La ville d'Akbou s'anime    Anouar Malek arrêté en Turquie    Benabderrahmane au charbon    Le groupe d'amitié Algérie-Arabie saoudite installé    La loi de finances reportée à dimanche prochain    Développement en stand-by    En un combat douteux    Poutine promet la victoire en Ukraine    Buhari s'engage    L'Algérie, un sérieux candidat    Tirage clément pour l'Algérie    Le compte à rebours enclenché    Quand l'huile franchit les frontières    60 milliards de DA réalisés en 2022    «Le don des reins est en déclin permanent»    Les effets d'une profonde prise de conscience    «Les archives ne sont pas la propriété de la France»    Hamza Bounoua commissaire pour la session 2024    L'Armée sahraouie mène de nouvelles attaques contre les forces d'occupation marocaines dans plusieurs secteurs    Le Président Tebboune ordonne la création d'une autorité portuaire pour une meilleure gestion des ports    Formation d'enseignants-chercheurs en langue anglaise: Méthode d'enseignement "bien ficelée"    Le président de la Cour constitutionnelle prend part en Indonésie à la 5e Conférence mondiale sur la justice constitutionnelle    Bousculade mortelle dans un stade en Indonésie: l'Algérie présente ses condoléances    Le Premier ministre présente lundi la Déclaration de politique générale du gouvernement à l'APN    Mawlid Ennabaoui: campagne de sensibilisation sur les produits pyrotechniques    Le mouvement de la "Tunisie en avant" exprime son soutien au droit du peuple sahraoui à l'indépendance    Des partis mauritaniens passent en revue avec une délégation sahraouie les développements de la question sahraouie    Agrément à la nomination du nouvel ambassadeur d'Algérie auprès la République des Seychelles    8e édition du Prix littéraire Mohammed Dib: "la short list" dévoilée    Naissance de l'Association algérienne de l'anglais pour la science et la technologie    "Saint Augustin, un symbole de l'attachement à la patrie, à la paix et au dialogue"    Man City : Guardiola évoque son avenir    CHAN Algérie-2022: le compte à rebours enclenché pour la 7e édition    Un mouvement de foule dans un stade en Indonésie provoque 174 morts    Assainissement du foncier industriel: Des instructions pour récupérer les assiettes non exploitées depuis plus de 6 mois    Djelfa, Touggourt et Hassi Messaoud: De l'huile, des cigarettes et des psychotropes saisis    Les syndicats évoquent une forte surcharge: Une rentrée scolaire «très difficile et complexe»    Réparties sur six sites d'habitat précaire: Plus de 8.000 constructions illicites recensées à Es-Sénia    Ligue 2- Centre-Ouest: Un quatuor aux commandes    Ligue 1: Suspense à Bechar, Oran et Sétif    Algérie-Union européenne: Dialogue de haut niveau sur l'énergie le 10 octobre    Trabendisme mental !    Développement du tourisme: Les voyagistes pointent les insuffisances    Grazie Meloni !    Une sérieuse alerte    Sommet arabe d'Alger: Le compte à rebours a commencé    Mouvement dans le corps des Secrétaires généraux des wilayas    LA VIE... ET LE RESTE    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



EN - Renard, priorité de la FAF: Le choix du sélectionneur en concertation
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 26 - 06 - 2018

Maintenant que le feuilleton Madjer est terminé ou presque, la FAF s'attelle à engager un nouvel entraîneur en prévision des prochaines échéances. Le président de la fédération, Kheireddine Zetchi, s'est fixé l'échéance de la fin juillet pour officialiser la venue du nouveau sélectionneur national, c'est-à-dire, après la fin de la Coupe du monde qui se déroule actuellement en Russie.
Selon toute vraisemblance, ce sera un entraîneur qui aura participé au Mondial de Russie et dont le contrat expirera avec son équipe à la fin de ce tournoi planétaire. Les premières informations parvenant de la FAF font état d'une short-list établie par Zetchi et qui concerne plusieurs techniciens ayant une expérience au niveau africain notamment.
