Une légende du Milan AC encense Bennacer    Burkina Faso - Malo : "Je ne vois pas pourquoi je devrais trembler face à l'Algérie"    Coupe de la CAF : Ca passe pour la JS Saoura et la JS Kabylie    La Libye organise son premier forum sur la sécurisation des élections    "Notre monde est loin d'être parfait"    Cour de Blida : le verdict final dans l'affaire Hamel et Berrachedi rendu le 7 novembre    Détention provisoire prolongée pour Fethi Ghares    "LE MAROC EST ALLE TROP LOIN..."    Nadjib Amari rejoint officiellement le CR Belouizdad    Les syndicats de l'Education sceptiques    Un sujet d'une brûlante actualité    Deux ouvrages sur le 17 Octobre 1961 réédités en France    Tribunal de Sidi M'hamed : report au 15 novembre du procès de l'ancien ministre Mohamed Hattab    Salon national des arts plastiques Tikjda de Bouira : Un carrefour de rencontres intergénérationnelles    L'éthiopienne Gidey pulvérise le record du monde    L'Algérien Yacine Chalel 24e sur l'Omnium    «Empêcher les tenants de l'argent sale d'infiltrer les élections»    Le Royaume-Uni bat en brèche les thèses marocaines    Les deux vaccins recommandés par les spécialistes    Volaille et légumes en terrine    Cours de soutien : un phénomène qui prend de l'ampleur    Le Maroc menace le journal français l'Humanité    L'ALC demande que la présidence du Conseil souverain soit confiée à des civils    Intempéries dans la capitale : Une femme emportée par les crues, et une autre portée disparue    AG de l'UNAF : Amara élu vice-président    Projet de loi de finances 2022 : Le prix référentiel du baril fixé à 45 dollars    Pain et imaginaire populaire    Suppression des modalités de retard de paiement des cotisations: La CNAS lance une campagne de sensibilisation    Chlef: Les assurances du directeur de l'ANADE    Tebboune préside l'ouverture de l'année judiciaire: Accorder au pouvoir judiciairela place qui lui sied    L'escalade du ciel et les contradictions    Du pain en temps de paix...    Il sera présenté les 16 et 17 novembre à l'institut Cervantès d'Oran: Un annuaire sur l'évolution de l'espagnol en Algérie durant les 30 dernières années    L'ambassadeur Sofiane Mimouni reçu par Antonio Guterres    "Nous ne parlons du salaire que par rapport au pouvoir d'achat"    115 Listes de candidatures déposées    Le FLN a 67 ans    La faillite des agendas d'outre-mer    Chasse aux dealers    Ce que risque le maire    «Startupeurs, nous sommes avec vous»    Et si l'Algérie s'y mettait?    Plus d'une quinzaine de conférences et workshops y seront organisés.    Feu vert pour le projet fou de Laporta    Le jour où la Chine retrouva l'ONU    La riposte de la rue...    Concert de musique chaâbie avec Hakim Bouzourene    Concours de la langue coréenne    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



La SEACO ne donne pas satisfaction
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 18 - 10 - 2010

Le secteur de l'hydraulique en tant que pourvoyeur de ressources hydriques qui viendront renforcer les capacités de la wilaya en la matière, a été placé hier au centre des débats dans l'émission «Forum» de la radio régionale, où le thème a été discuté à travers ses trois aspects essentiels : les ressources en eau et leur utilisation rationnelle, l'irrigation et enfin l'assainissement.
Mais dès le début de l'émission, la brûlante actualité locale a fait que les animateurs et les auditeurs se sont beaucoup plus attardés sur le phénomène des ruptures récurrentes dans l'alimentation en eau potable et son corollaire, les fuites dont souffre un réseau de distribution désuet et en pleine rénovation. Malheureusement, sur le plateau, il y avait seulement les trois représentants de la direction de l'hydraulique pour répondre en direct aux préoccupations des uns et des autres, et uniquement aux questions relevant de leurs compétences propres, car ceux de la Seaco n'ont pas été conviés à cette édition.
Pour lancer le sujet, M. Taleb, chef de service de l'hydraulique à la direction de wilaya, donnera un aperçu de la situation de ce secteur dans sa zone géographique et à travers son exposé on apprendra que la wilaya de Constantine possède une bonne infrastructure hydraulique faite de barrages, ainsi que de nappes souterraines, de retenues collinaires ainsi que de forages et de puits. Il cite les nappes de Hamma-Bouziane de 800 litres/seconde et celle de Boumerzoug de 600 litres seconde, ainsi qu'une quantité appréciable de forages de puits dans la commune d'El Khroub. «Aujourd'hui, avec l'apport des eaux provenant du barrage de Béni-Haroun, la wilaya dispose de 270.000 m3 en couvrant 70 % des besoins de la population en eau potable. Ce n'est pas encore l'eau H/24, indique ce responsable, mais le citoyen est alimenté chaque jour». A titre de comparaison, il dira qu'en 1990 ce dernier recevait de l'eau un jour sur trois, voir un jour sur cinq.
Quant au raccordement au réseau AEP, il n'était qu'à hauteur de 75 % en 1970 et il vient d'atteindre 94% pour cette année. En cas de défaillance dans l'approvisionnement provenant du barrage de Béni-Haroun, assure le même responsable, sa direction a mis au point des solutions palliatives par la réactivation de toutes les stations, notamment celles du barrage du Grouz, à Oued-Athménia, lequel assure à la wilaya 33.000 m3 par jour, donnant une marge de sécurité de six mois. Evoquant les relations avec la Seaco, il dira que la direction de l'hydraulique est la tutelle de cette entreprise mixte algéro-française et peut intervenir en cas de défaillances constatées dans le travail de cette société. «Nous ne sommes pas complètement satisfaits de la gestion de l'eau menée par la Seaco, avouera M. Taleb, mais on ne peut pas nier qu'il y a une amélioration dans ce domaine», dira-t-il en signalant que de 500 fuites sur un réseau de wilaya vétuste relevées sur les quelques 1500 kilomètres du parcours de celui-ci, on est passé maintenant à 200. Arrivant au chapitre des projets, le représentant de l'hydraulique annoncera un projet pour la réalisation par l'ADE d'un réservoir de 50..000 m3 à Ali Mendjeli et un autre de la même capacité à El Gammas et dira qu'après l'entrée en exploitation de ces deux projets, Constantine sera à l'aise en matière d'AEP. Le lancement des travaux pour ces deux projets se fera en 2011.
En matière d'assainissement, le responsable du secteur annoncera que l'accord a été donné pour la réalisation d'une STEP à Didouche-Mourad pour un montant de 150 milliards de centimes et que les conduites principales qui vont jusqu'à la STEP de Hamma-Bouziane ont été terminées. S'arrêtant un peu sur les travaux de calibrage des oueds dans le cadre de l'assainissement de l'environnement du barrage de Béni-Haroun, il abordera l'état d'avancement des travaux dans l'oued Rhumel (chantier non encore terminé), Boumerzoug et Oued El-Had (50% de taux d'avancement). Quant au calibrage de l'Oued M'herouel qui traverse la route nationale 5, en contrebas de la cité Boussouf, il en est à 60 %., assure-t-il.
Lui succédant en tant que troisième intervenant, son collègue de l'irrigation annoncera que la wilaya accuse un déficit de 30 % et parlera du rôle des retenues collinaires dont 6 ont été réalisées dans le cadre du précédent plan quinquennal 2005/2009.
Les interventions des auditeurs aux débats se sont concentrées sur les fuites d'eau. Pour toute réponse, l'animatrice a promis de réserver une audition spéciale à ce thème avec les responsables de la Seaco.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.