L'ICÔNE AUX DEUX COMBATS    DES ENTREPRISES AU CHEVET DES HÔPITAUX    Alger et l'équation africaine    "Le Monde" apporte de nouveaux éléments confirmant l'implication du Maroc    La course au titre s'intensifie    Une autre journée riche en échec !    Messaoudi creuse l'écart en tête    Les médecins et les infirmiers à la retraite appelés en renfort    L'urgence de numériser le secteur de la santé    Deux femmes retrouvées calcinées dans leur domicile    Le deux poids, deux mesures de Paris    L'Afrique du Sud s'oppose à l'octroi du statut d'observateur à l'entité sioniste    Retrouvailles inédites Alassane Ouattara-Laurent Gbagbo    «La gestion de l'oxygène est archaïque»    La chanteuse franco-algérienne Lolo Zouaï interprète son nouveau single dans la série Ctrl de Vevo    Henri Vernes, père de l'aventurier Bob Morane    Requins et méduses : Il n'y a aucune raison d'en avoir peur    La rage de vivre    Abrous Outoudert revient à la tête du quotidien Liberté    On en a trop fait à propos de la méduse Physalie    Assassinat du docteur Adjrad à Tiaret : Cinq suspects arrêtés    Fermeture des plages et des lieux de détente    Ligue des champions (Dames) : L'Affak Relizane hypothèque ses chances de qualification    Après son succès dans le clasico : Lavagne croit toujours au podium    Les problématiques de nos universités et facultés de médecine sont également de l'ordre des pratiques pédagogiques    Sidi Bel-Abbès - Manque d'oxygène : le pire évité de justesse    La révolution du numérique modifiera le nouveau pouvoir mondial    Sortir l'entreprise de sa léthargie : un défi pour le gouvernement !    MOURIR LENTEMENT POUR SAUVER SA VIE    La mémoire nationale: Le contentieux archivistique franco-algérien pris en otage !    IL ETAIT UNE FOIS !    Le président d'El Bina défraye à nouveau la chronique    Le président dit : oui!    Il y a eu réaménagement des horaires    Goudjil scrute les 541 jours de Tebboune    Mikati entreprend de former un nouveau gouvernement    Grandiose mobilisation à Tizi Ouzou    Les Fidjiens conservent    Bouras et Berrichi ferment la marche    La Champions League s'éloigne    Une feuille de route pour la Tunisie    Si seulement on avait écouté le professeur    Projet de restauration d'une mosaïque romaine à Alger    Des poids lourds de la littérature sélectionnés    Nice intègre la liste du Patrimoine mondial    Wali/PAPW : le ménage artificiel    Le chef de l'état présente ses condoléances    Comportement d'une victime et d'un inculpé    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Brédéah, Bouyakour, El Hachem et Misserghine: 341 constructions illicites démolies, depuis le début de l'année
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 09 - 10 - 2018

Ces dernières années, des centaines d'hectares de terres agricoles et de foncier forestier ont été détournées de leur vocation agricole, à Oran. Face à ce phénomène dangereux qui commence à se généraliser, les riverains se sont, tous, mobilisés pour interpeller les pouvoirs publics, suite au béton qui ronge leur région rurale. Ainsi et depuis le début de l'année en cours 341 constructions illicites dont des constructions inachevées, des extensions illicites, entre autres, ont été démolies dans la daïra de Boutlelis, en collaboration avec les services de l'Ordre. La campagne s'inscrit dans le cadre de la lutte contre le phénomène de détournement des terres agricoles. Ces constructions démolies sont situées sur de terrains agricoles et autres domaines publics, à Brédéah Bouyakour, El Hachem, Misserghine, dans la commune de Ain El Kerma, suite à une opération de recensement des habitations illicites, effectuée auparavant.
Les assiettes foncières récupérées seront destinées à des projets de logement ou d'équipement publics. Le wali d'Oran avait insisté, à plusieurs reprises, à plus de rigueur dans l'application des lois contre toute forme d'agression sur les terres agricoles et le domaine public ou forestier.
Les nombreuses sorties du wali d'Oran, depuis son installation à la tête de la wilaya, ont permis au responsable de l'Exécutif d'avoir un large aperçu sur la prolifération des constructions illicites sur les terres agricoles et sur le domaine forestier. « Ces constructions » sont vendues et revendues, d'autres données en location, ce qui s'est traduit par la création d'une véritable mafia qui gangrène la vie sociale.
La wilaya d'Oran est déterminée à combattre ce fléau et ne ménagera aucun effort pour mettre à la disposition des citoyens des logements décents, en conseillant à plus de prudence pour éviter de tomber, dans le piège des escrocs qui usent de subterfuges pour soutirer l'argent à leurs victimes. Dans ce cadre plusieurs opérations de démolition de constructions illicites ont été organisées, dans plusieurs communes. En effet, suites aux dernières opérations de relogement, le nombre d'habitations illicites a explosé. Pour plusieurs citoyens, demeurer dans des bidonvilles est synonyme d'une attribution imminente d'un logement ou du moins d'une pré-affectation. Certains individus profitent des week-ends pour construire de nouveaux taudis, dans l'espoir de bénéficier de logement, dans le cadre des opérations de relogement, lancées par les pouvoirs public, dans le cadre du programme de lutte contre l'habitat précaire. A ce titre, la wilaya d'Oran informe les citoyens qu'elle détient un recensement de tous ces sites ainsi que de leurs habitants, lesquels seront, seuls, pris en considération, lors des opérations de relogement de ces sites. Les services de la wilaya avaient averti, à maintes reprises que ces derniers risquent de se voir délogés même, si besoin, par la force publique et de se voir poursuivre en justice. Cet avertissement vise, également, toute personne qui intervient dans les tentatives de construction de nouvelles habitations illicites pensant que les pouvoirs publics sont occupés par les opérations de relogement en cours.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.