Man United - Cavani : "J'ai développé une grande affection pour le club"    Après des tensions avec Madrid et Berlin, le Maroc en brouille avec Téhéran    Palestine: l'artillerie israélienne bombarde deux sites au Nord de la bande de Ghaza    Chelsea : Kurt Zouma sur le départ ?    Logements : 70% des projets parachevés ou en cours de réalisation, selon le ministère de l'Habitat    Barça : Piqué envoie une pique au Real Madrid    Campagne d'information sur les services en ligne    Les enjeux d'une option    « Il faut relancer le bâtiment »    Les marches soumises à autorisation    La siesta    «La question sahraouie est une question de décolonisation»    Elle est où la fusée ?    Des chefs de partis chez Charfi    Suppression de l'essence super au plomb dès octobre prochain    "ON N'EXPORTE PLUS DEPUIS LA FERMETURE DES FRONTIÈRES"    Résultats    Une bonne préparation pour les éliminatoires du Mondial    7 décès et 204 nouveaux cas    Le Bayern champion pour la neuvième fois consécutive    Ruée vers l'Espagne    DJERAD VEUT ASSEOIR LES BASES DU DIALOGUE SOCIAL    Les établissements scolaires relativement perturbés    Ftirate    Prévention aléatoire    IL ETAIT LA VOIX GRAVE DE LA RADIO    Législatives : rencontre entre l'ANIE et des représentants de 18 partis politiques    Tizi Ouzou : Des hôtes de marque au village le plus propre    Université d'El Annasser à Bordj Bou Arréridj : Il y a 150 ans, la révolte d'El Mokrani    Arts plastiques à Guelma : Vers la renaissance de l'association Bassamate    Edition : Un ouvrage sur l'organisation traditionnelle kabyle    Ethique: Quels remèdes pour l'administration et l'entreprise publiques ?    Quand l'Egypte séduit la France    Le procès du terroriste «Abou Dahdah» reporté    Programme de modernisation de la ville: Des études pour l'aménagement des sites touchés par le relogement    Acter la consécration de l'état national    Une vingtaine de civils tués dans une attaque terroriste    La pandémie inquiète de plus en plus    La procureure de la CPI reçoit des ministres afghans    La frénésie s'empare de Béjaïa    La JSK confirme encore    L'éviction de listes charme l'opinion    Le front El Moustakbel sur les starting-blocks    L'autre star du Ramadhan    Les trois lauréats dévoilés    Divas d'Oum Kalthoum à Dalida    Mohammed Dib : un écrivain monumental    Le nouveau cap d'Alger    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





De 10 à 20 dinars de plus sur le paquet: Hausse surprise des prix des cigarettes
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 04 - 11 - 2017

Plusieurs marques de cigarettes ont connus ces derniers jours des augmentations de prix «injustifiées» et «sans aucun préavis».
Des augmentations «sauvages» que les consommateurs se sont habitués à constater à chaque fin d'année, souvent «plusieurs semaines avant l'entrée en vigueur des augmentations officielles prévues par la loi de finances».
Pour l'instant, seules les marques fabriquées par la Société Nationale des Tabacs et Allumettes (SNTA) sont épargnées. Cette hausse varie, sur le marché du détail, entre 10 et 20 dinars sur le prix du paquet. Une hausse que personne parmi les différents intervenants dans la chaine de commercialisation, ni même le consommateur final, n'arrivent à s'expliquer. «Il est vrai que les produits tabagiques sont appelés à connaitre des augmentations tel qu'annoncé par le projet de loi de finance 2018. Mais ces augmentations devaient s'opérer à partir de janvier 2018, soit dans deux mois, pas avant !», affirme un grossiste sur la place d'Oran. Selon notre interlocuteur, «ces augmentations ont été opérées par les distributeurs la veille du 1er novembre, sans aucun préavis, ni la moindre explication». Des hausses de prix qui, de surcroit, sont accompagnées de «réduction des quotas alloués à chaque grossiste», a-t-il ajouté. «Sur mon quota habituel qui est de 30 cartons (Ndlr : un carton contient 50 cartouches), on ne m'en a donné que sept, avec une augmentation de prix de l'ordre de 60 à 70 dinars sur chaque cartouche. De ce fait, a-t-il expliqué, on est obligé de répercuter cette hausse de prix, en prenant en considération le manque à gagner qu'on subit à cause des réductions des quotas. Le prix de vente aux buralistes ont donc gagné, eux aussi, entre 15 et 20 dinars sur chaque paquet, a-t-il révélé. Sur le marché du détail, ce sont quasiment toutes les marques de cigarettes étrangères qui sont touchées par cette augmentation, a-t-on constaté. Sur cette gamme, seule la marque Rothmans est pour l'heure épargnée. Les cigarettes de marque Gauloises, LM, Winston, West, ont pris 20 dinars de plus, alors que la marque Marlboro a augmenté de 10 à 20 dinars le paquet, selon les buralistes. Le prix des marques nationales comme Rym, Afras, Nassim… sont restés inchangés.
Pour rappel, le projet de loi de finances 2018 examiné début octobre dernier par un Conseil des ministres, a prévu une forte hausse de la taxe intérieure de consommation (TIC) applicable au tabac et aux carburants à partir de janvier prochain. C'est ainsi que le montant de la TIC passe pour le tabac brun de 1240 DA/kg à 1640 DA/kg, le tabac blond de 1760 DA/kg à 2250 DA/kg et le cigare de 2470 DA/kg à 2600 DA/kg. Le taux proportionnel restera maintenu à 10% pour chaque paquet de cigarettes. Le paquet de cigarettes de la marque Marlboro, à titre d'exemple, enregistrera une hausse d'environ 11 DA/paquet. L'impact fiscal attendu de cette mesure en matière de TIC pour la marque Marlboro atteindra 5.167.111.871 DA et, en matière de TVA, 1.138.769.658 DA.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.