Le FLN part en favori    FLN, acte IV(1). France, la révolution et le «complot» terroriste !    1 339 requêtes reçues en 2018    «Tôt ou tard, le tarif de l'électricité doit être revu»    L'auto-satisfecit algérien    Des formations en vue d'améliorer les systèmes agricoles locaux    Tractations autour d'un sommet    Trio malien pour JS Saoura-IR Tanger    Votre week-end sportif    Le Raja Casablanca dernier qualifié pour les quarts de finale    Une bonbonne de gaz explose dans un restaurant mobile    Gâteau aux raisins secs    Le Dimajazz est de retour    Bouchareb ne va pas durer longtemps    Tribunal correctionnel: Trois ans de prison requis contre l'ancien DG du CHU d'Oran    Démission du SG et menaces du RCK: La FAF et la LFP retombent dans leurs travers    Division nationale amateur - Ouest: Le dauphin à l'assaut du leader    Division nationale amateur - Centre: Deux gros chocs à Aïn-Ousera et Arba    Déclaration de politique générale du gouvernement: Ouyahia dément tout empêchement de la présidence    La revanche des riches    Un individu sous les verrous: Chantage sur le Net    Aïn El Turck: Cinq femmes tuées par le monoxyde de carbone    10 familles d'El Djebass relogées    Défaitisme    L'histoire à méditer    LE QUOTIDIEN D'ORAN A 24 ANS    La violence politique    Fusillade à proximité d'un marché de Noël à Strasbourg (France)    Mise en garde contre les dangers de la surexposition aux écrans    Saisie de 3, 877 kilogrammes de kif traité et 45 731 comprimés de psychotropes en un mois    2 morts et 3 blessés dans une collision    Coup d'envoi de la première rencontre culturelle «Voix de femmes»    Une ville au passé révolutionnaire    Réminiscences de mots à l'Espaco    Répression meurtrière à la suite de manifestations de l'opposition    Brexit : Theresa May à la peine dans son tour d'Europe pour obtenir des concessions    Mondial des clubs: Vers une finale River Plate-Real Madrid    Commerce : Engagement de l'Algérie dans tout projet pour le développement de l'Afrique    Chine et Etats-Unis … les "nouveaux rivaux"    Inter Partner Assistance Algérie fête ses dix ans en triplant son capital social : Le meilleur est à venir    Bonnes nouvelles pour les souscripteurs AADL    Espérant une amélioration des relations sino-américaines : Les Bourses européennes rebondissent    Energie photovoltaïque: Un potentiel national de près de 2,6 millions TWh/an    Un monument à Soljenitsyne inauguré à Moscou le jourde son centenaire    Le manque de réussite a été fatal aux Usmistes    Kia Al-Djazaïr : remises, GPL et nouveautés au menu    Exception d'inconstitutionnalité : Le principe et sa procédure d'application    Le FLN favorisé    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





FLN: Ould Abbès démissionne
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 15 - 11 - 2018


L'inénarrable Secrétaire général du FLN a démissionné, hier, de son poste pour raisons médicales, affirme-t-on. L'information avait été donnée, auparavant, par Ennahar TV qui, citant une source interne au parti, a indiqué que Djamel Ould Abbès avait déposé une demande de congé médical de longue durée, «après avoir subi un malaise cardiaque». L'Agence de presse officielle (APS) a également évoqué ce scénario, en parlant de « soucis de santé ». L'intérim sera assuré par Mouad Bouchareb, l'actuel président de l'Assemblée populaire nationale (APN), en attendant que les organes habilités du FLN se prononcent sur son remplacement, ajoute l'APS. Il sera à la tête du parti jusqu'au Congrès qui devait se tenir le 19 mars mais reporté à plusieurs fois aux calendes grecques. Selon ‘Ennahar TV', la démission de Djamel Ould Abbès est plutôt le résultat d'un bras de fer interne, au sein du parti, à quelques mois de la présidentielle. De là à voir une quelconque corrélation, les lectures ne peuvent qu'être circonspects et toutes les suppositions permises. Au-delà de la raison officielle de ce départ que personne ne voyait venir, il est permis de s'interroger sur le jeu des coulisses et les rapports de force qui sous-tendent les élections de 2019. En effet, il ne faisait aucun secret que Ould Abbes était acquis, corps et âme, et c'est un euphémisme, à Bouteflika. Ces déclarations à l'emporte-pièce avait fini par exaspérer tout le monde quand il n'était pas tourné en dérision. Si un soutien indéfectible pour un cinquième mandat saute, il faut attendre la suite des événements pour se prononcer sur l'avenir de la présidentielle. Le choix du nouveau SG est à scruter quoiqu'il est laissé peu de place à la surprise. Ould Abbes n'a eu de cesse de le répéter, le candidat à El Mouradia sera issu du FLN, Bouteflika s'il se présente ou un autre, mais il sera du parti. Et c'est peut-être l'annonce du 28 octobre dernier, sur une quasi annonce officielle de la candidature de Bouteflika qui a fini par avoir le scalp du désormais ex-SG du FLN. Djamel Ould Abbès avait annoncé, lors de la cérémonie officielle de l'installation, à l'APN du nouveau chef du groupe parlementaire de son parti que « le candidat du FLN pour l'élection présidentielle de 2019 c'est Abdelaziz Bouteflika ». Une déclaration reprise par l'APS, lui donnant un presque cachet officiel, et par la presse internationale qui s'est interrogée sur les capacités physique du président de la République à assumer un nouveau mandat. Pourtant, aucune autre voix officielle n'est venue confirmer les déclarations de Ould Abbes qui, lui-même, avait disparu des radars depuis ce jour. Cette bourde était-elle celle de trop ? Rappelons également, que cette démission intervient après que Ould Abbès eut pris ses distances avec Louh concernant les déclarations faites par ce dernier sur Ouyahia. Ould Abbès avait remplacé Amar Saïdani à la tête du parti, le 22 octobre 2016 et s'est surtout distingué par des déclarations jugées fantaisistes et sa guerre de tranchées avec le Premier ministre et SG du RND, Ahmed Ouyahia.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.