émet des réserves sur le 2e mur érigé par le Maroc    Grippe aviaire : les Pays-Bas abattent 190 000 poulets    Les travaux de réhabilitation encore retardés    Décès de la journaliste britannique Jan Morris    Pour "une société et une économie plus durables"    El Tarf: Des pluies salvatrices pour l'agriculture    Retour à la case départ pour l'association dédiée au cheval    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Pas d'entente actuellement sur l'interdiction des armes nucléaires
Publié dans La Nouvelle République le 16 - 11 - 2019

La défense militaire russe dispose d'un temps nécessaire pour riposter contre des attaques de missiles ennemis. «Les dirigeants russes disposeront de plusieurs dizaines de minutes pour prendre une décision de porter une frappe nucléaire de riposte» a annoncé aux médias le chef d'état-major de la 15e armée spéciale des Forces aérospatiales russes.
Le système russe d'alerte aux missiles offre assez de temps aux autorités russes pour décider comment riposter à une frappe nucléaire a déclaré le chef d'état-major de la 15e armée des Forces aérospatiales russes, Anatoli Nestetchouk, cité par la radio Écho de Moscou. « Le temps d'approche varie en fonction de la direction: d'où ça vient et comment. Je ne vous dirai pas le chiffre précis. Mais en général il y a assez de temps: je ne parle pas de minutes ou d'une dizaine de minutes, mais de plusieurs dizaines de minutes», a-t-il indiqué.
SYSTEME D'ALERTE AUX MISSILES : RADARS ET SATELLITES
Le système russe d'alerte précoce aux missiles fonctionne sur Terre et dans l'espace. L'élément terrestre du système comprend un réseau de radars transhorizon Voronezh capables de détecter des cibles spatiales, balistiques et aériennes. Selon M. Nestetchouk, les Forces aérospatiales envisagent de construire d'autres radars pour ce système, notamment près de Sébastopol, en Crimée, ainsi que dans la région de Mourmansk et la République des Komis, qui seront mis en service entre 2021 et 2024. « Nous avons créé un espace complètement couvert par les radars autour du territoire russe et cet espace a une double couverture radar sur certains axes», a-t-il ajouté.
D'après le général l'élément spatial du système d'alerte est composé de nombreux satellites. « Nous ne jouons pas à la guerre des étoiles ; Mais nous disposons de toutes les informations sur la situation dans l'espace. Nous avons 150 satellites en orbite dont plus de 90 fonctionnent pour le compte du ministère russe de la Défense», a indiqué le général Nestetchouk.
Vendredi 4 octobre 2019, le chef d'état-major des Forces aérospatiales russes a déclaré au journal Moskovski Komsomolets que l'élément spatial du système russe d'alerte précoce aux missiles était doté de trois nouveaux satellites qui peuvent détecter le tir de missiles balistiques dans n'importe quel point du globe.
Le vice-ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Riabkov avait déclaré en septembre que la situation actuelle sur la scène internationale présentait un risque de guerre nucléaire et que la Russie était préoccupée par l'impasse dans laquelle se trouvaient les négociations sur le Traité d'interdiction complète des essais nucléaires (TICEN).
NOUVEAU SOUS-MARIN NUCLEAIRE RUSSE
Le nouveau sous-marin nucléaire russe de 4e génération, Prince Vladimir, qui n'a pas encore été livré à l'armée, a tiré une torpille en mer Blanche quelques jours après son premier lancement d'essai d'un missile intercontinental Boulava.
A annoncé le ministère russe de la Défense. Prince Vladimir, sous-marin nucléaire russe du projet 955 Borei a effectué un tir d'essai d'une torpille, détruisant une cible en mer Blanche.
L'équipage du Prince Vladimir avait précédemment effectué son premier tir d'essai d'un missile balistique intercontinental Boulava détruisant une cible sur le polygone de Koura, au Kamtchatka, ainsi qu'un tir de torpille contre une cible de surface.
SOUS-MARINS DE CLASSE BOREI
L'armée russe possède actuellement trois sous-marins nucléaires du projet 955 Boreï: le K-535 Iouri Dolgorouki, le K-550 Alexandre Nevski et le K-551 Vladimir Monomaque. Le K-549 Prince Vladimir, le premier sous-marin du projet modernisé 955A Boreï-A, doit être livré à la Marine d'ici fin 2019.
L'arme principale des sous-marins de classe Boreï est le missile balistique intercontinental Boulava, équipé de six ogives à trajectoire indépendante d'une portée de 9.300 km.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.