Tebboune salue "les rôles de premier plan" et "les missions cruciales" de la femme à travers l'histoire de l'Algérie    USMA: Zeghdoud nouvel entraineur    Des expériences féminines en matière "d'entrepreneuriat culturel" présentées à Alger    Sonelgaz: un indicateur de veille pour recenser les cas de discrimination hommes/femmes au travail    Boukadoum prend part à la 2e réunion du groupe de soutien au Mali    Lutte contre la Covid-19 : Une plateforme pour assurer la «vaccinovigilance» à l'EHU d'Oran    Crue de l'Oued Meknassa: le corps sans vie d'une huitième victime, retrouvé    Cyberciminalité: l'Algérie candidate à la présidence du Comité internationale    Sahara Occidental: Berlin exhorté à ne pas céder aux pressions de Rabat    Les modifications et les instructions de Tebboune    Vote de confiance sur fond d'optimisme modéré    Sultana Khaya victime d'une tentative d'élimination physique    L'historien Maati Monjib, en grève de la faim    "L'économie ne peut se suffire d'ordres administratifs"    "Nous reprenons confiance"    La FIFA officialise l'accord de Rabat    La commission interministérielle tranchera le cas de la FAF    La sélection algérienne à la 2e place    Les Algériennes Ouallal et Asselah précocement éliminées    Tendances instables    Les think tanks et l'universitaire dans la sphère de l'économie de la connaissance    7 personnes brûlées dans un incendie de véhicule    Au cinquième jour de fermeture de la RN 24, l'arbitrage de l'administration persiste    Des citoyens en attente d'un logement depuis 40 ans !    Petits beignets    "Pour endiguer le féminicide, il faut en finir avec le patriarcat"    Les attributaires du périmètre «Maâder» se plaignent du manque d'électricité    Un texte d'un «autre temps»    La statue de Mohand Oulhadj inaugurée    Le Festival national du théâtre professionnel revient    La nation du quart de page    Ils se sont rassemblés à Constantine: Retraités et radiés de l'ANP reviennent à la charge    Environnement hostile    Les partis politiques s'y préparent    C'était un certain 08 mars 2007    Une campagne prématurée    Le vieux rêve prend forme    Les armes de la cyberguerre    La fabrique des mensonges!    Le président Tebboune présente ses condoléances    Le MCO rejoint l'ESS en tête    Benlamri buteur et Slimani passeur    Cinq personnes tuées dans une embuscade au nord du pays    L'Iran appelle les Européens à éviter «toute menace ou pression» sur le nucléaire    La Dgsn célèbre la Journée internationale de la femme    «Les femmes ont joué un rôle décisif dans l'histoire de l'Algérie»    Le double combat de la femme algérienne    Ces audacieuses qui façonnent la République    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Fathi Hilal Buhazza, PDG de Maximus Air Cargo (Emirats) : « Des opportunités au Maghreb »
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 06 - 12 - 2011

L'émirati Maximus Air Cargo va créer prochainement une base opérationnelle au Maroc qui servira de tremplin à la conquête des marchés au Maghreb, dans l'Afrique de l'Ouest et en Amérique latine.
Son Pdg, Fathi Hilal Buhazza, explique à Maghreb Emergent Le Quotidien d'Oran la place du Maghreb dans la stratégie d'une compagnie qui entend être parmi les trois premiers mondiaux du fret aérien.
Maximum Air Cargo, la compagnie émiratie de fret aérien, considère que la région maghrébine lui offre des opportunités et peut constituer une base pour une extension vers l'Afrique de l'Ouest et surtout l'Amérique du Sud. On fait valoir à ce propos que le Brésil a déjà dépassé l'Italie et se classe la septième économie du monde. Dans une déclaration à Maghreb-Emergent-info, le PDG de Maximus Air Cargo, Fathi Hilal Buhazza, souligne l'importance accordée par la compagnie à la région maghrébine. « Nous aspirons à aller vers les pays du Maghreb en Afrique du Nord et de là-bas ouvrir un marché au nord-ouest de l'Afrique et créer une base de départ pour aller vers l'Amérique du Sud. Notre base d'Abou Dhabi nous assure déjà une voie pour atteindre le Maghreb arabe et compléter la chaîne ». Cette orientation ne devrait pas tarder à se concrétiser. Buhazza a ainsi révélé que Maximus « va créer prochainement un base opérationnelle au Maroc, sur la façade atlantique notamment, qui offre l'opportunité d'organiser des voyages vers l'Amérique latine ». En s'élargissant à la région maghrébine et vers l'Amérique latine, Maximus Air Cargo fait partie du Groupe Abu Dhabi Aviation et a de fortes ambitions internationales. Elle est déjà l'une des plus importantes compagnies dans la région du Moyen-Orient, son siège est Abou Dhabi.
Elle est spécialisée dans les différentes activités de fret, y compris le transport de produits dangereux, des animaux et des pièces détachées. Selon son Pdg, Maximus dispose de la plus importante flotte d'avions cargos aux Emirats avec 2 Iliouchine 76, un Antonov 124-100, 5 Airbus 300-6000 spécialisés dans le fret. La flotte devrait être portée à 15 avions d'ici 2015.
L'Afrique du Nord est la base pour la conquête de l'Amérique du Sud. En six ans d'activité, Maximus Air Cargo a renforcé sa position dans la région du Moyen-Orient en devenant la plus grande compagnie régionale spécialisée dans le fret aérien.
La compagnie, qui emploie 250 personnes, est ainsi passée du statut de compagnie locale à celle d'une compagnie régionale et ambitionne désormais de devenir un acteur mondial de premier plan. « Les Emirats représentent 50% des activités commerciales de la compagnie et 50% se font à l'extérieur. La compagnie a pour objectif de créer un changement dans les activités commerciales pour que la part des activités internationales augmente à 80% contre 20% pour les Emirats.
Cette stratégie se base sur des régions à croissance rapide au Maghreb, en Afrique, Amérique latine et Asie ». Sur les risques de récession et les prévisions pessimistes de l'IATA sur une régression de l'activité du fret aérien au niveau mondial, le PDG de Maximus Cargo se veut rassurant. « Maximus a une flotte diversifiée d'avions cargos qui lui permettent de répondre aux différents besoins des opérateurs et des marchés, ce qui lui permet de faire face aux défis du secteur. Nous œuvrons à équilibrer entre nos différentes opérations et nos marchés ». Il souligne que la compagnie a connu une croissance de 165% l'année dernière en comparaison à l'année précédente. « Nous avons réalisé 11.000 heures de vol de fret contre 540 heures seulement en 2005, ce qui montre des taux de croissance forte dans nos opérations.
La diversité de nos marchés et de notre flotte nous a permis de poursuivre cette croissance et de réaliser des bénéfices au cours des six dernières années ». Sur le contexte politique et sécuritaire troublé au Moyen-Orient et en Afrique du Nord, le PDG de Maximus souligne que sa compagnie « dispose d'un réseau solide de partenaires parmi les entreprises privées et publiques aux Emirats et à l'extérieur qui lui ont permis de maintenir le rythme de travail malgré le contexte politique actuel dans plusieurs pays de la région. La compagnie envisage les choses avec sérénité car elle s'attend à de la croissance dans les marchés où elle travaille.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.