JM-Oran-2022 / Football (Gr.A/2e journée) : Algérie-Maroc (0-2)    Sortie de la 50e promotion à l'Ecole de Commandement et d'Etat-major de Tamentfoust à Alger    JM / Tir Sportif : 159 tireurs en lice à partir de mercredi    JM/Boxe : Houmri bat le Marocain Assaghir et passe en demi-finale    Voyage à travers l'histoire des monnaies anciennes des pays participant aux JM Oran-2022    Aménagement des horaires de travail de 07h00 à 15h00 pour les wilayas du sud du pays    Zones franches: dispositif administratif flexible et cahier des charges rigoureux pour garantir la transparence    Salon de l'Enseignement supérieur: vers l'instauration d'un enseignement de qualité pour l'édification d'une économie du savoir    Industrie pharmaceutique :196 unités de production locale de médicaments et de dispositifs médicaux    187e anniversaire de la bataille de Mactaâ: pour rappeler l'héroïsme de l'Emir Abdelkader    Santé: une "grande importance" accordée à l'application des protocoles thérapeutiques en oncologie    Migrants africains tués par la police marocaine: l'OIM et le HCR expriment leurs "plus vives inquiétudes"    Des températures caniculaires, mardi et mercredi, sur des wilayas du Sud du pays    Les colons attaquent encore Al-Aqsa    Les anciens ministres Ould Abbes et Barkat condamnés à 6 et 4 ans de prison ferme    Conseil de la nation présentation du projet de loi définissant les règles générales applicables aux zones franches    Coup d'envoi de la 13e édition    Deux dossiers retenus pour la présidence de la FAF    JM: la présence de jeunes de la communauté nationale établie en France, très importante    CN: le président de la Commission des AE reçoit le président du Groupe d'amitié France-Algérie    Festival européen de musique: le groupe "Travel Diaries" enflamme le public    OL : Aouar ne va pas prolonger son contrat    Sétif: Trois morts dans un incendie de forêt    Examens du BEM: Un taux de réussite de 55,98%    Face aux séismes    Exportations hors hydrocarbures: L'objectif de 7 milliards de dollars accessible    Football: Algérie-Maroc, aujourd'hui à 17h00: Les Verts pour la confirmation    Alger: Incendie dans le parc de l'ETUSA, 16 autobus détruits    A l'initiative de Mohamed Afane: La maison d'Oran d'Yves Saint Laurent retrouve une nouvelle vie    Des contrats menacés par le blocus pétrolier    Plus de 30 villageois dont des enfants tués    La base constitutionnelle seule au menu    Tosyali décroche le trophée    Echos d'un procès figé    Bâtonnat d'Alger: au boulot    Plus de peur que de mal    La réussite au BEM fêtée avec faste    Le FFS dérange les forces occultes    Comme une lettre à la poste    Peut-on réussir la transition?    37 médaillés des JO de Tokyo participent aux JM    Riga débarque    Comment l'émigration a lutté contre l'OAS    C'est parti pour la 13e édition    Karima et Yousra enchantent le public    Alerte Algérie : le prisonnier d'opinion Mohamed Azouz Benhalima est en danger    Le mouvement des réformes (1986-1991), précurseur du Hirak    Carnage à Melilla ou l'épouvantail de l'immigration    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Bruit de bottes
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 12 - 11 - 2017


Les yeux du monde, et l'Algérie avec, sont tournés vers le Liban et les menaces d'une guerre par procuration financée par Riyad, commanditée par Washington pour le grand bénéfice d'Israël. Alger, de par ses positions et son attachement à la justice internationale, ne peut pas ne pas être concernée par le bruit de bottes qui se fait insistant du côté de Beyrouth et de la plaine de la Bekaa. L'objectif est double et l'intérêt est partagé: d'un côté, l'Etat hébreu, qui veut affaiblir le Hezbollah militairement et politiquement, et de l'autre, l'Arabie Saoudite, qui veut limiter l'influence grandissante de Téhéran dans la région du Proche-Orient. La stratégie du prince héritier saoudien, Mohamed Ben Selmane, paraît se diriger droit vers ce scénario, lui qui vient d'être accusé ouvertement par Nasrallah de commanditer une attaque israélienne contre le Liban. La présence même du désormais Premier ministre dans la capitale saoudienne d'où il a démissionné de son poste sous la contrainte, affirme-t-on, est un indice supplémentaire dans la volonté de MBS de mener à bien le plan concocté par les stratèges américains et israéliens. L'appel des quatre monarchies du Golfe à leurs citoyens les enjoignant de quitter le Liban est un indice de plus dans ce positionnement belliqueux. En effet, et sous couvert de lutte contre la corruption, il vient d'éliminer toute éventuelle opposition à son rapprochement avec Tel-Aviv. Riyad, sous influence des faucons américains, se prépare indirectement à déclarer la guerre à l'Iran en essayant d'éliminer ses présumés relais dans la région. Après avoir envoyé tous les terroristes du monde en Syrie et en Irak avec l'appui des Qatariens, déclaré la guerre contre le Yémen avec l'appui d'une coalition arabe aux ordres, les Saoudiens veulent ouvrir un nouveau front de tension à même de déstabiliser le voisin chiite. Et pour cela, le SG du Hezbollah n'a pas hésité à déclarer que l'Arabie Saoudite est «prête à offrir des dizaines de milliards de dollars à cette fin». Si économiquement, cet état latent d'une guerre aux portes a fait monter les prix du baril du pétrole, politiquement, il risque de faire basculer toute la région dans une nouvelle spirale de violence capable de redonner vie à Daech. Et l'Algérie dans tout ce magma putride ? Alger, qui entretient officiellement de bons rapports avec l'Iran et l'Arabie Saoudite, devra redoubler de diplomatie pour expliquer sa position de neutralité dans un conflit où le seul vainqueur n'est pas à chercher parmi les deux antagonistes.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.