Ligue des champions d'Afrique : Le MCA qualifié aux quarts de finale    Le Comité des experts cliniciens contribuera à la dimension économique de l'industrie du médicament    Prière des Tarawih: les fidèles appelés à continuer de respecter le protocole sanitaire    Forum sur "l'industrie pharmaceutique, stratégie et défis": Djerad présidera la cérémonie de clôture    Coupe de la ligue: résultat du tirage au sort    France: Le Polisario condamne la création d'un comité de LREM à Dakhla occupée    France: Le PCF condamne l'ouverture d'un comité de LREM à Dakhla occupée    Les chaines qui diffuseront les rencontres de nos Pros, ce samedi    FAF - AGE : une seule liste déposée dans les délais    Une conférence sur la transition énergétique durable et innovante lundi et mardi prochains    Acquittement pour 32 activistes    Nouvelles révélations du parquet d'Alger    Nouveau rendez-vous manqué    Décès du prince Philip    Duel entre gauche et droite pour le second tour    Chengriha réclame la décontamination des sites    Nouvelle manifestation à Alger    L'option du rationnement écartée ?    1 600 plaintes déposées en 10 ans    Regroupement en tête    Le Chabab en quarts    Halilhodzic n'aime pas les journalistes    Pas de retour à la retraite proportionnelle «pour le moment»    Instauration de taux de redevance réduits    Une femme arrêtée à Tiaret    Du tabac à chiquer saisi par les douanes    Démantèlement d'un réseau de dealers et saisie de plus de 2 kg de kif traité    Le film Their Algeria de Lina Soualem en compétition au 11e Festival du film arabe de Malmö    Hommage à l'insurgé de la Soummam    Adel Djassas décroche le prix Mohamed-Khadda    Plus de 300 toiles exposées    .sortir ...sortir ...sortir ...    Opéra d'Alger : Ouverture des inscriptions aux ateliers de danses et de musique    Un organisme marin toxique et mortel: Présence de la méduse «la galère portugaise» sur les côtes oranaises    Les walis soumis à une évaluation périodique    Statut de la magistrature et composition du CSM: Deux Comités de révision des lois installés    LA MAUVAISE SACRALISATION DE L'ADMINISTRATION    8700 logements sociaux distribués    «Le pire des cauchemars» dans les hôpitaux de Manille    Une menace omniprésente    «Elles sont profondes et particulières»    Grave escalade à nos frontières    Le torchon brûle avec Dybala    Les marchés flambent    Il est reprogrammé pour octobre prochain!    Visions abstraites du monde    Alimenter la mémoire collective pour empêcher sa paralysie !    La note de Ouadjaout    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Les épreuves débutent aujourd'hui: Le bac sous haute surveillance
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 16 - 06 - 2019

  Les épreuves du baccalauréat 2019 débutent aujourd'hui.
Plus de 674.000 candidats se présenteront aux épreuves à travers le territoire national, répartis sur 2.339 centres d'examen.
Le ministère de l'Education nationale assure que toutes les mesures pour sécuriser les épreuves sont prises, pour à la fois éviter la triche que pourraient commettre les candidats, mais surtout pour éviter toute fuite de sujets, comme c'était le cas lors des dernières sessions du baccalauréat.
Ce qui est sûr, tous les candidats concernés sont informés des consignes à respecter et des sanctions encourues en cas de fraude, à travers une note d'information affichée sur la convocation des candidats. Les sanctions sont pour le moins dissuasives, le fraudeur s'expose à être dispensé d'examen de baccalauréat pour une durée de cinq ans pour les scolarisés et 10 ans pour les candidats libres. Il est bien précisé, à travers la note, l'interdiction formelle d'usage notamment d'appareils électroniques et des moyens de copiage classiques.
Le ministère de la Défense nationale a équipé l'ONEC et tous les centres d'examen de brouilleurs sophistiqués pour éviter la diffusion des sujets sur les réseaux sociaux. Reste à savoir si les autorités vont procéder, tout de même, à la coupure d'Internet comme c'était le cas durant ces trois dernières années consécutives. Une fraude massive avait été enregistrée en 2016, qui s'est traduite par une large diffusion de sujets sur les réseaux sociaux, quelques minutes avant le début des épreuves.
La Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN) a mobilisé pour l'occasion 18.000 policiers à travers le territoire national pour veiller à la sécurisation des examens du baccalauréat 2019. Les forces de police se déploieront également au niveau des périmètres extérieurs des centres d'examen et assureront l'acheminement et la distribution en toute sécurité des sujets d'examen à travers tous les centres ainsi que le transport des copies vers les centres de compostage.
De son côté, le commandement de la Gendarmerie nationale a mis en place un dispositif sécuritaire spécial encadrant le déroulement des examens de fin d'année scolaire à travers un plan spécial prévoyant la mobilisation des moyens humains et matériels nécessaires au bon déroulement de ces examens au niveau des 48 wilayas et la sécurisation des centres d'examen et de leurs périmètres relevant des territoires de compétence de la Gendarmerie nationale. Pour sa part, la direction générale de la Protection civile a mis en place un dispositif opérationnel, fort de 39.000 agents d'intervention, tous grades confondus, ainsi que la mobilisation de 2.197 ambulances et de 1.338 camions anti-incendie.
Mêmes procédures
Le ministre de l'Education nationale, Abdelhakim Belabed a affirmé pour sa part que les procédures habituelles seront reconduites cette année, à l'instar de la demi-heure supplémentaire et des deux sujets au choix pour chaque matière et chaque filière. Concernant l'heure d'ouverture des centres d'examen du baccalauréat, le premier responsable du secteur a fait savoir que les portes seront ouvertes à 7H30 et l'entrée pour tous les candidats se fera à 8H00, soulignant que les retardataires pourront, jusqu'à 8H30, rejoindre les salles d'examen avec la consignation de leurs noms sur des registres de retard. Le ministre a tenu à préciser qu'aucun retard ne sera autorisé au-delà de cette heure (8H30). Les mêmes dispositions sont applicables pour les épreuves de l'après-midi qui débuteront à 15H00, a-t-il ajouté, expliquant que l'ouverture des portes aura lieu à 14H30, et que tout candidat retardataire verra son nom consigné sur le registre prévu à cet effet.
Par ailleurs, le ministre a annoncé que des bus seront mobilisés, au niveau de chaque wilaya, pour assurer le transport des candidats des zones éloignées.
A tire d'information, sur les 674.831 candidats dont 411.431 scolarisés et 263.400 libres, 54,56 % sont des filles, selon les statistiques du ministère de l'Education nationale. 4.226 candidats détenus passeront également les épreuves du baccalauréat répartis sur 43 établissements pénitentiaires agréés par le ministère de l'Education nationale en tant que centres d'examens, sous la supervision de l'Office national des examens et concours (ONEC). Les épreuves s'étaleront sur cinq jours.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.