Commerce: permanence respectée à 99% par les commerçants au 1er jour de l'Aïd el Fitr    Le romancier Samir Kacimi anime des ateliers d'écriture virtuels    Benbouzid dévoile les priorités du secteur après la levée du confinement    Territoires Non Autonomes: l'Eucoco rappelle le droit des peuples à l'autodétermination    Aid El Fitr: le Président Tebboune présente ses vœux aux éléments de l'ANP et des travailleurs du corps médical    Le ministre de la Communication salue les efforts des travailleurs du secteur    Campagne de récolte de pommes de terre de saison : un rendement record à Mostaganem    COVID-19: 157 bus mobilisés pour le transport quotidien des personnels de la santé    Arts Martiaux / Classement Ligue Onechampionship: l'Algérien Mahmoudi au pied du podium    Le Premier ministre présente ses vœux au peuple algérien à l'occasion de l'Aïd El-fitr    Le discours intégral de Tebboune    Covid-19: la crise sanitaire entraînerait des transformations numériques "majeures" en Afrique    195 nouveaux cas confirmés et 10 décès enregistrés en Algérie    Hand-MCO: pour un changement du système de compétition des 2 premiers paliers    La détente est nécessaire et possible    CIO : Report des JO-2021 ?    Reprise de la compétition : Trois scénarios pour l'actuelle saison    Jamal Khashoggi : Le pardon de ses fils est «choquant»    L'Affaire Halfaya prend une autre tournure    5 ans de prison ferme requis    Rassemblement des femmes à Béjaïa    Proche-Orient : Les Palestiniens refusent l'aide médicale de MBZ    Défense ; Les Etats-Unis se retirent du traité «Open Sky»    Distribution de 200 000 masques à Tizi Ouzou    On vous le dit    Brèves    Khemis El Khechna : Le marché de gros cédé à 16,2 milliards    Editions Chihab : Mère des Cités, un sacré polar    Au royaume de Massinissa, Jugurtha, Koceila et Dihya    Oran : Les artistes anonymes, autres victimes collatérales de la pandémie    L'année judiciaire ne sera pas clôturée le 15 juillet    Beaucoup reste à faire    La production de la fraise en net recul à Jijel    Les travaux traînent en longueur    Indignation contre une loi sur la sécurité nationale de Pékin    Les feuilles de l'automne    Zemmamouche parti pour rester    Anthar Yahia estime qu'"il n'y a pas assez de terrains"    Des voix dénoncent l'annexion de la Cisjordanie occupée par Israël    Plus de 660 000 déplacés dans le monde depuis fin mars    Lancement d'une campagne artistique en hommage au personnel soignant    "Je finalise un essai sur le règne de Bouteflika"    Une soirée ramadhanesque avec Hind Boukella    La fin de Cheikh Shamessedine sur Ennahar TV    AID EL-FITR : Les journées du 1er et 2 chaoual chômées et payées    Le Président de la République reçoit un appel téléphonique de son homologue égyptien    Les cas confirmés de Covid-19 en hausse dans la bande de Ghaza    L'espoir, cet emprunt fait au bonheur !    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Tlemcen - Bac et BEM : les assurances du directeur de l'Education
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 25 - 05 - 2019

A trois semaines de l'examen du baccalauréat qui aura lieu après le Ramadhan, du 16 au 20 juin, l'heure est aux dernières préparations et tous les moyens humains, matériels et organisationnels sont bons pour garantir le bon déroulement des épreuves pour les 17.503 candidats (un chiffre en hausse de 33,93% par rapport à 2018), a-t-on appris auprès de M. Amira Karim, directeur de l'Education de Tlemcen. Animant une conférence de presse, le directeur a indiqué jeudi dernier que « tous les programmes de troisième année d'enseignement secondaire ont été achevés, et les élèves ont suffisamment de temps après avoir passé leurs examens blancs afin d'entamer leurs révisions dans les établissements scolaires ou ailleurs avant le déroulement de cet examen décisif. Des autorisations ont été accordées à certains professeurs pour organiser des cours de soutien aux élèves-candidats dans les établissements proches de leurs domiciles et permettre ainsi à ces postulants d'augmenter leurs chances de succès à cet examen. Les 59 établissements scolaires de la wilaya retenus pour le déroulement de cet examen national changeront automatiquement de statut et se transformeront en centres d'examen qui seront fermés 48 heures avant le début des épreuves. Les mêmes mesures prises lors des sessions précédentes seront appliquées cette année pour sécuriser les sujets, les candidats, les chefs d'établissements, les encadreurs, l'environnement des centres et pour éviter le stationnement anarchique à proximité ces centres et assurer le déroulement dans le calme et la sérénité des épreuves. Il sera également procédé à l'accompagnement et l'acheminement adéquats des sujets à partir de la direction de l'Education jusqu'aux centres d'examens».
M. Amira a rappelé qu'en 2018, quatre candidats fraudeurs ont été frappés de sanctions sévères, à savoir cinq années d'exclusion de toutes épreuves du baccalauréat. Il sera selon lui strictement interdit aux candidats, personnels administratifs et surveillants, d'introduire des téléphones portables, smartphones, tablettes, écouteurs ou tout objet connecté dans les salles d'examen pour prévenir tout risque de fuite ou de distribution des sujets sur les réseaux sociaux. Pour agir contre la fraude, M. Amira a fait savoir qu'une vaste sensibilisation de tous les candidats, leurs parents, les professeurs et les institutions. Cette sensibilisation définit les comportements qui se rapportent à de la triche, les sanctions encourues mais également les enjeux qui justifient que ces comportements soient évités. Il faut souligner dans ce contexte, que si la triche aux examens a toujours existé et persiste sous ses anciennes formes (antisèches, échanges de brouillons, substitutions de candidats), les avancées technologiques lui donnent une tout autre dimension, et des outils électroniques de plus en plus discrets peuvent contenir de plus en plus de données.
Le directeur de l'Education a indiqué, par ailleurs, que 6.409 candidats (dont 2.928 filles) passent les épreuves du baccalauréat en candidats libres. Le nombre des candidats aux besoins spécifiques avoisine les 17, soit 08 handicapés moteurs et 09 non-voyants. Près de 47 détenus subiront les épreuves au niveau des établissements pénitentiaires de la wilaya agréés par le ministère de l'Education nationale. 23 candidats représentent les écoles privées. Pour le BEM, le même responsable a souligné que les épreuves de cet examen auront lieu du 09 au 11 juin dans 65 centres d'examens (dont 03 nouveaux centres à Aïn Tellout, Koudia et Bensekrane) et concernent 18.647 candidats (dont 9.447 filles, 915 candidats libres, 57 détenus, 20 handicapés et 17 candidats d'écoles privées).


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.