Benflis propose un programme pour la construction d'une économie sociale de marché    4EME REGION MILITAIRE : Gaid Salah, aujourd'hui, en visite de travail à Ouargla    La MINURSO "devient progressivement une mission de consolidation de l'occupation marocaine"    Badminton: l'Algérie décroche quatre médailles de bronze    TRAFIC DE DROGUE DANS UN BUREAU FLN : Quatorze personnes impliquées dont un policier    ACCIDENTS DE LA CIRCULATION : 6 morts dans 5 accidents en 24 h    Un nouveau programme doté de 40 milliards DA pour la réfection des chemins de wilayas et vicinaux    ECOLES PRIMAIRES : La grève des enseignants se poursuit    Chergui met en avant "le rôle pionnier" de l'Algérie en matière de lutte antiterroriste    Sûreté d'Alger: Arrestation en octobre de plus de 3.400 individus impliqués dans plusieurs affaires à Alger    Le parquet de Sidi M'hamed requiert 2 ans de prison pour les 20 détenus d'opinion    Le cas Benzema divise les Français    Entrepreneuriat féminin en Algérie : La frilosité des banques mise à l'index    Un nouveau directeur de campagne pour Tebboune    Belmadi : «Ne croyez pas que le Botswana est un adversaire facile»    Ifticène, nouvel entraîneur    Y a-t-il un malaise au Mouloudia ?    L'Olympiakos menace de quitter la Super League    Brahimi, meilleur joueur des mois d'octobre et novembre    «De nouveaux Hassi-Messaoud et Hassi-R'mel, c'est fini !»    18 mois de prison requis contre le hirakiste Abdellaoui Ahmed    Le régime des ayatollahs ébranlé à Téhéran    Deux enfants blessés par les forces d'occupation israéliennes près de Ramallah    Marches à Paris et à Bruxelles le 1er décembre    Plus de 40 nouveaux cas de diabète par mois à Ouargla    ACTUCULT    Retour à Amoudé, la Brûlée    Arezki Metref hôte de la ville de Mascara    Le "hirak" s'invite à Marseille    Linda Hamed refuse de présenter le 19 heures de la Chaîne III    Report au 1er décembre du verdict dans deux affaires distinctes de Hassan Hammar    Belaid: ''le peuple seul habilité à conduire l'Algérie à bon port''    CAN-2021 (2e journée). Botswana – Algérie (ce soir, 20h) : Les Verts veulent confirmer leurs débuts en fanfare    M'sila: 475 quintaux de blé tendre destinés à la contrebande saisis    Les portraits géants des présidents portent malheur    Elogia et Home Design Algérie: Deux salons dans une mixité professionnelle    Nouvelle opération de rapatriement: 70 Subsahariens en situation irrégulière transférés vers leur pays    Une activité de proximité à Alger    Déclaration de l'origine des fonds en devises aux étrangers :    ANNABA Insistance sur la sensibilisation et la culture d'alerte pour combattre la traite des êtres humains    Hausse des ventes au détail sur Internet lors de la frénésie d'achats du "Double 11"    Prises de fonctions Aymane Benabderrahmane désigné nouveau gouverneur de la Banque d'Algérie    Chili : Accord historique pour une nouvelle Constitution    USA : Donald Trump et le chaos diplomatique permanent    Shanghai : Macron appelle la Chine à s'ouvrir davantage    Fica: Projection d'un documentaire en hommage au maître du diwane Mohammed Bahaz    CONSTANTINE Festival international Dimajazz: oud et sonorités électro au menu de la 4e soirée    Tunisie : Habib Jemli choisi pour être Premier ministre    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le sommet de Varsovie actera l'alliance arabo-israélienne anti-Iran
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 10 - 02 - 2019

A l'initiative du président américain, un sommet international va avoir lieu à Varsovie les 13 et 14 février avec officiellement pour ordre du jour portant sur la «stabilité et la sécurité au Moyen-Orient». En réalité, l'intention de Washington est de rallier les Etats conviés à son projet d'intervention militaire contre l'Iran au prétexte de «réduire son influence dans cette région». Il faut bien se convaincre que l'option militaire contre la République islamique est un choix irrévocable que Donald Trump et ses assistants faucons néocons sont en train de peaufiner la mise en œuvre.
La rencontre de Varsovie est destinée à élargir l'alliance anti-iranienne déjà constituée et regroupant les Etats-Unis, Israël et des Etats arabes. Ce qui va se tramer dans la capitale polonaise n'est rien moins qu'une agression militaire contre l'Iran à laquelle les Etats-Unis donneront pour justification le «consensus international» que la rencontre sera censée avoir dégagé. Ce qu'il faut par conséquent scruter c'est quels seront les Etats qui vont être représentés à ce sommet de Varsovie. A quelques jours de son ouverture, les seuls participants certains sont outre le pays hôte, les Etats-Unis qui en sont les initiateurs et bien entendu les Etats arabes déjà embarqués ave ces derniers dans l'alliance anti-iranienne et Israël qui n'a qu'avantage à en attendre.
Outre que Washington entend obtenir à Varsovie l'élargissement de l'alliance internationale anti-Iran que mettent en place ses dirigeants, le sommet va lui permettre de rendre officielle celle contractée par ses protégés moyen-orientaux dans le même but. Il est question en effet qu'en marge du sommet il va s'en tenir un autre sous la houlette de Jared Kushner réunissant autour de Trump et du Premier ministre israélien Benyamin Netanyahu les représentants de haut rang arabes présents à Varsovie. Y prendront part selon des sources ceux de l'Arabie Saoudite, des Emirats arabes unis, de Bahreïn, d'Oman, de l'Egypte et même du Maroc.
L'on fera remarquer que la tenue du sommet de Varsovie sur le Moyen-Orient coïncide assez étrangement avec celui qui réunira le 14 du même mois les présidents russe, turc et iranien consacré lui aussi à la problématique de la stabilité et de la sécurité mais avec l'intention affichée d'éviter à la région le choix de l'option militaire en guise de solution aux conflits qui la secouent. Le sommet de Varsovie, parce que l'intention américaine qui est à l'origine de son organisation est de bâtir une alliance militaire contre l'Iran, ne semble pas avoir emballé les principaux alliés européens de Washington avec lequel ils sont en désaccord sur la conduite à tenir à l'égard de Téhéran qui a pour eux la légalité internationale de son côté. Paris, Londres et Berlin seront probablement représentés à Varsovie pour ne pas envenimer leurs relations avec Washington, mais iront-ils jusqu'à refuser le ralliement que Donald Trump va leur demander ?
En tout état de cause, le sommet en question sera tout sauf celui d'une communauté internationale comme ne manqueront pas de se prévaloir les bellicistes américains déterminés à en découdre avec l'Iran. Il ne contribuera certainement pas à consolider la stabilité et la sécurité du Moyen-Orient.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.