Référendum : affluence appréciable dans les bureaux de vote au Royaume-Uni et en Irlande    La manifestation pacifique à El-Guerguerat contrecarre les plans du Maroc    Premier League : Hakim Ziyech une nouvelle fois décisif avec Chelsea    Le wali d'Alger inaugure le parking à étages et la station multimodale de la commune de Kouba    Coronavirus: 291 nouveaux cas, 187 guérisons et 8 décès    L' ANIE veillera à assurer la régularité et la sécurisation de l'opération de vote    "Leur Algérie" remporte le Prix du meilleur documentaire arabe    L'Association "Ouled El-houma" se recueille à Alger à la mémoire des martyrs    20 décès et 308 blessés durant les dernières 48 heures    Les opérations de Hammam N'baïl et Medjez Sfa, une proclamation du déclenchement de la révolution à Guelma et Souk Ahras    La permanence a largement été assurée    136 milliards de centimes de créances impayés    Les agences commerciales d'AT ouvertes dimanche dans les chefs-lieux de wilaya    Début du vote pour les nomades    L'Algérie va-t-elle récupérer ses islamistes radicaux ?    Huawei perd sa couronne de premier fabricant mondial    22 policiers ont été tués dans les manifestations d'octobre    Nouvelle réunion de médiation à Genève    L'Algérie condamne    "Nous ressentons une pression qui s'exerce sur nos ressources"    Les islamistes reviennent à la charge    Dr Bekkat Berkani : «le Championnat peut reprendre, mais...»    La FAF recadre Tahar Belkhiri du MCA    Juma en abandon de poste    El-Mellali condamné à six mois de prison avec sursis    Les cas de Covid-19 en hausse    Ce qui risque de plomber le référendum    L'ONU publie une lettre envoyée à Tebboune    Beauté : le saviez-vous ?    Quiche lorraine au fromage    Les mesures sanitaires élargies à 20 wilayas    30 nouveaux notaires prêtent serment    Sécuriser la grande mosquée    Plafonnage des prix des semoules    «La colonisabilité», c'est quoi au juste ?    Mosquée d'Alger : munificence de l'ouvrage, mais ardoise «secrète»    NED Emmouk !    "On s'est battu pour la liberté, aujourd'hui, elle nous manque"    Retour imminent d'Al-Jazeera    Disposant de l'un des principaux marchés de gros du pays : Gué de Constantine en quête d'un développement local harmonieux    Mégaprojet d‘exploitation du phosphate à Tébessa : Le lancement prévu pour le premier trimestre 2021    Référendum sur l'amendement constitutionnel : ouverture de bureaux de vote à l'étranger    CSA – CRA : L'AGO le 9 novembre    MC Oran : Le Mouloudia se frotte à la Réserve du WAT    Nouvelles de Saïda    Mawlid Ennabaoui : Plusieurs incendies enregistrés suite à l'utilisation de pétards    Malgré que la crise sanitaire s'accentue : Les mesures préventives peu respectées dans les commerces    Un puissant séisme fait au moins 26 morts en Turquie et Grèce    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Elle demande sa libération: La famille de Louisa Hanoune écrit à Bensalah
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 02 - 06 - 2019

  La famille de Louisa Hanoune a demandé au chef de l'Etat par intérim de libérer la secrétaire générale du Parti des travailleurs (PT).
Dans une lettre signée par son frère aîné, Abdelmajid Hanoune, la famille affirme que la chef du PT croupit dans la prison de Blida depuis environ un mois «pour des raisons politiques que nous ne commentons pas malgré notre conviction que son seul tort est l'amour qu'elle porte à son pays et son combat de quarante ans pour améliorer le sort de ce pays et de son peuple». Selon la même source, la SG du PT serait dans un état de santé précaire et son âge ne lui permet plus de supporter les conditions carcérales. Sa famille demande à Bensalah de la libérer à l'occasion de l'Aïd El fitr.
Cet appel intervient deux jours après celui des dix partis politiques algériens qui exigent sa libération. «Rien ne peut justifier le maintien en détention de Louisa Hanoune, responsable d'un parti politique», indique le communiqué commun signé par le PT, FFS, RCD, le PLJ, MDS, Jil Jadid, UCP, PST, PNSD, PLD.
Pour eux, l'emprisonnement de Mme Hanoune est de ce fait «un avertissement et une menace pour tous ceux, responsables politiques ou citoyens, qui réclament le changement de régime». Ainsi, ils «exigent la libération immédiate et sans condition de Louisa Hanoune». Une semaine plus tôt, trois mille personnalités françaises ont signé un appel à sa «libération immédiate». Parmi les signataires de l'appel figure l'Entente internationale des travailleurs (EIT), dont Louisa Hanoune est coordinatrice en Algérie.
«C'est une question de combat pour le respect de la démocratie et des libertés publiques. Madame Louisa Hanoune est responsable d'un parti politique, elle est arrêtée en raison de ses convictions politiques et non pas en fonction d'un acte délictueux qu'elle aurait pu commettre», affirme Patrick Hebert, membre de l'EIT. «Nous demandons sa libération au nom du respect de la démocratie.
Ça ne veut pas dire qu'on porte un jugement sur la politique du Parti des travailleurs ou même sur ce qui se passe en Algérie. On se situe simplement sur le terrain du respect des libertés», explique Hebert.
Rappelons que le tribunal militaire de Blida avait rejeté le 20 mai dernier la demande de libération provisoire de la SG du PT, selon ses avocats maîtres Mokrane Aït Larbi et Boudjamaa Ghechir. «La chambre d'accusation a examiné l'appel introduit par la prévenue Louisa Hanoune pour sa libération», ont-ils indiqué ajoutant que «l'audience s'est déroulée normalement, et après les délibérations, la chambre d'accusation a appuyé la décision du juge d'instruction portant son placement en détention provisoire». Mme Hanoune a été convoquée auparavant par le juge d'instruction près le tribunal militaire de Blida pour être entendue dans le cadre de l'enquête ouverte contre Athmane Tartag, Mohamed Mediène et Saïd Bouteflika, poursuivis pour «atteinte à l'autorité de l'Armée et complot contre l'autorité de l'Etat».


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.