Ali Laskri pointé du doigt: Le siège du FFS à Alger attaqué    Appel à une rencontre avec des personnalités nationales: L'opposition dit non à Bensalah    Les marches se poursuivent: Les Algériens exigent des comptes    Ils revendiquent le droit au recrutement: Les chômeurs de Bethioua entament leur troisième semaine de protestation    Un milliard d'euros pour Notre-Dame de Paris, combien pour les enfants du Yemen?    Affaire NCM-MCS: Le président Bennacer accuse Medouar de vengeance    LFP - Ligue 1: Les quatre dernières journées en plein mois de Ramadhan    Football - Ligue 2: Une journée explosive    Oum El Bouaghi : 5 morts dans un accident de la route    Préparatifs de la saison estivale: Lancement prochain de la formation des administrateurs des plages    Lutte contre le commerce des stupéfiants: Quatre dealers arrêtés et saisie de psychotropes et d'armes blanches    Fin de mission pour Mouad Bouchareb    Lutte à couteaux tirés pour l'accession    Asma Ben Messaoud désignée DTN de la FASM    Manifestations devant le QG de l'armée    Les tentatives ciblant la stabilité de l'Algérie ont néchoué et vont encore échouer    La date sera fixée dimanche    Sonatrach augmente la production de carburants    Un film algérien sélectionné au Festival de Cannes 2019    Exposition « L'Afrique à la mode » jusqu'au 25 juillet à Alger    Chlef : Le départ de Belaiz ne suffit pas    Bab El Oued(Alger).. Cinq marchés de proximité seront ouverts    Sidi Bel Abbés.. Légère baisse des accidents de la route    Fédération des sports mécaniques.. Asma Ben Messaoud désignée DTN    Sport scolaire.. Cinq accords de coopération avec des fédérations sportives    Libye.. Les combats continuent    Boumerdès.. De nouveaux projets pour relancer l'artisanat    Poutine rencontrera le président nord-coréen    Les Soudanais exigent un pouvoir civil    Gaïd Salah à partir de la 4e région militaire : «Les tentatives de déstabilisation ont échoué et vont échouer»    UGTA : Sidi Saïd dément sa démission    «La précédente Constituante n'a empêché ni les abus ni l'instabilité constitutionnelle»    Pour éviter la déstabilisation, pour une sortie rapide de la crise politique en Algérie : sept (07) propositions    1,033 milliard m3 lâchés du barrage de Béni Haroun    Plus de 6.600 qx d'agrumes transformés en conserves    MARCHE DE L'EMPLOI : Plus de 8000 nouveaux postes créés à Oran    Collision entre un camion et un véhicule à fait 5 morts    L'Afrique du Sud réitère son soutien constant aux peuples sahraoui et palestinien    Trump a donné l'ordre de limoger Robert Mueller    Papicha de Mounir Meddour en lice    Souidani Boudjemaâ, toujours un modèle pour les jeunes    Cœur de lumière    L'AUTRE FACE SI MERVEILLEUSE DU ‘'HIRAK'' : Mostaganem s'offre une superbe ‘'toilette''    On pourrait dire presque spontanément que le prix Nobel de la paix revient de droit au peuple algérien    Handi-basket : Les trois premières journées reprogrammées    Avril 1980, catalyseur des luttes pacifiques    Pour une authentique «République» «algérienne» «démocratique» et «populaire»    Forum Russie-Monde arabe: La sécurité et la stabilité en tête des priorités    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Gare aux activistes revanchards
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 26 - 03 - 2019

Le mouvement citoyen a enregistré des ralliements sur lesquels pèse le soupçon que ceux qui les ont exprimés sont dans une opération commandée d'infiltration avec pour visée d'en dévoyer sa revendication fondamentale qui est le démantèlement radical du système politique en place depuis 1962. Ces ralliés envers lesquels la méfiance doit être de mise donnent l'apparence d'être totalement acquis aux objectifs du mouvement populaire. Mais en réalité ils s'agitent et se démènent pour faire croire qu'il suffit de faire partir Bouteflika, son clan et leurs partisans ayant voulu imposer les inacceptables cinquième mandat puis la prolongation du quatrième finissant pour que l'Algérie soit débarrassée du système qui l'a fossilisée et lui a fermé toute perspective à être gouvernée par un Etat de droit, démocratique, respectueux de la souveraineté populaire.
En distillant cela, ils font la démonstration qu'en clamant à l'unisson avec le mouvement populaire le slogan du «dégagez» ils sont sur un autre agenda que s'est fixé ce dernier. Pour ces ralliés qui n'ont pour motivation que la revanche sur un président et son clan qui les ont exclus du pouvoir et de l'autorité et des privilèges qu'il confère, il ne doit nullement être question de remplacer le système ainsi que voulu par le peuple. Ils se découvrent en formulant des propositions de gestion de la crise politique créée par l'entêtement de Bouteflika et de son clan à vouloir rester au pouvoir qui sous une forme ou une autre invitent le mouvement populaire à confier la conduite de la transition et le pilotage du processus menant à l'instauration d'un nouveau régime à des personnages dont ils savent que l'horizon politique se limite à «dégager» les mêmes ennemis et à des réformettes cosmétiques du système en vigueur.
Ces ralliés soudainement convertis au dégagisme revendiqué par le mouvement citoyen n'ont pour ambition que de se voir recyclés dans les lieux du pouvoir dont ils ont été éjectés et nullement l'intention de contribuer à l'émergence d'un système qui leur serait fermé pour cause de leur responsabilité à une période ou une autre dans ce que l'ancien a eu comme dérives liberticides et mortifères pour le pays et le peuple algérien.
Raison pour laquelle les citoyens ne doivent pas être oublieux de ce que ces ralliés n'ont pas lâché Bouteflika, son clan et le régime par conviction et adhésion sincère au mouvement populaire, mais par ruse tactique visant à les imposer comme acteurs agissants dans le grand chambardement politique qui se profile avec la fin de l'ère de règne de Bouteflika et de son clan.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.