Combien de calories consommer par jour afin de perdre du poids ?    Corruption: Le procès de Chakib Khelil et de l'ex-Pdg de Sonatrach reporté    Et la relance socio-économique ?    Relance de l'industrie: Les assurances du Premier ministre    Affaire Condor: 2 à 3 ans de prison contre les frères Benhamadi et des acquittements    Coupe arabe FIFA: Algérie-Egypte, aujourd'hui à 20h00 - Spectacle, suspense et enjeu !    O. Médéa: Une entame prometteuse    Ligue des champions d'Europe: Encore six tickets à composter    Vaccin anti Covid-19 : Près d'un millier de personnes ont reçu la 3ème dose    Intempéries: Des routes coupées par la neige et des effondrements    El Ançor, Bousfer et Misserghine: Les travaux de réalisation de 1.350 logements sociaux achevés    Au bled de cocagne !    Le 11 décembre à l'Institut «Cervantès» d'Oran: Conférence en ligne sur des monuments historiques d'Oran    L'axe incontournable de la relance    Une "finale" avant l'heure pour la première place du groupe D    Le constat de Benabderrahmane    Les messages forts d'Alger    Le renvoi révélateur?    Le bras de fer continue !    8 décès et 193 nouveaux cas    Aziza Oussedik en paisible retraite    Les points à retenir du Conseil des ministres    L'interaction Tamazight et l'informatique    «A Tierra» fera trembler ce soir les planches d'Annaba!    Un riche parcours et des réalisations    Le processus politique s'enlise en Libye    L'Algérie octroie 100 millions de dollars à la Palestine    Les talibans nient les accusations d'«exécutions sommaires»    Les hôpitaux réservés à la Covid-19 saturés    Les fermes décisions du chef de l'Etat    Ibrahimovic ouvert à une prolongation    Puel mis à pied    Le Président ordonne sa révision    10 milliards de dollars octroyés à de faux investisseurs    Plusieurs RN coupées au trafic routier    2 à 3 ans de prison ferme contre les frères Benhamadi    «Généraliser le pass sanitaire pour ramener l'adhésion vaccinale»    Hommage au chercheur et linguiste algérien cheikh M'hamed Safi El Mestaghanemi    La Touiza, entre héritage et pratique    L'Algérie remet un chèque de 100 millions de dollars à l'Etat de Palestine    Goudjil reçu par le Président de l'Etat de Palestine    Le Premier ministre reçu par le Président de l'Etat de Palestine    Affaire Groupe Condor: 2 à 3 ans de prison ferme contre les frères Benhamadi    Le procès de Fethi Ghares renvoyé au 12 décembre    Les graves accusations de Baâdji    Le dernier vol du colibri !    Les Etats-Unis veulent «une transition rapide»    L'UGTT rejoint les déçus de Kaïs Saïed    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Il y a encore de belles choses à faire avec Belmadi…
Publié dans La Nouvelle République le 11 - 04 - 2021

«Quoi que l'on dise, ou quoi que l'on fasse, personne ne pourra perturber l'équipe nationale». Voilà une réaction rassurante qui est bonne à entendre. Les Amis de Belmadi signent et persistent, «les élections n'ont rien à voir avec la préparation des Verts... et Belmadi aussi». Le contraire provoquerait des pics qui perturberaient et qui donneraient des sueurs à tous les Algériens.
Il y a élections et non éruptions de violents volcans qui donneraient libre cours à des déclarations fracassantes, sans la moindre retenue ou coordination. Face à l'ampleur des rumeurs en tous genres, la prochaine équipe se doit de mener des batailles de la vigilance et du secours afin que le climat ne se détériore, tout en veillant à ce que la FIFA donne son OK à l'équipe fraîchement élue pour enclencher sa mise en route. En attendant, on tente ça et là de créer des points de rupture entre les Verts et la prochaine équipe de la FAF. Des rumeurs, heureusement, ce n'est que des rumeurs, mais elles perturbent le sélectionneur, puisqu'elles se multiplient, s'approfondissent, menacent de couper les amarres, au lieu de rapprocher toute solide conciliation autour de l'équipe nationale.
