POUR PARLER DE LA SITUATION DU PAYS : Le SG du RND convoque les cadres de son parti    SES LEADERS CHASSES DES MANIFESTATIONS : L'opposition tente de se positionner    LOUISA HANOUNE : Le FLN et le RND accusés d'attitude ‘'vicieuse''    MASCARA : 4014 unités de vin saisies à Khalouia    CELEBRATION DE LA JOURNEE MONDIALE DE L'ARBRE : Création prochaine de 7 forêts récréatives    CHERAGA : Saisie de plus d'un million d'euro en faux billets    ELLE VEUT LE VOIR AU ‘'MUSEE DE L'HISTOIRE'' : L'Organisation des moudjahidine exige la libération du FLN    L'Angola qualifiée, pas le Burkina    Des changements attendus face à l'Algérie    Imposante marche des avocats à Alger    «Le report de la présidentielle est un cadeau empoisonné»    L'Italie rejoint les «nouvelles routes de la soie» de Pékin    Faire sa crème anticellulite maison    Rassemblement de soutien à la révolution en Algérie    L'association El Rahma au chevet des femmes    Place de la République    Eliminatoires CAN-U23 : L'EN olympique prend option    CAN-2019. Algérie 1 – Gambie 1 : Les Verts accrochés dans le temps additionnel    70 logements réalisés en 2007 dans la commune de Oued Goucine (Chlef).. Les habitants réclament leur distribution    Sidi Bel-Abbès.. Le monoxyde de carbone fait un mort    Festival du printemps destiné aux enfants à Constantine.. Ambiance festive    ANALYSE: Un projet qui prend forme    Pour vol avec violence: Trois malfaiteurs sous les verrous    Macron, l'autre cible des manifestants    Les «hommes» du ministre    Evaluée à 4,1% en février.. L'inflation se stabilise    Les propos de Trump dénoncés par Damas et à l'étranger    Un camion chute dans le lac Sarno    La sûreté de wilaya sensibilise sur les mécanismes de lutte contre l'escroquerie    Guterres appelle à s'unir contre l'islamophobie    La réunion avec les présidents de Ligues et de sections annulée    La RD Congo très déterminée à se qualifier    Un arrière-central sûr et efficace !    HBO a caché 6 trônes de fer à travers le monde    Toutânkhamon, le roi oublié    Depuis nos plus lointains ancêtres à nos jours    Les chantiers de la refondation : Pour ne plus jamais revenir à "l'avant-22 février" et que triomphe la souveraineté populaire    Les recommandations du FMI    Samsung, bientôt 12 Go de mémoire vive dans les smartphones    Après avoir mis 1 To dans l'un de ses smartphones, Samsung adécidé de s'attaquer à la mémoirevive.    Bedoui tarde à former le gouvernement    Révolution de la jeunesse : L'ANP prend parti pour les revendications de changements    Au rendez-vous pour la 5ème semaine consécutive : Les manifestants appellent à la "préservation de l'unité du pays    Covéa renonce à racheter Scor, qui riposte en justice    Facteur 4 ou neutralité carbone : Quel est l'objectif le plus ambitieux ?    Voitures électriques : Tesla baisse encore le prix de la Model 3    Immigration : La mafia nigériane impliquée dans le trafic d'êtres humains en Allemagne    Près de 100 morts dans le naufrage d'un bac à Mossoul    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Un avis d'adjudication sera lancé prochainement: Vers la concession du nouveau marché de véhicules d'El Hamri à un privé
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 11 - 12 - 2018

Géré depuis son ouverture par les services de la division des Affaires économiques de la commune d'Oran, le nouveau marché de véhicules d'El Hamri, sera cédé en concession au plus offrant, a-t-on appris, hier, de sources proches de l'APC. Nos interlocuteurs indiquent qu'un avais d'adjudication sera lancé pour la location de cet espace, au plus offrant. Nos sources indiquent que la décision de recourir à la concession en location à un privé, fait suite à un constat faisant état de la faible rentabilité de cet espace, pratiquement boudé par les courtiers et les clients. En effet, l'ouverture du nouveau marché de véhicules ne semble pas susciter un engouement pour les courtiers d'Oran qui préfèrent de loin occuper l'espace public, au marché informel des Castors. Ce « souk » qui est à l'origine de nombreux désagréments pour les riverains, devait être éradiqué. Toutefois les ruelles de ce quartier sont toujours squattées par de nombreux courtiers. Abordés à ce sujet, des courtiers ont affirmé qu'ils boudent le nouveau marché à cause des taxes d'entrée. Pourtant et de l'avis de sources proches de la commune, les taxes fixées par l'APC ont été, minutieusement, étudiése pour permettre l'accès à un maximum de courtiers. Même les potentiels clients en quête d'un véhicule ne semblent pas attirés par ce nouveau marché et semble plutôt privilégier le marché informel. « Outre le problème des taxes d'accès, il faut signaler que les clients se sont habitués au marché des Castors, et beaucoup ignorent même l'existence d'un nouveau marché », affirme un courtier. Ce dernier indique que l'achat et la vente de la majeure partie des voitures s'effectue dans les marchés de l'informel. Après plus de 8 mois de travaux d'aménagements, le nouveau marché d'El Hamri, totalement aménagé, a été ouvert il y a plus de 4 mois. La mise en exploitation de ce site a été décidée à l'issue d'une visite effectuée par le maire d'Oran et les membres de son exécutif, pour un constat de visu. En parallèle, les marchés illicites de vente de voitures au quartier de l'hippodrome, à Courbet et sur le 2ème périphérique devaient être interdits par arrêté du président de l'APC.
Pour interdire toute activité sur ces sites des dispositions devaient être prises, conformément à la loi pour interdire tout stationnement de véhicules, en dehors des espaces réservés légalement aux salles des fêtes ou autres commerçants. Avant l'ouverture du marché, la commune a arrêté les tarifs relatifs au droit d'accès de véhicules. Les prix retenus sont pour les jours de semaine : 100 DA pour les véhicules légers, 300 DA pour les camions, 500 DA pour les engins et 200 DA pour les motos. Des prix spéciaux sont fixés pour le vendredi et qui sont respectivement de : 500 DA, 1.000 DA, 1.500 DA et 600 DA. Ce marché, érigé sur le site des anciens abattoirs, devrait permettre à la commune d'Oran de renflouer ses caisses. C'est, aussi, un soulagement pour les habitants de ces quartiers qui n'ont cessé d'interpeller les responsables locaux pour la délocalisation de ces marchés informels. Malheureusement, ils vivent toujours le calvaire.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.