Incendie à la zone industrielle de Skikda: Un des trois blessés succombe    Plastique, composants et emballages inscrits dans la durée    Nouvelle recomposition du pouvoir mondial: Impacts des tensions géostratégiques et poids des BRICS    Des partis algériens dénoncent: Nouvelle provocation marocaine    Solution factice    Des Verts sans clubs: Une autre difficulté pour Belmadi    Rentrée 2022-2023: La liste des fournitures scolaires connue    Sécurité routière: Hécatombe sur les routes algériennes    Guelma: 31 blessés dans deux accidents de bus    Tlemcen: Un saut dans l'histoire    L'issue des négociations semble proche    Le Kenya se réveille avec des interrogations    L'incontournable accompagnement de l'Etat    Triplé pour le judo    Aouar et Adli disent «oui»    Deux joueurs suspendus pour dopage    Une aubaine pour Sonatrach    «Aucun pays n'est à l'abri de la menace terroriste»    Deux frères écrasés par un train    «j'irai me promener aux sablettes»    Situation maîtrisée    Le diktat des chauffeurs de bus privés    Le Maroc veut-il la guerre?    FFS et RCD se préparent    Ecarts d'un charlatan inféodé    Hommage au comédien Sirat Boumediene    Accompagner le projet d'amélioration de la production et de la commercialisation du lait de chamelle    15 pays y prennent part    Six morts et quinze blessés dans un accident de la route    Enième attaque contre la mosquée Al Aqsa    24 Palestiniens arrêtés par l'entité sioniste    Inondations au Soudan: L'Algérie présente ses condoléances    Conférence d'Alger en prévision des assises nationales d'octobre    Le ministère la culture la célèbre en août    L'artisan du succès de nombreuses stars de la chanson chaâbi    Sonatrach: installation d'une commission d'enquête suite à l'incendie dans la zone industrielle de Skikda    Feux de forêts: le directeur général de la Protection civile s'enquiert de la situation à Tipaza    Saïd Chanegriha prend part par visioconférence à la 10e Conférence internationale sur la sécurité    Jeux de la Solidarité Islamique / Natation (200m papillon) : Syoud décroche l'argent    Jeux de la Solidarité Islamique / Football (match pour le bronze) : défaite de l'Algérie face à l'Azerbaïdjan    Retour sur le rôle actif du martyr Mokhtar Kritli dans les préparatifs de la Révolution (TEMOIGNAGES)    La Communauté internationale appelée à réagir: Le Maroc continue de piller le phosphate du Sahara Occidental    Classement annuel de la CAF: Le football algérien mieux considéré    JS Bordj Menaiel: Azzedine Ait Djoudi, nouveau président    Le vieux de mon village    Agrément pour trois ambassadeurs algériens    Le FLN envisage des sanctions rigoureuses    Agrément à la nomination du nouvel ambassadeur d'Algérie auprès du Pérou    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Loi de finances 2016 : Carburant, vignette automobile et électricité plus chers
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 19 - 10 - 2015

Froid, austère et inquiétant, tel est du moins l'impression qui se dégage du projet de loi de finances pour 2016, année de grandes économies de la dépense publique sur le sillage de la baisse drastique des recettes pétrolières en 2015. Plus qu'austère, le projet de loi de finances pour 2016 (PLF 2016) va rogner sérieusement le budget des Algériens, avec des hausses de tarifs et de prix touchant les grands secteurs de consommation domestique. Ce PLF 2016, approuvé il y a deux semaines en Conseil des ministres, consacre des hausses qui touchent directement les ménages. Il y a d'abord une révision à la hausse de la vignette automobile selon le type du véhicule, de son âge et de sa puissance, dans une fourchette allant de 16 jusqu'à 40%. Selon le ministère des Finances, cette hausse du tarif de la vignette automobile doit «mettre à la disposition de l'Etat des ressources supplémentaires de financement pour permettre l'entretien et la réhabilitation des infrastructures routières et autoroutières réalisées».
L'affectation du produit de cette vignette a été revue de façon à ce que 45% seront destinés au profit de la Caisse de solidarité et de garantie des collectivités locales, 35% au Fonds national routier et autoroutier et 20% au budget de l'Etat. Mais, les véhicules roulant au gaz de pétrole liquéfié-carburant (GPL/C) ou au gaz naturel comprimé (GNC), seront exonérés de cette taxe pour promouvoir l'utilisation des carburants propres. La taxe sur le gazole sera également revue à la hausse avec un taux de TVA qui passe de 7% à 17%, tout autant que la consommation du gaz naturel dépassant 2.500 thermie/trimestre et, surtout, la consommation d'électricité dépassant les 250 kilowatt-heure/trimestre. Les récriminations du P-DG de Sonelgaz et ses appels incessants pour la révision du prix du gaz et de l'électricité ont été ainsi entendus. Par les chiffres, le PLF 2016 escompte des dépenses budgétaires globales de 7.984,1 milliards de DA, avec 4.807,3 md de DA consacrés au budget de fonctionnement, et 3.176,8 md de DA pour celui d'équipement. Les dépenses budgétaires sont ainsi en baisse de 9% en 2016 par rapport au budget de 2015. Quant aux recettes, elles sont de 4.747,43 md de DA dont 3.064,88 md de DA pour les recettes ordinaires et 1.682,55 md de DA pour la fiscalité pétrolière. Le montant global des recettes escomptées pour 2016 est en baisse de 4,3% comparativement à la loi de finances complémentaire 2015 (4.953 md DA) et une hausse de 1,3% par rapport à la LF 2015 (4.684,6 md DA). En outre, les concepteurs du PLF 2016 tablent sur une croissance globale de 4,6%, une inflation maîtrisée de 4% et un déficit du solde global du Trésor de 2.452 md de DA. Les réserves du Fonds de régulation des recettes (FRR) sont estimées à 1.797 md de DA à fin 2016. Pour autant, les transferts sociaux seront maintenus à la hausse de 7,5 à 23% du budget de l'Etat, avec une enveloppe de 477 milliards de DA pour le soutien à l'habitat, 446 milliards de DA pour le soutien aux familles, dont 222 milliards de DA pour la subvention des prix des produits de base (céréales, lait, sucre et huile), ainsi que 316,5 milliards de DA pour le soutien à la santé publique. Par ailleurs, le PLF 2016 prévoit au titre de subventions indirectes dont le montant global est de 1.500 milliards de DA, quelque 630 milliards de DA de différentiel entre les prix réels des carburants, y compris les quantités importées, et le prix de leur cession, plus de 750 milliards de DA de différentiel entre le prix réel du gaz naturel et son prix aux consommateurs, et 154 milliards de DA de subvention d'équilibre à la société Sonelgaz, même dans le cas de la hausse des tarifs d'électricité et du gaz de ville. En dépit des restrictions apportées par la loi de finances 2016, avec une baisse de 50% des recettes pétrolières (environ 35 milliards de dollars), le budget 2016 va consacrer 40% des dépenses à l'investissement public et plus de 20% iront «au développement humain et au bien-être des familles», selon un communiqué du Conseil des ministres après l'adoption de ce projet de loi de finances 2016.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.