L'Inter Milan officialise le retour de Lukaku    L'Armée sahraouie mène de nouvelles attaques contre les forces d'occupation marocaines à Mahbes    JM / Water-polo (messieurs) : la Serbie et le Monténégro en finale    JM/ Handball Algérie : blessé, Ayoub Abdi forfait pour le reste du tournoi    Adopter une "approche réfléchie" pour adapter la formation aux nouveaux défis et enjeux    8e session de la haute commission mixte algéro-égyptienne: le Premier ministre égyptien à Alger    JM: quatre soirées du festival international de danse populaire programmées à El Bahia    Le président Tebboune reçoit le Secrétaire général de l'UGCAA    Infirmières agressées à proximité du CHU de Beni Messous: le suspect arrêté    JM/Cyclisme: ''Nous visons le podium de la course en ligne'' (Reda Kehlal)    Un plan d'urgence pour la relance de l'activité du port de Ténès en partenariat avec le groupe Gica    Mise en échec d'introduction d'énormes quantités de drogue par les frontières marocaines    Cour d'Alger: L'ancien ministre Abdelwahid Temmar condamné à 4 ans de prison ferme    Festival de la musique et de la chanson oranaise: clôture en apothéose    JM: un engouement sans précédent pour les spectacles dans la rue    «Rachad», ses sources de financement et le «MAK»: Le grand déballage de Benhalima se poursuit    JSM Tiaret: Un parcours satisfaisant mais...    Facteurs défavorables    Drame de Melilla: Le Maroc tente une diversion, Alger répond    17 ha de blé, 16.000 arbres fruitiers et 20.000 poussins ravagés par le feu    Enseignement supérieur: Assurer l'employabilité des diplômés universitaires    Des opérations de contrôle inopinées des transporteurs: Des mesures pour veiller au respect du nouveau plan des transports    Traversée du «Tassili II» Marseille-Skikda quasiment vide: Une action délibérée    Chlef: Parer aux coupures d'électricité    Industrie pharmaceutique: La facture d'importation d'insuline réduite de 50% en 2023    Surfer prudent, surfer intelligent    Bouchouareb première recrue    Ça brûle au conseil d'administration    Ces obstacles à franchir    Une délégation américaine à Caracas pour parler «agenda bilatéral»    L'Iran confirme des pourparlers à Doha    Les start-up pour briller    Chakib Khelil condamné à 20 ans de prison ferme    «Chaud» sera l'été...    Le service d'addictologie inauguré    Le CHU sera concrétisé    La session prolongée au 15 juillet    Loukal rattrapé par la justice    562 véhicules livrés    Luis Suarez à River Plate?    Freestyles et punchlines au rendez-vous!    «M'tember» exposition collective    Hamidouche, le chanteur à la voix douce    Migrants africains tués par la police marocaine: l'OIM et le HCR expriment leurs "plus vives inquiétudes"    JM: la présence de jeunes de la communauté nationale établie en France, très importante    8 ans pour Tliba, 6 pour Ould Abbès    A l'initiative de Mohamed Afane: La maison d'Oran d'Yves Saint Laurent retrouve une nouvelle vie    Le mouvement des réformes (1986-1991), précurseur du Hirak    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Asphyxie par le monoxyde de carbone : La Protection civile lance une campagne de sensibilisation
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 23 - 01 - 2013


Une campagne de sensibilisation contre les risques liés à l'asphyxie par le monoxyde de carbone a été lancée par les services de la Protection civile en ce début de saison hivernale. Les années précédentes, le monoxyde de carbone avait fait un nombre important de victimes, d'où l'importance de ce genre d'opérations pour une sensibilisation d'un plus grand nombre de citoyens. En 2012, 39 cas d'intoxication par le monoxyde de carbone, dont deux mortels ont été recensés à Oran par les services de la Protection civile. Pour le mois de janvier en cours, un seul cas d'asphyxie a été signalé par les mêmes services. En matière d'intoxication au monoxyde de carbone, la Protection civile rappelle les particularités de ce gaz qui est incolore, inodore, insipide et non irritant, ce qui le rend difficile à détecter pour les personnes exposées. Les symptômes de l'intoxication légère associent des maux de tête, des vertiges et des manifestations pseudo grippales; une exposition plus forte peut entraîner des effets toxiques sur le système nerveux central, et même provoquer la mort. A la suite de l'intoxication, il persiste souvent des séquelles à long terme. La Protection civile sensibilise sur les risques et dangers pouvant survenir de la mauvaise utilisation du gaz et l'inattention des utilisateurs durant la saison hivernale qui connaît toujours son lot d'accidents. Aussi la Protection civile recommande aux citoyens de vérifier les installations domestiques de gaz et d'électricité, et les conseille de vérifier et d'entretenir les installations. Avec des messages textos, les pompiers incitent les citoyens à respecter les conditions d'utilisation de l'énergie gazière pour passer un hiver confortable, en toute sécurité et hors danger. Chaque année, le monoxyde de carbone est responsable de plusieurs décès par intoxication et d'un nombre très important de blessés (asphyxie). La grande majorité de ces intoxications se produisent dans le logement, le chauffe-eau, la chaudière et le chauffage à gaz étant les premiers responsables. Ce gaz asphyxiant résulte particulièrement d'une mauvaise combustion au sein d'un appareil fonctionnant au gaz, au bois, au charbon, à l'essence, etc. D'autres raisons sont responsables d'accidents liés au gaz. La mal ventilation des locaux, le calfeutrage ou la condamnation volontaire des prises d'air dans un but d'isolation thermique sont responsables de l'accumulation du gaz toxique et l'appauvrissement en O2 aggravant le phénomène de combustion incomplète. La présence d'une atmosphère saturée en vapeur d'eau (buée ou brouillard) est considérée comme un facteur favorisant la combustion incomplète (cas du chauffe-eau placé dans la salle de bains). L'utilisation d'équipements domestiques (chauffe-eau, chauffage...) contrefaits, et le manque d'entretien de ces derniers figurent parmi les causes directes de ces accidents.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.