M.Belhimer adresse ses condoléances "les plus attristées" à la famille du défunt Mohamed Baghdadi    Pétrole : le prix du panier des bruts de l'OPEP à 21,19 dollars    Coronavirus: mise en oeuvre de mesures exceptionnelles de sauvegarde des entreprises    Real : Zidane et Benzema ont poussé pour la baisse de salaire    Le Général Rachedi nommé directeur général adjoint de la Sécurité intérieure    Serie A : Le président de la Sampdoria demande la fin de saison    Le journaliste Mohamed Baghdadi n'est plus    L'OMS dresse le bilan dans la lutte contre la pandémie de COVID-19    Real : Kroos se rétracte concernant la baisse des salaires    L'Adra lance une cagnotte    Ali Mecili ou l'initiateur de l'organisation de l'opposition    Renouvellement à distance des contrats d'assurance    Lourd impact financier pour Air Algérie    Belaïdi : "Je m'entraîne le matin en forêt"    "Sans ballon, ce n'est plus un entraînement"    Velud exprime son soutien    2 morts dans le crash d'un hélicoptère de l'armée    Les réserves du CHU de Constantine diminuent    Les décès en baisse, les guéris en hausse    Le Covid-19 fait une 6e victime à Béjaïa    Suspension de la rotation des Casques bleus    Ben Mohamed, poète "Mes seules angoisses sont alimentées par la situation politique du pays"    Lancement d'un concours national de scénario    Le vécu d'une femme à l'écriture miraculeuse    Les dommages collatéraux du coronavirus    Chloroquine : «La matière sera là dans 10 à 15 jours», selon le ministre de l'Industrie    On vous le dit    «Nous sommes tous dans le même bateau»    Covid-19 en Europe : Le confinement commence à payer mais gare au relâchement    Situation des prisonniers sahraouis dans les geôles marocaines : Le Front Polisario alerte Human Rights Watch    LA FAF va être rattrapée par le Coronavirus : Grave transgression de l'article 23    Confinement culturel et solidaire sur les réseaux sociaux : Un artiste par jour avec la galerie Le Paon    Près de 37 millions d'abonnés à l'Internet mobile    En difficulté de remboursement de leur endettement bancaire et de renouvellement de leurs lignes de crédit d'exploitation: Dispositif particulier d'aide aux petites et moyennes entreprises publiques et privées    Lutte contre le coronavirus: L'Armée prête à toute éventualité    Chlef: Les assurances de la CNR    LA TERRE TOURNE EN ROND    Le temps qui passe: Le temps relatif    Sa composition, son organisation et sa mission définis au JO    JOURNEE MONDIALE DE LA SANTE : Le Président Tebboune rend hommage au secteur de la santé    Le Président Tebboune désigne Abdelghani Rachedi Directeur général adjoint de la Sécurité intérieure    ONU: Réunion jeudi du Conseil de sécurité sur le Sahara occidental    Covid19-Foot: le payement des frais d'engagement et amendes ajourné    Coronavirus ou pas, le régime algérien réprime    Mohamed Kaïdi remplace Mohamed Bachar    Les avocats appellent à la libération de Brahim Laâlami    Théâtre régional de Tizi Ouzou : Diffusion de spectacles en ligne    «Le crépuscule des contours d'un nouveau monde»    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Tension à Magrofel
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 03 - 04 - 2012

Le torchon brûle entre le syndicat et le directeur du marché de gros de fruits et légumes (Magrofel) situé dans la zone industrielle. Motif : la décision de suspension de fonction prise le 1er avril courant à l'encontre de la secrétaire de direction qui occupe en même temps la fonction de secrétaire générale de la section syndicale, et ce «pour fautes professionnelles répétées et graves », comme il est indiqué dans le document qui lui a été remis hier et dont nous détenons une copie.
Ce qui a mis également en colère les instances syndicales UGTA de la wilaya est que la décision de suspension a été cosignée par le président du conseil d'administration de Magrofel sous tutelle de la commune de Constantine.
Et comme il fallait s'y attendre, l'intéressée s'est plainte à sa hiérarchie syndicale, en l'occurrence l'Union territoriale (UT) Ouest, dont les responsables se sont montrés «indignés devant cet acte administratif qui n'honore nullement ses auteurs», nous a déclaré hier le secrétaire chargé des conflits sociaux à l'UT, M. Bilami. Se présentant, hier, à notre bureau, ce dernier a qualifié «la décision de suspension de la secrétaire générale de la section syndicale de Magrofel, d'acte arbitraire pris, non pour fautes professionnelles, comme il est prétendu sur ce document, mais en réalité parce que cette syndicaliste avait osé dénoncer la gestion catastrophique de Magrofel et le traitement dont sont victimes ses travailleurs». Ce disant, le secrétaire de l'UT nous a présenté la copie d'un rapport adressé par son instance syndicale au wali de Constantine en date du 21 Février dernier. Dans ce rapport documenté, l'UT a demandé au chef de l'exécutif de prendre des mesures conservatoires pour contrôler le flux des marchandises et les transactions effectuées à Magrofel. «Par la suite, a poursuivi ce responsable syndical, le wali a mis sur pied une commission d'enquête qui a établi des rapports sur la gestion du marché. La situation est alarmante à Magrofel et les travailleurs menacent de déclencher une grève générale si le harcèlement contre eux ne cesse pas et si, d'autre part, le directeur ne revient pas sur sa décision de suspendre la secrétaire générale de la section syndicale qu'il veut traduire devant le conseil de discipline. Quant au président du conseil d'administration, membre de l'APC de Constantine, il n'a pas le droit de signer un acte administratif et c'est pour cela que l'union territoriale va l'ester en justice», a conclu M. Bilami.
Contacté hier, M. Laib Hafid, vice-président de l'APC qui préside le conseil d'administration de Magrofel, a estimé que la suspension prise contre la secrétaire générale de la section syndicale est «parfaitement juste et tout à fait réglementaire, parce que cette syndicaliste ne cesse d'inciter les travailleurs du marché au désordre et à signer des pétitions contre le directeur, en abandonnant son poste pour aller tenir un stand dans l'enceinte de la foire voisine, etc. En tout cas, a affirmé le président du CA, c'est le conseil de discipline qui statuera sur son cas. Quant à moi, a estimé M. Laib, en tant qu'élu, j'ai été habilité par l'organe délibérant de l'APC pour gérer ce marché et je suis entièrement responsable de sa bonne gestion. Donc, je suis fondé à signer tout acte administratif de nature à garantir la bonne gestion du marché !».


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.