Ce qui s'est réellement passé devant l'APC    Ouyahia appelle à la mobilisation pour la réélection du Président Bouteflika    Sonelgaz parvient à réduire sa dette à 60 milliards de dinars    Partenariat dans les domaines des ports secs et des produits «halal»    L'ouverture à l'extérieur de l'université algérienne est inéluctable    François Regis-Legrier : «La bataille d'Hajin était une défaite stratégique»    11e Festival national des arts et de la créativité    Le taux de raccordement en eau potable a atteint 99,37 %    Sept personnes sauvées in extremis d'une mort certaine    Célébration du centenaire du défunt Farid Ali    Prochaine création d'un orchestre amazigh    Salon national de la photographie à Aïn Témouchent    Deux suspects arrêtés    L'armée renouvelle son soutien au président maduro    Sommet tripartite sur la Syrie : "Nous nous rapprochons de plus en plus du règlement du conflit"    Ligue des champions d'Afrique : Le CSC depuis hier en Egypte    Coupe d'Algérie (1/4 de finale aller) : L'USM Annaba et le NA Hussein-Dey prennent option    Afrique/Europe : Feghouli et Bennacer retenus dans le onze type africain de la semaine    Amara Benyounes victime d'une "fake news"    Réunion des partis de l'opposition    Journée technique sur la modernisation des banques : Les financements bancaires devraient s'orienter davantage vers les PME    Bedoui depuis Djelfa : "L'avenir de l'Algérie n'est pas tributaire d'un rendez-vous électoral"    À Bechar : La problématique d'eau potable en voie de résolution    En un an, la facture a presque doublé    Karl Lagerfeld tire sa révérence Virginie Viard succède au "Kaiser" chez Chanel    Sommet de l'opposition pour une candidature unique.. Des tractations laborieuses    Rencontre Benghabrit-syndicats.. Une voie «sans issue»    Hockey sur gazon.. Nécessité d'accompagner les formateurs de demain    Trafic de stupéfiants.. Plusieurs individus sous les verrous    Dernière roue de la charrette…    Il dit pouvoir diriger des missiles en direction de l'Amérique.. Poutine met en garde Washington    LOGEMENT SOCIAL : 2 millions de bénéficiaires ne paient pas leurs redevances    Braquage de Boumerdès : 4 convoyeurs de fonds arrêtés    PRESIDENTIELLE 2019 : Ouyahia exhorte ses partisans à voter Bouteflika    Le sénateur démocrate Bernie Sanders annonce sa candidature pour 2020    Le Gambien Bakary Gassama au sifflet    Les présidents de l'ASAM et l'O Médéa suspendus    Aux actionnaires de valider le passage sous Hyproc    Varsovie attend des excuses d'Israël    Rachid Mokhtari publie La Guerre d'Algérie dans le roman français    L'Orchestre symphonique de la ville d'Oran donne son premier concert    L'éclipse    Trois médailles, dont une en or, pour l'Algérie    Les acquis enregistrés grâce à l'unité et la détermination du peuple sahraoui    La Ligue arabe condamne les prélèvements par l'occupant israélien sur les revenus d'impôts palestiniens    Une cache contenant des armes et des munitions découverte à Tamanrasset    Formation professionnelle : Réception de 40 nouveaux établissements pour la rentrée de février    Projection de "Maintenant, ils peuvent venir"    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





FLN: Ould Abbès démissionne
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 15 - 11 - 2018


L'inénarrable Secrétaire général du FLN a démissionné, hier, de son poste pour raisons médicales, affirme-t-on. L'information avait été donnée, auparavant, par Ennahar TV qui, citant une source interne au parti, a indiqué que Djamel Ould Abbès avait déposé une demande de congé médical de longue durée, «après avoir subi un malaise cardiaque». L'Agence de presse officielle (APS) a également évoqué ce scénario, en parlant de « soucis de santé ». L'intérim sera assuré par Mouad Bouchareb, l'actuel président de l'Assemblée populaire nationale (APN), en attendant que les organes habilités du FLN se prononcent sur son remplacement, ajoute l'APS. Il sera à la tête du parti jusqu'au Congrès qui devait se tenir le 19 mars mais reporté à plusieurs fois aux calendes grecques. Selon ‘Ennahar TV', la démission de Djamel Ould Abbès est plutôt le résultat d'un bras de fer interne, au sein du parti, à quelques mois de la présidentielle. De là à voir une quelconque corrélation, les lectures ne peuvent qu'être circonspects et toutes les suppositions permises. Au-delà de la raison officielle de ce départ que personne ne voyait venir, il est permis de s'interroger sur le jeu des coulisses et les rapports de force qui sous-tendent les élections de 2019. En effet, il ne faisait aucun secret que Ould Abbes était acquis, corps et âme, et c'est un euphémisme, à Bouteflika. Ces déclarations à l'emporte-pièce avait fini par exaspérer tout le monde quand il n'était pas tourné en dérision. Si un soutien indéfectible pour un cinquième mandat saute, il faut attendre la suite des événements pour se prononcer sur l'avenir de la présidentielle. Le choix du nouveau SG est à scruter quoiqu'il est laissé peu de place à la surprise. Ould Abbes n'a eu de cesse de le répéter, le candidat à El Mouradia sera issu du FLN, Bouteflika s'il se présente ou un autre, mais il sera du parti. Et c'est peut-être l'annonce du 28 octobre dernier, sur une quasi annonce officielle de la candidature de Bouteflika qui a fini par avoir le scalp du désormais ex-SG du FLN. Djamel Ould Abbès avait annoncé, lors de la cérémonie officielle de l'installation, à l'APN du nouveau chef du groupe parlementaire de son parti que « le candidat du FLN pour l'élection présidentielle de 2019 c'est Abdelaziz Bouteflika ». Une déclaration reprise par l'APS, lui donnant un presque cachet officiel, et par la presse internationale qui s'est interrogée sur les capacités physique du président de la République à assumer un nouveau mandat. Pourtant, aucune autre voix officielle n'est venue confirmer les déclarations de Ould Abbes qui, lui-même, avait disparu des radars depuis ce jour. Cette bourde était-elle celle de trop ? Rappelons également, que cette démission intervient après que Ould Abbès eut pris ses distances avec Louh concernant les déclarations faites par ce dernier sur Ouyahia. Ould Abbès avait remplacé Amar Saïdani à la tête du parti, le 22 octobre 2016 et s'est surtout distingué par des déclarations jugées fantaisistes et sa guerre de tranchées avec le Premier ministre et SG du RND, Ahmed Ouyahia.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.