L' ANIE veillera à assurer la régularité et la sécurisation de l'opération de vote    "Leur Algérie" remporte le Prix du meilleur documentaire arabe au festival d'El Gouna en Egypte    Le Comité belge exprime son plein soutien aux manifestants à El Guerguerat    L'Association "Ouled El-houma" se recueille à Alger à la mémoire des martyrs    20 décès et 308 blessés durant les dernières 48 heures    Référendum: début du vote dans les bureaux itinérants de zones reculées au sud    L'ONU publie une lettre envoyée à Tebboune    Sécuriser la grande mosquée    Plafonnage des prix des semoules    La permanence a largement été assurée    136 milliards de centimes de créances impayés    Les agences commerciales d'AT ouvertes dimanche dans les chefs-lieux de wilaya    Un objectif d'un million de tonnes à l'exportation    30 nouveaux notaires prêtent serment    L'Algérie va-t-elle récupérer ses islamistes radicaux ?    Huawei perd sa couronne de premier fabricant mondial    22 policiers ont été tués dans les manifestations d'octobre    Nouvelle réunion de médiation à Genève    L'Algérie condamne    "Nous ressentons une pression qui s'exerce sur nos ressources"    Dr Bekkat Berkani : «le Championnat peut reprendre, mais...»    La FAF recadre Tahar Belkhiri du MCA    Juma en abandon de poste    West Ham : Benrahma pourrait faire ses débuts ce dimanche face à Liverpool    El-Mellali condamné à six mois de prison avec sursis    Les cas de Covid-19 en hausse    Les islamistes reviennent à la charge    Beauté : le saviez-vous ?    Quiche lorraine au fromage    Les mesures sanitaires élargies à 20 wilayas    7 décès et 319 nouveaux cas    Le constat amer du PLD    Ce qui risque de plomber le référendum    «La colonisabilité», c'est quoi au juste ?    Mosquée d'Alger : munificence de l'ouvrage, mais ardoise «secrète»    NED Emmouk !    "On s'est battu pour la liberté, aujourd'hui, elle nous manque"    Retour imminent d'Al-Jazeera    Une chaîne TV dédiée à l'histoire, sans budget    Disposant de l'un des principaux marchés de gros du pays : Gué de Constantine en quête d'un développement local harmonieux    Mégaprojet d‘exploitation du phosphate à Tébessa : Le lancement prévu pour le premier trimestre 2021    Référendum sur l'amendement constitutionnel : ouverture de bureaux de vote à l'étranger    CSA – CRA : L'AGO le 9 novembre    MC Oran : Le Mouloudia se frotte à la Réserve du WAT    Nouvelles de Saïda    Mawlid Ennabaoui : Plusieurs incendies enregistrés suite à l'utilisation de pétards    Malgré que la crise sanitaire s'accentue : Les mesures préventives peu respectées dans les commerces    Un puissant séisme fait au moins 26 morts en Turquie et Grèce    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Un arrêté interministériel détaille les différences: Du nouveau pour l'AADL 1 et 2
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 11 - 10 - 2017

  Si les souscripteurs des logements AADL du programme 2001-2002 bénéficient de l'aide de l'Etat pour la prise en charge des voiries et réseaux divers (VRD) tertiaires à concurrence de 100%, ceux inscrits dans le programme de 2013 doivent s'acquitter de 28% du montant estimé à 589.000 DA par logement pour les VRD. C'est ce qu'indique un arrêté interministériel, daté de juin 2017, publié dans le Journal officiel n°55. Par ailleurs si les premiers nommés bénéficient aussi de l'aide de l'Etat de 10.000 DA sur le coût du m2, les seconds n'auront droit qu'à la moitié de cette somme soit 5.000 DA. L'autre différence réside, également, dans la durée de payement puisque pour le programme AADL 1, le bénéficiaire est appelé à verser 25% du reste du montant du prix du logement après déduction des aides consenties par l'Etat pendant une durée n'excédant pas 20 ans, alors qu'elle est de 25 ans pour le second programme. Les éléments de calcul du coût de construction et du prix de logement destiné à la location-vente (AADL) ont été fixés par ce texte réglementaire qui fixe le coût de réalisation du logement destiné à 50.000 DA le m2. En outre, le logement AADL bénéficie d'un abattement de 100% sur le prix de cession du terrain, relevant du domaine privé de l'Etat. Il bénéficie également, de l'aide frontale de l'Etat fixée à 700.000 DA au profit de chaque bénéficiaire d'un logement. Le même texte indique que le bénéficiaire à l'acquisition d'un logement dans le cadre de la location-vente devra supporter le reste à couvrir du coût de réalisation du logement après déduction du montant de l'aide frontale, de la contribution de l'Etat sur le coût du m2 du logement et sur les VRD tertiaires.
Rappelons que cette formule a été au centre de vives tensions du fait des retards enregistrés dans la livraison des logements. En septembre dernier, le ministère de l'Habitat a tenu à rassurer les souscripteurs de AADL 2 en démentant l'information qui les renvoie à la formule de logement promotionnel aidé (LPA), pourtant gelée depuis 2012. Des dizaines de souscripteurs au programme AADL avaient bloqué, l'autoroute qui mène de Dar El-Beïda à Ben-Aknoun, réclamant, notamment, des informations sur le taux d'avancement de leurs logements, demandant à la tutelle de «respecter ses engagements». Environ 450.000 souscripteurs ont déjà payé deux tranches, en vue d'accéder à un toit mais seuls quelques milliers de postulants, à l'ancien programme de 2001 et 2002 ont occupé leurs logements. Abdelmajid Tebboune, alors ministre de l'Habitat avait appelé, l'an dernier, au respect des délais pour la livraison des quotas de AADL 1, afin d'entamer la réalisation du programme de l'AADL 2, de 2013 auquel ont souscrit plus de 700.000 demandeurs, à l'échelle nationale. Quant au délai maximal de réalisation de ce programme, il est attendu pour la fin de l'année 2017, avait encore indiqué le même ministre. A ce propos, le dernier Conseil des ministres, présidé par le chef de l'Etat a approuvé 5 contrats, en gré à gré simple, portant sur la réalisation de 22.900 logements de type location-vente. Quatre wilayas Alger, Bejaïa, Guelma et Oran sont concernées par ces contrats. L'actuel ministre de l'Habitat, de l'Urbanisme et de la Ville, Abdelwahid Temmar, avait affirmé, auparavant, que la relance de ces chantiers figurait au titre des priorités du plan d'action du secteur, ajoutant que 50% des programmes de réalisation de logements étaient prêts et n'attendent que les solutions apportées au problème du foncier.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.