LE SILENCE TUE ENCORE PLUS LES ENFANTS YEMENITES    Renouvellement des membres du Conseil de la Nation : Le collège électoral convoqué pour le 29 décembre    Louisa Hanoune fustige les partisans de la «continuité»    Un élu de l'APW pour représenter le FLN    Ould-Abbès passe la main    La sous-traitance représente 10% de l'activité    Marchés pétroliers : La surabondance annonce-t-elle une mauvaise année ?    Un dialogue pour désamorcer la crise    La démission surprise d'Ould Abbès    Libye, la quadrature du cercle    Jamal Khashoggi, Ankara enfonce Riyad par petites doses    Votre week-end sportif    Violences dans les gradins du 5-Juillet    Le Mouloudia a mal de ses recrues estivales    Campagne d'information pour expliquer le projet    Plus de 33 000 pétards saisis à Djimla    Des dizaines de villageois de Souk-Lekhmis bloquent le CW15    Six millions d'Algériens sont diabétiques    Zombies-Land !    Logements sociaux : Les recalés des listes des bénéficiaires protestent    Assassinat par la DST en novembre 1954 de Kacem Zeddour Mohammed-Brahim Une affaire d'Etat    WA Tlemcen: Biskra, un cap important pour le Widad    USM Bel-Abbès: Un exploit qui en appelle d'autres    Le pétrole, toujours    Ce n'est pas Trump le problème mais l'Amérique qui l'a élu    Europe: «Brexit or not Brexit ?»    Le FFS dénonce: Le projet de loi de finances 2019 «présenté de façon expéditive»    Présidentielle : on se perd en conjectures !    Skikda: Saisie de kif, 8 arrestations    Suite aux nombreuses opérations de relogement: Des terrains combinés de proximité pour les nouveaux pôles urbains    Lycée Dergham Hanifi: La police sensibilise les élèves sur les dangers de l'Internet    FLN: Ould Abbès démissionne    EN - Les Verts dès demain à Lomé: Belmadi mobilise ses troupes    France 1914-1918 : centenaire de l'Armistice, le 11 novembre    Le virus des primaires    Est-il Halal de prier à la grande mosquée d'Alger ?    Hamas plonge Israël dans une crise politique    Situation économique et sociale alarmante dans la wilaya de Khenchela :    Bedoui : " L'Algérie est sur de bons rails vers un lendemain meilleur "    Les assiettes foncières inexploitées seront mises à la disposition des porteurs de projets    Des otages druzes libérés portent en triomphe Bachar el-Assad    FLN : Ould Abbès "débarqué"    Arnaud Montebourg nouveau président de l'Association    2e édition du prix Cheikh Abdelkrim-Dali à Alger    L'étape d'Alger a coûté 5 MD    «Nous allons à Lomé pour la gagne»    L'échec programmé de Rome    Disney : Les exploits des super-héros font les affaires de Mickey    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Kristel, l'envers du décor
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 21 - 01 - 2009

Kristel, ses fontaines, ses jardins, son petit port et la mer comme seul et éternel horizon : l'image carte postale d'une localité longuement exclue de la marche du temps à cause justement de ce cliché.
En effet, les habitants de cette très splendide localité, plusieurs fois millénaire, n'apprécient pas tellement l'étalage d'une beauté surfaite car au fond il y a l'amertume et la mal-vie. Une région enclavée par la nature. La mer et la montagne en immuables sentinelles n'ont laissé aux hommes, très attachés au terroir, qu'un mince couloir pour vivre et survivre et faire et défaire la vie.
Jeudi matin, Radio El Bahia a réalisé un reportage de proximité sur cette localité dont les habitants ont beaucoup à dire, pour ne pas dire beaucoup à dénoncer. Le transport qui fait défaut entre la localité de 8.000 habitants et Gdyel, le chef-lieu communal est au centre de toutes les préoccupations citoyennes. Avec trois cars Hyundai et un Karsan, les dessertes ne peuvent être assurées d'une manière régulière, diront les citoyens, qui insistaient également sur le fait que les transporteurs ne démarrent que s'ils font le plein.
Le directeur du transport de la wilaya d'Oran, à ce propos, affirmera qu'il existe même une ligne entre Kristel et Oran mais qu'aucun transporteur n'a daigné desservir et, justement, les transporteurs qui font le «calage» comme désigné dans le jargon ne savent pas qu'ils perdent beaucoup plus qu'ils n'en gagnent.
A Kristel, il n'existe même pas de CEM, ce qui fait que les jeunes sont obligés de rallier Gdyel. Le maire, également sollicité, dira qu'un CEM sera bientôt réalisé au niveau de la localité. Le centre de soins n'abritant même pas de logement de fonction fait dire aux interlocuteurs qu'à partir de 16 heures et durant les week-ends c'est porte close.
«Ma belle-fille, faute d'ambulance, a accouché dans la voiture qui la conduisait vers l'hôpital », dira une habitante. Le maire expliquera que la réalisation d'une polyclinique exige que le nombre de la population soit supérieur à 25.000 habitants, ce qui n'est pas le cas avec la localité mais, toutefois, assure-t-il, une enveloppe de 150 millions de centimes vient d'être dégagée pour entamer des travaux de réaménagement dans l'actuel centre de soins. Le listing des manquements ne s'arrête pas là pour les habitants qui dénoncent également les grands camions chargés d'agrégats qui empruntent la principale artère traversant l'agglomération. Le passage de ces camions occasionne des dégâts irréversibles aux habitations qui présentent des fissurations et également aux détonations provenant de la mine qui jouxte le village et qui est à l'origine de la pollution et à l'amoindrissement de l'eau de source.
Le chômage sévit ici plus qu'ailleurs. Certes, certains jeunes reconnaissent avoir eu des embarcations de pêche par l'entremise du dispositif emploi de jeunes, mais la pêche artisanale à cause des multiples frais et aux intempéries qui interdisent la sortie en mer ne fait pas vive. Le délégué pour sa part dira que de nombreux jeunes refusent des emplois. Il expliquera également que le problème à Kristel est que tous les terrains appartiennent à des particulières d'où la difficulté de trouver des espaces pour la réalisation d'un centre culturel ou d'antenne de centre de formation professionnelle, tout comme le déplacement des habitations qui sont limitrophes à la mine Tazdoudj.
A Kristel, la réalisation du port de pêche est en cours. Les vergers sont aussi verdoyants comme toujours, mais ne font pas vivre leurs propriétaires qui voient encore avec amertume les sources qui ont de tout temps fait le charme de Kristel se tarir à cause du manque d'entretien. Ils ne verront plus le cerbah, cette anguille qui vit depuis la nuit des temps dans les sources. En ce vendredi matin, sur la minuscule placette du village, les légumes par tant d'éclat et de fraîcheur, étalés à même le sol, tout près de la source d'eau, donnent de la salive à la bouche. En attendant la réalisation peu probable de la route qui rallie à travers la côte Arzew ou bien d'élargir un peu plus la principale artère qui traverse la localité, les Kristellis se sentiront confinés dans un isolement le plus total qui n'est pas du seul fait des hommes mais aussi de la nature qui, en guise d'ultime consolation, leur a donné ce que les autres n'ont pas.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.