Covid-19: le ministère de l'Agriculture distingue les ingénieurs agronomes    Bruxelles ne reconnaît pas la marocanité du Sahara occidental    Maroc-Affaire des écoutes: le militant Omar Radi déplore une campagne de "salissage"    Bloqué à Johannesburg depuis 4 mois : L'énième cri de désespoir de Makhloufi    La DGSN commémore le 58e anniversaire de l'indépendance par un riche programme    Industriel public: recul de 6,7% de la production durant le 1er trimestre 2020    ALGER : 7909 logements AADL livrés le 5 juillet    Lancement d'une nouvelle version du site web officiel du MDN    Coronavirus : 441 nouveaux cas,311 guérisons et 6 décès en Algérie durant les dernières 24h    CORONAVIRUS ALGERIE : Benbouzid se prononce sur le ‘'reconfinement''    Décès du général-Major Hassen Alaïmia    FETE DE L'INDEPENDANCE ET DE LA JEUNESSE : Le président Tebboune décrète une nouvelle grâce présidentielle    441 nouveaux cas confirmés et 6 décès en Algérie    AFFLUENCE RECORD D'ESTIVANTS A ORAN : La plage de Kristel prise d'assaut    BANQUE D'ALGERIE : Emission de nouveaux billets et pièces de monnaie    Restes mortuaires des 24 martyrs: funérailles solennelles à la hauteur des sacrifices    Les restes mortuaires de 24 chefs de la Résistance populaire inhumés au Carré des martyrs du cimetière d'El-Alia    Un procès à huis clos !    Quels moyens pour respecter le protocole sanitaire ?    Poussée populaire et promesse d'une nouvelle Algérie    Laskri compte piloter une liste    Incertitudes sur le rituel du sacrifice du mouton    Sachez-que    Sept blessés lors d'une tentative d'attentat près du port de Mogadiscio    Trudeau hésite à aller à Washington pour un sommet sur le nouvel Aléna    Arrivée du cortège funèbre des restes de 24 chefs de la Résistance populaire au cimetière d'El-Alia    Les martyrs de la Mitidja : les oubliés de l'Histoire    La «longue liste» des auteurs retenus dévoilée    L'ONU cherche toujours un émissaire pour la Libye    L'Algérie et la France doivent affronter le problème de la Mémoire qui hypothèque les relations bilatérales    Un activiste devant la justice    Banque Mondiale : L'Algérie passe à la catégorie pays à revenu intermédiaire inférieur    "Oran doit s'attendre à un 4e pic de contamination"    26 décès et 1 500 personnes infectées    Benrahma inscrit un triplé contre Wigan    "Je ne spéculerai pas sur l'avenir de Messi"    Voici le contenu de la mise au point    Des dizaines de morts dans des combats en Syrie    Le témoignage glaçant d'un employé turc du consulat saoudien    MO Béjaïa: Club en quête d'assainissement    Meilleurs joueurs africains (1ère partie): Le subjectivisme toujours au rendez-vous    Chlef: La CNAS veut améliorer ses prestations    L'Emir Abdelkader : « Un guerrier, un homme d'Etat, un apôtre de la paix »    Nouvelles approches sur les crimes de «la Main rouge» contre les Algériens    A quoi sert un musée ?    Les journalistes indésirables dans la salle d'audience    L'infrangible lien...    Marche de la diaspora algérienne à Montréal    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le poisson devient un produit de luxe pour le citoyen
Annaba
Publié dans La Nouvelle République le 08 - 01 - 2011


Ceci concerne les lots de poissons transformés et importés par les pays membres de l'UE . Or, dans cette optique, il faut souligner que la zone de pêche qui est évaluée à 9,5 millions d'hectares soit un littoral de 1200 km riches en ressources halieutiques évaluées à près de 200 000 tonnes par an . Les réserves sont estimées selon la direction de la pêche à 100 000 tonnes par an sur le plan des exportations. L'Algérie exporte les crevettes, le thon rouge, le poulpe, la sardine et la langouste. Il faut savoir que la production algérienne est de seulement 130 000 tonnes/an avec pour conséquence un très faible ratio de consommation par habitant soit 5 kg par an alors que la moyenne de la consommation par habitant dans le monde est de 15,7 kg, au Maroc elle est de 8 kg et en Tunisie de 10 kg . Le quota de thon attribué à Algérie qui est de l'ordre de 138 tonnes pour l'année 2011 était cinq fois supérieur en 2010 avec 680 tonnes. La commission internationale pour la conservation des thonidés de l'Atlantique a dernièrement décidé des nouveaux quotas de pêche pour quelques espèces menacées dont le thon rouge avec une réduction de 5% pour avoir une quantité de 12 900 tonnes en 2011 contre 13 500 tonnes en 2010 . Toutefois la pêche de ce poisson de valeur qui est dominée par les pays d'Europe à savoir la France avec une production de 6 700 t , l'Espagne 6 000 , l'Italie4 500 tonnes où plus de la moitié de la production du thon rouge de l'Atlantique provient de la Méditerranée. Or, les pêcheurs des ces trois pays se sont rabattus sur la Méditerranée pour pécher dans illégalité le thon rouge qui se trouve en grande quantité dans cette mer jugée pas trop surveillée. Le thon rouge algérien se consomme d'après certains renseignements fiables ailleurs grâce à des affairistes dans le domaine versés dans le trafic de la pêche . Les plus importantes exportations vers les pays de l'Europe comme la France, l'Espagne et l'Italie, des produits de pêche algériens sont le thon rouge, les crevettes, les langoustes et les poulpes et le reste des pêches est destiné au marché national en quantité minime pour les besoins d'une population forte en croissance. L'Etat est bien conscient du sous-développement du secteur en question et doit nécessairement se pencher à moderniser sa flottille tout en mettant en œuvre le renouvellement et l'extension d'infrastructures portuaires dans les grandes villes côtières avec ses nombreuses zones qui sont encore vierges. A Annaba, les pêcheurs sont depuis quelques jours en chômage et le poisson est quasiment introuvable dans les marchés de la ville à part la sardine qui se vend un peu cher dans les poissonneries.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.