JS Kabylie : Yarichène récupère l'ordre d'expulsion de Cherif Mellal    Le dossier des hirakistes transféré à Sidi M'hamed    Sale temps pour les activistes politiques    Le Cnese se penche sur la question des brevets    Nouvelles attaques contre les sites de l'occupation marocaine    Guterres critique les divisions que connaît le monde    Aokas, ville morte    16 décès et 242 nouveaux cas    Garrido : "Le CRB est un club qui m'intéresse"    Nekkache et Raiah rejoignent le CS Sfax    Vers le retour de l'enseignement en présentiel    Lancement du ramassage du carton à Sétif    Les MAE arabes disent non    Nouvel appel à l'ONU pour une enquête internationale    7 ans de prison ferme requis contre Hamid Melzi    Les dessous d'une flambée    Pour une commission de suivi des projets    Lancement de l'opération de retrait des ordres de versement de la 1re tranche au profit de 6 000 souscripteurs    Les Mondiaux de cross d'Australie reportés à 2023    Le Tunisien Kais Yaakoubi à la barre technique    LDC : Les résultats des matchs de mercredi    Le Bayern surclasse encore le Barça, un an après le 8-2    Formation de haut niveau    Installation du président de la cour de Saïda...    27 nouveaux départs de feu en 24h    En attendant le mutant...    Le Snapap menace d'une grève générale    Réouverture aujourd'hui    Une caravane de loisirs pour les enfants    Une Amérique plus que jamais guerrière    Privatisation : réflexion sur une solution pour Air Algérie    LA VIE D'APRES    Sensibilisation à la vaccination contre la Covid-19: Sept associations retenues par PNUD Algérie    La mal-gouvernance : quel coût pour la collectivité nationale?    «Plan destination Algérie»: Les attentes des professionnels du tourisme    Le chanteur Renaud et la machine à fabriquer de l'argent    Quand les élections locales s'annoncent par des batailles rangées chez les indus occupants du parti fln, ce patrimoine national immatériel    ÊTRE ET NE PAS ÊTRE ?    Benabderrahmane répond aux députés    L'ONU retire les Casques bleus gabonais de Centrafrique    Le président Saïed dénonce «une mafia qui gouverne la Tunisie»    Des dizaines de colons prennent d'assaut la mosquée sainte Al-Aqsa    6000 Souscripteurs à l'appel    La plaie béante de la classe politique    Tebboune décrète la Journée nationale de l'imam    Djamel Allam, un artiste irremplaçable    Omar Sy, producteur et acteur principal    Plus de 12,6 quintaux de kif traité saisis en une semaine    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Les nouveaux projets expansionnistes du Maroc dénoncés
Publié dans La Nouvelle République le 25 - 01 - 2020

Le coordinateur sahraoui auprès de la Minurso, M'hamed Kheddad, a dénoncé la dernière «loi marocaine expansionniste» qui vise à annexer les eaux territoriales sahraouies, soulignant que cette loi n'a aucune base légale, dans une déclaration à l'Agence sahraouie SPS.
«Nous condamnons fermement ces projets de loi marocains qui ne sont rien d'autre qu'un nouvel épisode d'expansionnisme marocain dont toute la région souffre», a souligné M. Kheddad, coordinateur sahraoui auprès de la mission de l'ONU pour l'organisation d'un référendum au Sahara occidental.
M'hamed Kheddad a soutenu que «cet acte intervient également dans le cadre de la campagne désespérée menée par le Maroc pour légitimer son occupation illégale de parties du Sahara occidental par des pots-de-vin et l'implication d'entités étrangères dans leur aventure coloniale dans la partie occupée de notre territoire national». «La loi marocaine expansionniste, qui vise également à annexer les eaux territoriales adjacentes aux îles Canaries et à d'autres territoires espagnols, est également une conséquence directe de l'échec de l'Espagne, en tant que puissance administrante du Sahara occidental, à s'acquitter de sa responsabilité juridique et historique de décoloniser le territoire sahraoui conformément aux résolutions pertinentes de l'Assemblée générale des Nations unies d'une part, et la soumission injustifiée de l'Espagne à la politique de chantage marocaine, d'autre part», a-t-il ajouté.
Et d'ajouter: «Le gouvernement espagnol doit être conscient que les soi-disant» frontières authentiques «du Maroc, qui représentent la quintessence de l'expansionnisme marocain, n'ont pas de limites».
Par conséquent, a souligné M. Kheddad, «il y a maintenant une opportunité pour l'Espagne démocratique et son gouvernement progressiste de rectifier cette grande erreur historique et assumer leurs responsabilités historiques, juridiques et morales envers le peuple sahraoui et leurs droits inaliénables à l'autodétermination, à l'indépendance et à la souveraineté permanente sur leurs ressources naturelles». «Le gouvernement espagnol doit également reconnaître que faire plus de concessions à la politique de chantage que le Maroc a soumis à l'Espagne ne fera qu'encourager le Maroc à persister dans son expansionnisme que le peuple sahraoui continue de souffrir depuis que le Maroc a occupé le Sahara occidental par la force en octobre 1975 avec la complicité des autorités espagnoles de l'époque», a lancé M. Kheddad.
En tout état de cause, explique le responsable sahraoui, la loi marocaine qui vise à annexer les eaux du Sahara occidental n'a aucune base légale et n'est qu'un acte de propagande.
«La communauté internationale, qui n'a jamais reconnu l'occupation illégale par le Maroc de parties du Sahara occidental, ne la considérera que comme une nouvelle tentative désespérée du Maroc pour détourner l'attention de la crise structurelle aiguë subie par le régime marocain», a-t-il affirmé. Dans ce contexte, M. Kheddad a indiqué que le Front Polisario examinera les mesures adoptées dans le cadre des procédures judiciaires qu'il a présentées au Tribunal de l'Union européenne et suivra avec intérêt les mesures que l'Espagne prendra à cet égard. «Si nécessaire, il n'hésitera pas à soumettre l'affaire au Tribunal international du droit de la mer pour constater que ces lois sont nulles et non avenues», a prévenu M. Kheddad.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.