Sidati: le parti pris aveugle de la France retarde et complique la tâche de la Minurso    Ligue 1 : la JS Saoura et l'ES Sétif affichent déjà leurs ambitions    Tribunal de Tipasa: report du procès d'Abdekader Zouk au 8 décembre prochain    Maradona, l'homme de la métamorphose    Le Mossad, Israël et la démocratie à géométrie vachement variable !    Castex attendu à Alger    Non, je préfère me taire...    Football/Ligue 1 Algérienne - Transfert : Youcef Bouzidi nouvel entraîneur de la JSK    Le Chabab à la conquête de l'Afrique    Bonne opération pour le Mouloudia    Guardiola fixe les nouvelles règles à Riyad Mahrez    Plus du quart des tests positifs au Covid-19    Un protocole sanitaire pour une reprise universitaire sécurisée    Grippe, Covid-19... Bientôt un vaccin à base de plantes ?    La scène artistique bataille pour survivre au confinement    YouTube, le CNC et Arte s'allient pour promouvoir la culture en ligne    La demande d'appel de Johnny Depp rejetée    Covid-19 et pouvoirs de police : quelles limites ?    Large mobilisation en France    Aribi termine meilleur buteur    L'héritage    Les non-dits    Le Cerefe publie son premier rapport annuel    Montée de tensions entre Téhéran et Tel-Aviv    Les candidatures des groupes armés rejetées    21 décès et 1 044 nouveaux cas    Les pilotes de ligne demandent la reprise du trafic aérien    Un projet qui risque le naufrage    Alger dénonce des "accusations gravissimes et malveillantes"    Malek, un jeune chanteur en "vogue"    Visa For Music, l'art de la résilience    Intégration de la musique de l'Ahaggar dans l'organologie universelle    Tiaret : 2322 logements attribués    Mostaganem : Les établissements scolaires manquent de moyens anti-Covid    Nouveau projet AADL : Les inscriptions à partir d'hier    LSDA de Sidi Abdellah lourdement impactée : «Un calendrier de paiement est proposé aux abonnés»    L'APW-Jeunes de Béjaïa : Une expérience unique à l'échelle nationale    LE DECOMPTE DES MORTS    L'asymétrie des idioties    USTO Mohamed Boudiaf: Signature de deux nouvelles conventions de partenariat    Bouira: Un policier retrouvé pendu    Mercuriale: Des hauts et des bas    El-Bayadh: Le maïs au secours des éleveurs    Arènes d'Oran: La rénovation des tribunes en phase d'achèvement    Droits de l'homme en Algérie: des partis et des organisations nationales condamnent le contenu de la résolution du PE    L'impuissance de la communauté internationale    15 ans de prison requis contre Zoukh pour octroi d'indus privilèges à la famille Hamel    L'affaire de l'automobile sera rejugée    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Chlef: Les agrumes au menu
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 22 - 01 - 2019

  Le ministre de l'Agriculture, du Développement rural et de la Pêche, M. Abdelkader Bouazghi, a effectué hier une visite de travail et d'inspection à la wilaya de Chlef.
Au niveau de la maison de la culture, le ministre a donné le coup d'envoi des 3èmes Journées Méditerranéennes sur l'Agrumiculture organisées conjointement avec l'université Hassiba Benbouali de Chlef et la chambre de l'agriculture. Une exposition de produits agricoles se tient parallèlement à cette manifestation.
Pour rappel, les deux précédentes éditions des Journées Méditerranéennes sur l'Agrumiculture, avaient pour thèmes « Situation et perspectives de l'agrumiculture » en décembre 2014 et « Relance de la filière agrumicole en Algérie » en janvier 2017. Quant à cette 3ème édition qui se tient à Chlef, le thème retenu est «Identification des créneaux prometteurs dans la filière agrumicole algérienne ».
Selon les organisateurs de cette manifestation « la valorisation de la filière agrumicole dans notre pays revêt une importance capitale, surtout dans le développement socio-économique des régions à vocation agrumicole. La redynamisation de ce secteur à travers le choix variétal, l'utilisation de méthodes de production adéquates, la transformation industrielle des fruits, le conditionnement ainsi que toute la logistique ayant trait à la commercialisation, la vente et la distribution de fruits et leurs dérivés, sont des aspects à prendre en considération afin de produire des agrumes de qualité qui protègeraient le consommateur et l'environnement.
La transformation industrielle et l'exportation des agrumes de qualité, apparaissent comme une option plausible et possible dans la démarche future de la valeur ajoutée pour ce fruit si apprécié dans le monde. Il est indispensable d'établir une stratégie de développement de cette filière à travers les différents échanges d'expériences au niveau local et international et à travers les recommandations des rencontres précédentes (scientifiques et techniques) sur le développement et la promotion de l'agrumiculture ». Par ailleurs, compte tenu de la vocation agrumicole de la wilaya de Chlef, le ministre a procédé à l'installation d'un comité interprofessionnel des agrumes dont la mission principale est celle d'organiser la filière. La wilaya a enregistré, au terme de la précédente campagne de cueillette de la saison agricole, une production de 200.000 tonnes d'agrumes toutes espèces confondues.
La superficie du verger agrumicole est estimée à plus de 5.700 hectares pour un rendement moyen de 20 t/ha.
Une grande partie de la superficie agrumicole de la wilaya est concentrée dans sa partie Est, notamment les régions d'Oued Fodda, Ouled Farès et Boukadir, réputées pour leurs agrumes de primeur.
Des efforts sont déployés en vue de l'extension de la surface agrumicole productive par l'encouragement des agriculteurs à la culture des espèces d'arrière-saison en vue d'assurer une disponibilité permanente de ce produit. Un taux de plus de 98% de la production d'agrumes de la wilaya est consommée fraîche, en saison, alors que la production de dérivés d'agrumes (confiture, jus) est faible dans la wilaya, eu égard à la quasi-absence d'industrie de transformation dans ce domaine.
Au sujet du comité interprofessionnel des agrumes, le directeur des services agricoles de Chlef dira : « au-delà de la nécessité pour les producteurs d'agrumes de s'organiser en groupements de vente et de stockage de leur production, un label qualité pourrait leur permettre de valoriser leur produit. Outre un aspect variétal ou une qualité spécifique de terroir, un label peut concerner une charte de qualité ». Toutefois le président de la chambre de l'agriculture souhaite que ce comité reçoive à son démarrage une aide des pouvoirs publics mais qu'à terme, il gagne son autonomie financière et de fonctionnement. L'agriculture a trop souffert de dirigisme administratif a-t-il précisé.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.