RND : Seddik Chihab accentue la pression sur Ouyahia    AEROPORT DE TUNIS : Saisie de plus de 100.000 euros sur un Algérien    PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE : Le DG des douanes, Farouk Bahamid limogé !    TLEMCEN : Plus de 400 kg de kif saisis en 90 jours !    PROCHAINE SAISON ESTIVALE A ORAN : Trois nouvelles plages autorisées à la baignade    Les travailleurs décrètent 3 jours de grève dès le 28 avril    Début du référendum sur une révision constitutionnelle    Près de 223 000 cas suspects de choléra signalés en 2019    Damas mise sur le tourisme après la restauration de ses sites historiques    Installation des Commissions de candidatures et de recours    Médaille d'or pour l'Algérien Ameur sur 10 000 m marche    L'Algérien Sahnoune qualifié aux JO-2020    Pour une commission de transition et une transparence des élections    Laskri appelle les militants à resserrer les rangs    Mois du patrimoine    Des atouts non exploités !    Le parcours scientifique du penseur Abdelkrim Bekri mis en exergue    Crise politique et crise de nerfs    Paëlla    Asma Ben Messaoud désignée DTN de la FASM    Manchester City-Tottenham acte 3    Masques spécial peaux grasses et sèches    Papicha sur la croisette    Davantage d'efforts pour prendre en charge les bâtisses du vieux ksar    Plusieurs films algériens distingués    LETTRE D'UN HARAGUE CHERCHANT AILLEURS LA DIGNITE    L'opposition met l'armée devant le fait accompli    En bref…    Nabni: Pour un système électoral anti-fraude en six mois    Oum El Bouaghi : 5 morts dans un accident de la route    El Braya: Un homme mortellement poignardé    Mascara: Plus de 30 dealers arrêtés    Un milliard d'euros pour Notre-Dame de Paris, combien pour les enfants du Yemen?    Football - Ligue 2: Une journée explosive    Affaire NCM-MCS: Le président Bennacer accuse Medouar de vengeance    LFP - Ligue 1: Les quatre dernières journées en plein mois de Ramadhan    Tizi Ouzou: Des maires marchent pour refuser l'encadrement de la présidentielle    Les marches se poursuivent: Les Algériens exigent des comptes    Ils revendiquent le droit au recrutement: Les chômeurs de Bethioua entament leur troisième semaine de protestation    Les tentatives ciblant la stabilité de l'Algérie ont néchoué et vont encore échouer    Sonatrach augmente la production de carburants    La date sera fixée dimanche    Exposition « L'Afrique à la mode » jusqu'au 25 juillet à Alger    Libye.. Les combats continuent    Poutine rencontrera le président nord-coréen    Plus de 6.600 qx d'agrumes transformés en conserves    Pour éviter la déstabilisation, pour une sortie rapide de la crise politique en Algérie : sept (07) propositions    1,033 milliard m3 lâchés du barrage de Béni Haroun    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Bouteflika s'obstine, Gaïd Salah prêche la sagesse patriotique
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 20 - 03 - 2019

Malgré le rejet massif et sans équivoque de sa feuille de route par le mouvement citoyen qui revendique son départ et l'évènement d'une nouvelle république à naître en dehors de son pilotage, le président Bouteflika persiste à vouloir l'imposer au pays. Ce qui n'augure rien de bon pour l'Algérie à l'approche de la fin constitutionnelle de son mandat présidentiel qu'il a visiblement l'intention de prolonger quelle que soit la réaction populaire contre son coup de force.
Visiblement, Bouteflika semble convaincu qu'il parviendra à rallier à sa feuille de route une frange de la population et d'acteurs politiques et de la société civile alors même que les personnalités de son camp qu'il a chargées de cette mission essuient refus après refus de la part de ceux qu'elles approchent. Son obstination va non seulement amplifier le mouvement populaire qui rejette son projet mais paraît avoir même fait prendre conscience à l'institution militaire que celui-ci en est devenu insoutenable. C'est en tout cas ce qu'a laissé transparaître la déclaration faite à Bechar par Gaïd Salah son chef d'état-major.
De ce que ce dernier a déclaré, il apparaît en effet que l'armée sans être contre la feuille de route du président en exercice ne ferait pas obstacle à une option autre que celle-là. Probablement que pour se déterminer à exprimer sa position définitive l'armée s'est accordé le temps de voir comment allait tourner l'opération de ralliement à sa feuille de route par le camp présidentiel et la manière dont le mouvement citoyen réagira. En soutenant comme il l'a fait à partir de Béchar que « pour chaque problème existe une solution, voire plusieurs qui peuvent être mises en application au moment propice », Gaïd Salah a probablement voulu démarquer l'armée de l'obstination du camp présidentiel à s'accrocher à sa seule feuille de route et à rassurer les Algériens qu'elle ne sera pas entraînée à lui imposer celle-ci.
De cette lecture de la déclaration du chef de l'état-major de l'ANP l'on peut déduire qu'en cas probable où le peuple se manifestera encore massivement contre la feuille de route de Bouteflika et que la classe politique et la société civile signifient leur refus d'en être parties prenantes, l'armée pourrait considérer que la fin de mandat présidentiel le 28 avril constitue un moment « propice » à la mise en œuvre d'une solution autre que celle du plan présidentiel et qu'elle mette sur la balance le poids de son influence pour dissuader les promoteurs de ce dernier à opérer un passage en force. Sauf que ces derniers pourraient jouer leur va tout avant ce moment « propice » en poussant le mouvement citoyen à se départir de son comportement pacifique qui obligerait l'armée à opter pour l'ordre et contre la volonté populaire.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.