Si fragile...
Les pieds sur la braise, croyant entrevoir une lueur au bout du tunnel, le président de la commission des candidatures pour les élections, prévues ce 15 avril n'est pas convaincu, disant pas rassuré des suites à venir. Yahi Abdelmadjid s'est exprimé sur les ondes de la Radio nationale «le prochain président de la Fédération algérienne de football ne sera pas reconnu par la FIFA. Le ministère de la Jeunesse et des Sports a imposé une feuille de route différente de celle de la FIFA, qui incite pour les amendements des statuts avant les élections. Nous sommes en train de faire le contraire sur injonction du MJS. Nous nous plions à cela mais je ne peux pas m'empêcher de tirer la sonnette d'alarme, nous allons droit dans le mur». Aux jeux des questions-réponses il ajoutera «le MJS qui a établi cette feuille de route alors que nous pouvions prendre notre temps, amender les statuts et puis passer aux élections sans crainte. Nous naviguons à vue en raison du jusqu'au-boutisme de certains. Il fallait, à mon sens, privilégier le dialogue entre la FAF et le MJS et ne pas jouer avec le feu».
En attendant Djamel Belmadi…
Il n'en peux-plus, il en a ras-le-bol ! Ces dernières semaines, l'environnement autour de la sélection a été largement pollué par les élections pour la présidence de la Fédération programmées ce 15 avril, et le nom du sélectionneur a été utilisé à plusieurs reprises pour soutenir ou discréditer certains candidats supposés. Le technicien a publié un communiqué cinglant sur le site de la FAF vendredi soir. «Le sélectionneur national, Djamel Belmadi, a tenu à apporter des précisions qu'il juge plus qu'importantes au sujet du déroulement du dernier stage de la date FIFA (22 au 30 mars 2021) au cours duquel l'équipe nationale avait affronté la Zambie (le 25 à Lusaka) et le Botswana (le 29 à Blida). A ce propos, Belmadi estime que ce stage s'est déroulé dans des conditions chaotiques ne lui permettant pas d'être dans des positions et dans des dispositions à même de mener à bien ses missions d'entraîneur. Cela a même perturbé sérieusement les joueurs, ce qui est inadmissible à l'échelle d'une sélection», a d'abord dénoncé l'ancien joueur de l'OM. Voilà ce qui n'est pas de bon augure pour la suite des compétitions, une telle situation ne peut qu'arranger ceux qui souhaiteraient pour une raison ou une autre remettre le compteur des Verts à zéro. Alors, aurait-il l'intention de torpiller l'équipe nationale ?
Une ambiance pesante s'est installée
«Tout ce marasme vécu et cette ambiance pesante sont en rapport avec les prochaines élections de la FAF. Elles inquiètent fortement le sélectionneur national qui ne veut pas être mêlé à d'autres considérations en dehors de ses prérogatives, de son cadre professionnel et de ses engagements avec l'Equipe nationale. Belmadi ne veut en aucun cas être le soutien de qui que ce soit, ni voir son nom lié ou utilisé dans le cadre d'un quelconque programme, voire pour des desseins populistes, estimant qu'il s'était engagé avec la première sélection du pays uniquement pour des objectifs sportifs bien précis. Cette situation l'inquiète au plus haut point et risque de compromettre sérieusement l'avenir des Verts lors des prochaines échéances», conclut le communiqué. «Connaissant Belmadi, ce n'est certes pas lui qui tiendrait compte de toutes ces foudres, ses objectifs sont clairs, tout comme le contrat. Sans aucun doute il poursuivra son chemin et continuera à faire ses démonstrations sur les terrains des compétitions internationales, parce qu'il y a beaucoup de belles choses à faire avec Djamel», rassure Mustapha K.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.