Halilhodzic, Cuper et Queiroz également cités
Cette liste comprendrait notamment l'ancien sélectionneur national, le Bosnien Vahid Halilhodzic, l'actuel sélectionneur du Maroc, le Français Hervé Renard, l'entraîneur de la sélection égyptienne, l'Argentin Hector Cuper et l'entraîneur portugais de l'Iran, Carlos Queiroz. D'autres techniciens pourraient être contactés dans la mesure où Zetchi s'est fixé l'échéance de la fin juillet. Le président de la FAF a précisé que sa priorité va vers un technicien qui dispose d'une grande expérience en Afrique. Les quatre noms cités, à l'exception du Portugais Queiroz, ont déjà fait leurs preuves en Afrique, à leur tête Renard dont les résultats plaident largement en sa faveur. En ce sens, le technicien français demeure la priorité de la FAF où on a laissé entendre que Zetchi a déjà pris attache avec Renard, lequel aurait donné son accord de principe pour driver l'équipe nationale. Il aurait même promis à Zetchi d'accélérer le processus de rupture de son contrat avec le Maroc afin d'opter pour l'Algérie. A la FAF, on rappelle que Renard a exercé déjà en Algérie à l'USM Alger que dirige l'actuel vice-président de la FAF, Rebbouh Haddad. Le technicien français connaît parfaitement le pays et le football algérien, sachant qu'il avait été approché à l'époque par l'ancien président de la FAF, Mohamed Raouraoua. Toutefois, le Maroc tient à garder Renard, jugeant qu'il a effectué du bon travail à la tête de la sélection du pays. Pour ce qui est de Halilhodzic qui a été approché par la FAF, il faut rappeler qu'il avait été poussé au départ par l'ancien président de la FAF Mohamed Raouraoua et avait refusé la demande du président de la République de poursuivre sa mission à la tête des Verts. S'agissant de l'Argentin Cuper, son passage à la tête de la sélection égyptienne ne plaide pas en sa faveur et traîne, en sus, une réputation de malchanceux chronique, alors que le Portugais Queiroz manque d'expérience en Afrique.
Zetchi a bien retenu les leçons
Aussi, le président de la FAF a fixé deux objectifs au futur sélectionneur, à savoir atteindre la finale de la CAN-2019 au Cameroun et se qualifier au Mondial du Qatar en 2022. C'est dire que la fédération ne doit pas se tromper dans son choix ! A ce titre, et au sujet des modalités du choix de l'entraîneur, Zetchi semble avoir retenu la leçon de ses deux précédents échecs quand il avait choisi en solo l'entraîneur espagnol Lucas Alcaraz et quand il avait accepté que Madjer lui soit imposé au poste de sélectionneur national. Zetchi devrait associer les membres du Bureau fédéral ainsi que la Direction technique nationale que préside l'ancien entraîneur national, Rabah Saâdane. Ainsi, Zetchi ne veut pas se tromper seul et veut impliquer le Bureau fédéral et la DTN, sachant que cette fois-ci, l'erreur n'est plus permise pour lui. Pour rappel, l'équipe nationale affrontera la Gambie à Banjul le mois de septembre prochain pour le compte de la 2e journée des qualifications à la CAN-2019 du Cameroun. L'Algérie s'était déjà imposée lors du premier match contre le Togo, sous la houlette de Lucas Alcaraz et devrait se qualifier à la CAN-2019 puisque dans chaque groupe de quatre équipes, les deux premières seront présentes au Cameroun.
Madjer a exigé six mois de salaires
S'agissant du limogeage de Madjer et de son staff technique (Djamel Menad, Meziane Ighil et Lounes Gaouaoui), il est prévu que Zetchi tienne une séance de travail avec Madjer en vue d'une séparation à l'amiable. La fédération devrait proposer deux mois de salaires à Madjer en plus de son mois de congé, ce qui fait trois salaires, soit 1,2 milliard de centimes. Cependant, Madjer aurait refusé cette offre et compte en faire une autre à la FAF. Pour Madjer, la fédération devrait l'indemniser jusqu'à la fin de son contrat, soit jusqu'au mois de juillet 2019. Madjer veut partager la poire en deux en proposant à la FAF de partager aussi en deux la période qu'il lui reste à la tête de l'équipe nationale (juillet 2018-juillet 2019) et devrait ainsi prendre six mois de salaires en guise d'indemnités. A la FAF, on a fait savoir que cette offre sera rejetée, d'où le discours conciliant de Zetchi qui n'arrête pas de faire les éloges de Madjer et de mettre en valeur son passé glorieux dans l'espoir de l'amener à ne pas faire la forte tête au risque d'aller vers un affrontement avec la FAF en exigeant six mois de salaires.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.