L'ICÔNE AUX DEUX COMBATS    DES ENTREPRISES AU CHEVET DES HÔPITAUX    Les médecins et les infirmiers à la retraite appelés en renfort    En Algérie, le système de santé est submergé par le variant Delta    COLÈRE DES DEMANDEURS DE LOGEMENTS À EL-TAREF    Une trentaine de malades évacués vers le CHU et les EPH    Les islamistes tunisiens ne font pas l'exception !    UNE INFLUENCEUSE DE TALENT ET DE COEUR    Messaoudi (JSS) creuse l'écart en tête    Le deux poids, deux mesures de Paris    Le PT dénonce les «immixtions étrangères»    Le quotidien français Le Monde enfonce plus le Maroc    L'Afrique du Sud s'oppose à l'octroi du statut d'observateur à l'entité sioniste    «La gestion de l'oxygène est archaïque»    2 femmes retrouvées calcinées dans leur domicile à Bou Ismaïl    Deux batailles qui restent à gagner    «Ce n'est pas facile de courir deux lièvres à la fois»    Boxe : Ichrak Chaïb (75 kg), et Houmri (81 kg) éliminés    Requins et méduses : Il n'y a aucune raison d'en avoir peur    La rage de vivre    Abrous Outoudert revient à la tête du quotidien Liberté    Ligue des champions (Dames) : L'Affak Relizane hypothèque ses chances de qualification    Après son succès dans le clasico : Lavagne croit toujours au podium    Assassinat du docteur Adjrad à Tiaret : Cinq suspects arrêtés    On en a trop fait à propos de la méduse Physalie    Crise politique en Tunisie : Le président Saïed s'inscrit dans la durée    Sortir l'entreprise de sa léthargie : un défi pour le gouvernement !    Les problématiques de nos universités et facultés de médecine sont également de l'ordre des pratiques pédagogiques    La révolution du numérique modifiera le nouveau pouvoir mondial    MOURIR LENTEMENT POUR SAUVER SA VIE    La mémoire nationale: Le contentieux archivistique franco-algérien pris en otage !    IL ETAIT UNE FOIS !    Il y a eu réaménagement des horaires    Goudjil scrute les 541 jours de Tebboune    Une réconcilation entre Ouattara et Gbagbo    Les Fidjiens conservent    Bouras et Berrichi ferment la marche    Mikati entreprend de former un nouveau gouvernement    Une feuille de route pour la Tunisie    Le président d'El Bina défraye à nouveau la chronique    Le président dit : oui!    Projet de restauration d'une mosaïque romaine à Alger    Des poids lourds de la littérature sélectionnés    Nice intègre la liste du Patrimoine mondial    "LE SERMENT"    Wali/PAPW : le ménage artificiel    Le chef de l'état présente ses condoléances    Comportement d'une victime et d'un inculpé    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Commémoration du 64e anniversaire de la bataille d'El Ketfa Essouada à Tamza
Khenchela
Publié dans La Nouvelle République le 26 - 01 - 2021

La wilaya de Khenchela a commémoré, lundi le 64e anniversaire de la bataille d'El Ketfa Essouada (Aghrot Aghkaleth), qui a eu lieu le 25 janvier 1957 dans la commune de Tamza.
La cérémonie de commémoration, qui s'est déroulée en présence notamment de moudjahidine ayant pris part à cet événement historique, a permis d'évoquer le courage des chouhada tombés au champ d'honneur lors de la bataille d'El Ketfa Essouada, où 240 moudjahidine dirigés par le chahid Belaïd Houha ont affronté l'unité 13-3 de l'armée coloniale française. Après la levée du drapeau national et la lecture de la Fatiha à la mémoire des chouhada de la Révolution de libération sur la place des martyrs du chef-lieu de la commune de Tamza, les autorités locales, moudjahidine et citoyens se sont rendus sur le site de la bataille à Ezziris. Les moudjahidine ont présenté leurs témoignages sur ce haut fait de l'Armée de libération nationale qui avait au terme d'une journée d'accrochage éliminé 140 soldats ennemis, récupéré 34 armes de guerre et abattu un hélicoptère militaire. Selon le moudjahid Nouar Menasria, la bataille d'Aghrot Aghkaleth a débuté dès les premières lueurs du jour du 25 janvier 1957 et s'est poursuivi jusqu'au coucher du soleil. Informée de la présence de moudjahidine, l'armée française avait pilonné le site et les maisons des civiles avant d'envoyer 500 soldats, qui sont entrés en affrontement direct avec les djounoud, s'est remémoré le moudjahid, poursuivant que les soldats français se sont retirés durant la nuit après avoir subi de grosses pertes. De son côté, le directeur de wilaya des moudjahidine, Saïd Cherikhi, a souligné que le but de la commémoration de cet important événement historique dans la région des Aurès Nememcha est de se rappeler l'héroïsme et les sacrifices des chouhada et de transmettre leur message aux jeunes générations. Les autorités locales dirigées par le wali de Khenchela, Ali Bouzidi, ont distingué à l'occasion la famille du chahid Belaïd Houha, commandant des moudjahidine durant cette bataille, et plusieurs moudjahidine en vie dont Nouar Menasria et Moussa Djemel ainsi que des veuves et enfants de chouhada. Durant la bataille d'El Ketfa Essouada, 18 chaouhada sont tombés au champ d'honneur et plusieurs dizaines de moudjahidine ont été blessés, a-t-on rappelé.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.