Il a affiché son soutien au candidat Bouteflika : Le maire de Khenchela attise la colère populaire    «Le choix de Bouteflika est une nécessité»    Seuls 43,7% des commerçants sont immatriculés    570 opérateurs attendus début mars à Oran    Plus de 100 000 Algériens bénéficient des allocations supplémentaires, de solidarité et d'invalidité    Réformes sans ouverture    Le Chabab pour la confirmation, le Milaha sur tous les fronts    220 lutteurs attendus à Annaba    Les Françaises sacrées par équipes    Saisie de 34 grammes de kif traité et arrestation d'un trafiquant    Du nouveau pour la rentrée de dimanche prochain    «L'écriture romanesque est la sœur jumelle de la liberté»    Mauvais cholestérol    Salon de l'environnement des Scouts : Plus de 300 arbustes plantés    Hommage à Nabila Djahnine, symbole de lutte    Chlef: Cap sur l'exportation de ciment    Coupe d'Algérie - 1/4 de finale: Deux chauds derbys    Football - Quota des entraîneurs largement dépassé: Une situation très alarmante    Message de Bouteflika: Sécurité, unité et consensus    Quand les Haïtiens sont tués en laissant de marbre D. Trump    L'ambassadrice algérienne en Espagne affirme - Immigration : «L'Algérie est un pays de destination»    Après l'assassinat du jeune Assil: Activation des dispositifs de sécurité au sein des cités universitaires    Des portables volés et des armes blanches saisies: Les « agresseurs » de la place Valéro sous les verrous    Ingérence occidentale au Venezuela : l'errance des pays rentiers vulnérables (Suite et fin)    De la pondération    Lahbiri nommé sénateur du tiers présidentiel    Journée de la ville : comment le centre-ville d'Oran a changé à travers les siècles ?- Les places d'Oran    Défaite du GSP devant Gaz-Sud    Possible reconversion du bassin de plongeur en bassin de water-polo    Démission de l'entraîneur Abdelkrim Latreche    Soutien de l'UNFA au candidat Bouteflika pour la poursuite des réformes    La Ligue arabe s'oppose à la présence de troupes étrangères en Syrie    L'Algérie participe avec une centaine de start-up à Viva Technology du 16 au 18 mai 2019 à Paris    Une grande histoire et de grandes personnalités    Un important plan de développement en cours de réalisation    Remise de 391 décisions d'attribution de parcelles et d'aides à l'auto-construction    ELECT.M participe au plus grand Salon de l'électricité au monde «Middle East Electricity»    Les dix solutions pour maintenir les réserves de change à 100 milliards de dollars    Appel à manifester le 20 février pour libérer les militants du mouvement populaire    Accord sur le redéploiement à Hodeida, la crise au menu du Conseil de sécurité    Si nos montagnes pouvaient parler !    Célébration de la journée du chahid à Tiaret    Les chercheurs ont retrouvé 2 000 pièces à ce jour    Les USA sont en recul face à la Russie et la Chine    Energie : L'Algérie exportera le carburant vers l'Afrique et l'Europe dès 2022    Le MDN appelle les Algériens à "plus de vigilance"    Conférence de Denis Martinez    Abdelaziz Bouteflika : «L'Algérie attachée à ce choix stratégique et populaire»    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





En 2017 en Algérie: Le salaire net moyen à plus de 40.300 dinars
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 21 - 01 - 2019

Hors secteurs de l'agriculture et de l'administration, le salaire net moyen mensuel en Algérie est de l'ordre de 40.325 DA en 2017 contre 39.901 DA en 2016, soit moins de 500 DA de hausse, selon l'Office national des statistiques (ONS).
Par secteur d'activité, le salaire moyen mensuel net a été de l'ordre de 56.200 DA dans le secteur public et de 33.000 DA dans le secteur privé national en 2017, soit une différence de 23.200 DA, indiquent les résultats d'une enquête annuelle sur les salaires réalisée par l'ONS en mai 2017 auprès de 762 entreprises composées de 535 sociétés publiques et de 227 sociétés privées nationales de 20 salariés et plus, représentant toutes les activités hormis l'agriculture et l'administration.
L'explication que donne l'ONS sur cette différence salariale entre le secteur public et privé est liée principalement à l'existence d'entreprises publiques importantes en termes d'effectifs avec un système de rémunération avantageux, notamment dans le secteur des hydrocarbures, finances, transports et communications.
Les salaires nets moyens mensuels sont plus élevés et ont été enregistrés dans l'industrie des hydrocarbures avec 104.800 DA, dans les banques et assurances (60.000 DA), la production et distribution de l'électricité, du gaz et de l'eau (45.500 DA), et de la santé (45.000 DA). Par contre, le salaire net moyen mensuel dans le secteur de la construction est le plus faible avec 30.700 DA, après celui dans l'immobilier et services aux entreprises avec 33.400 DA, et l'hôtellerie et restauration (33.600 DA).
Par type de qualification, le salaire net moyen mensuel, tous secteurs confondus, est de 79.000 DA pour les cadres (hausse de 1,91% par rapport à 2016), contre 47.300 DA pour le personnel de maîtrise (hausse de 1,32%) et 28.900 DA pour les agents d'exécution (hausse de 0,92%). Par secteur et qualification, le plus haut salaire moyen mensuel des cadres est dans les industries extractives avec 129.462 DA, et 94.300 DA pour les structures de santé du secteur privé, alors que celles du secteur public sont des services non marchands fournis à la collectivité (classées avec l'administration) et ne font donc pas partie du champ d'enquête.
Ecarts de salaires élevés
Par ailleurs, pour une même qualification, selon les secteurs d'activités, l'ONS note des écarts de salaires assez élevés. Ainsi, pour les agents de maîtrise, le salaire net moyen dans les activités extractives est de 98.600 DA contre 36.100 DA dans le secteur de la construction. Pour les agents d'exécution, le salaire net moyen est de 72.850 DA dans les industries extractives contre 25.700 DA dans le secteur du commerce et réparation. Selon l'ONS, «la qualification du salarié, le secteur juridique, la taille de l'entreprise ainsi que les spécificités de rémunération sectorielles des entreprises de certains secteurs sont les éléments les plus discriminants du niveau des salaires». Par statut juridique et par activité, il est relevé que dans le secteur public, les salaires nets moyens sont plus élevés dans les industries extractives (105.700 DA), le secteur des transports et communication (57.200 DA) et l'activité financière (57.000 DA). Par contre, ils sont relativement bas dans les secteurs de la construction (36.200 DA) ainsi que l'hôtellerie et la restauration (35.400 DA). Dans le secteur privé, les activités les mieux rémunératrices sont le secteur financier (74.600 DA), la santé (45.000 DA) et le commerce et réparation (43.000 DA). A l'inverse, les activités les moins payées sont les industries extractives (26.200 DA), l'immobilier et services aux entreprises (28.200 DA) et la construction (29.800 DA).


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.