La mobilisation populaire demeure intacte    "La corruption est une atteinte aux droits de l'Homme"    Le marché de voitures toujours fermé    L'AEP des communes de la daïra de Sidi Naâmane renforcée    Les employés de l'EPMC investissent la rue    Pénurie de véhicules    Une production record de tomate industrielle    «La Caisse pourrait revoir le seuil des remboursements actuels des soins médicaux»    L'ONU craint une escalade    Le Premier ministre tunisien délègue ses pouvoirs    Reprise des violences autour de Tripoli    Guenina et Meftahi de la partie face au WAT    Kadri : "Nous visons une victoire au Khroub"    L'ombre du passé    Un accord européen pour répartir les 356 migrants    Alger rit, Algérie pleure    Qui en est responsable ?    "La création doit s'inspirer de la question identitaire"    Deux grands rendez-vous à Aïn Témouchnent    Monarchie de juillet / 1re République (1830-1842)    L'acteur espagnol Javier Bardem appelle à protéger les océans    Compétitions africaines des clubs : Mission difficile pour les Canaris    MC Oran : Les Hamraoua à l'assaut de l'Aigle sétifien    Coupe arabe : La JSS contrainte de gagner face au CA Bizerte    Al Merreikh - JSK (aujourd'hui à 18h30) : Velud : «J'ai déjà battu Al Merreikh mais les matchs ne se ressemblent pas»    Oued R'hiou (Relizane) : Saisie d'armes à feu et d'un drone    Réhabilitation des hôtels publics à Tizi Ouzou : Trois structures livrées en novembre    «Book Exchange» au jardin botanique du Hamma, à Alger : Echangez vos livres contre d'autres    Dialogue: Sofiane Djilali pose ses conditions    5 morts et 32 blessés à Alger: Un concert vire au drame    Douanes: Plusieurs marchandises soumises à l'autorisation de circuler    Chlef: Installation du président et du procureur général de la Cour    Bouira: 19 têtes bovines et 30 moutons volés    Relizane, Naâma, Tlemcen: Des armes et plus de 280 kg de kif saisis    Tiaret: L'affichage des listes des logements sociaux reporté    Plus de 1 300 réfugiés rapatriés en l'espace de 24 heures    Martin Griffiths met en garde contre la fragmentation du pays    Découverte du cadavre d'un jeune homme à El Matmar    Medane n'est plus manager général de la sélection    Les manoeuvres marocaines à Guerguerat menacent la sécurité de toute la région    La maison traditionnelle Kabyle célébrée à Tazerouts    "Possibilité de ne pas recourir à l'importation du blé"    Hanni débute fort    Le Hirak, acte 27    Bensalah nomme de nouveaux ambassadeurs    La police veut démanteler le Mouvement islamique    Tayeb Louh en prison    CLASSEMENT MONDIAL DES ARMEES : L'ANP parmi les 30 puissances mondiales    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Ils ne seront pas reversés dans la formule LPA: Des assurances, et aprés?
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 16 - 09 - 2017

Incapable de respecter les délais de livraison des logements inscrits dans la formule AADL, le ministère de l'Habitat a quand même tenu à rassurer les souscripteurs de AADL 2 non pas sur les dates inscrites mais en démentant l'information qui les renvoie à la formule de logement promotionnel aidé (LPA), pourtant gelée depuis 2012.
Mercredi passé, des dizaines de souscripteurs au programme AADL ont bloqué, durant une bonne partie de la matinée, l'autoroute qui mène de Dar El-Beïda à Ben Aknoun, réclamant notamment des informations sur le taux d'avancement de leurs logements, demandant à la tutelle de «respecter ses engagements». Environ 450.000 souscripteurs ont déjà payé deux tranches en vue d'accéder à un toit mais seuls quelques milliers de postulants à l'ancien programme de 2001 et 2002 ont occupé leurs logements.
Abdelmajid Tebboune, alors ministre de l'Habitat, avait appelé l'an dernier au respect des délais pour la livraison des quotas de AADL 1 afin d'entamer la réalisation du programme de l'AADL 2 de 2013 auquel ont souscrit plus de 700.000 demandeurs à l'échelle nationale. Quant au délai maximal de réalisation de ce programme, il est attendu pour la fin de l'année 2017, avait encore indiqué le même ministre.
A ce propos, le dernier Conseil des ministres présidé par le chef de l'Etat a approuvé cinq contrats en gré à gré simple portant sur la réalisation de 22.900 logements de type location-vente. Quatre wilayas, Alger, Béjaïa, Guelma et Oran, sont concernées par ces contrats. L'actuel ministre de l'Habitat, de l'Urbanisme et de la Ville, Abdelwahid Temmar, avait affirmé auparavant que la relance de ces chantiers figurait au titre des priorités du plan d'action du secteur, ajoutant que 50% des programmes de réalisation de logements étaient prêts et n'attendent que les solutions apportées au problème du foncier. Temmar avait indiqué que son département envisageait de lancer la réalisation de 330.000 logements programmés dont les travaux de réalisation n'ont pas encore été entamés au titre du programme de réalisation de 1,6 million de logements dont 120.000 logements de type AADL.
Quant au retour du LPA dans la nomenclature des formules adoptées par le secteur de l'habitat, il reste tributaire «d'une somme de garanties et de mécanismes susceptibles d'éviter la reproduction des erreurs du passé», a estimé, lundi dernier, Temmar. Le ministre a indiqué qu'il fallait dresser un état des lieux approfondi par rapport à ce qui a été réalisé dans le cadre de cette formule, d'identifier les insuffisances en vue d'apporter les correctifs nécessaires, avant d'envisager un retour du LPA. Cette déclaration aurait suscité les craintes des souscripteurs de l'AADL d'être reversés à cette formule et d'attendre encore des années avant de bénéficier de leurs logements. Temmar a également déclaré que le dossier du LPA doit être épuré de toutes les carences et les lacunes qui ont emmené les pouvoirs à le geler, précisant que son département a réuni récemment des experts et des responsables du secteur pour examiner les conditions de sa relance mais sous une nouvelle forme. Il est ainsi envisagé d'associer désormais le fonds de garantie (Fgar) pour cerner le volet financier du projet et de préserver aussi bien les intérêts des collectivités que ceux des souscripteurs, a-t-il expliqué.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.