Maxime Spano-Rahou: «L'état d'esprit est très bon au sein du groupe»    Tirage au sort du programme d'interventions des candidats dans les médias    Adoption du projet de loi portant statut général des personnels militaires    Mise en garde contre les dangers des «fake-news»    Sphère informelle, transferts illicites de capitaux en Algérie, produit de la gouvernance    Gaza : à qui profite le crime ...?    Affrontements à La Paz au premier jour de la présidente par intérim    Le candidat Abdelaziz Belaid présente son programme électoral    Eliminatoires CAN-2021 : Algérie 5 - Zambie 0    Kabaso Chongo (Zambie) : «Il est possible de battre l'Algérie»    Une CAN à plusieurs vitesses    Ligue 1 (mise à jour/6e j): MCA-CABBA délocalisé au stade Omar-Hamadi    Rencontre autour des améliorations à apporter lors de la saison estivale 2020    Distribution de 53 bus de transport scolaire    Alger, Fenice, un jour d'apocalypse    Yuli et Karma projetés à l'avant-dernier jour    Le Jazz Manouche à l'honneur    Para-athlétisme/Mondiaux-2019 (1500m T38): médaille d'argent pour Abdelkrim Krai    La pièce de théâtre GPS, une critique de l'homme moderne    PRESIDENTIELLE DU 12 DECEMBRE : La campagne électorale débute officiellement demain    DISPONIBILITES DES MEDICAMENTS : Le ministère prend des mesures pour l'année 2020    Chutes de neige sur les reliefs dépassant les 900 m d'altitude à partir de vendredi    AEROPORT INTERNATIONAL D'ALGER : Une tentative de transfert de 107 000 euros déjouée    Pétrole: le panier de l'OPEP établi à 63 dollars    CAMPAGNE ELECTORALE : Benflis s'engage à récupérer l'argent pillé    PRESIDENTIELLE DU 12 DECEMBRE : Belaid présente son programme électoral    TAKHEMARAT (TIARET) : Un dealer condamné à 10 ans de prison ferme    Hydrocarbures: décrets présidentiels validant des avenants de contrats d'exploitation    DETOURNEMENT DE PLUS DE 637 MILLIARDS A LA DIRECTION DES IMPOTS : 5 individus dont 3 fonctionnaires interpellés    SERIEUSES PERTURBATIONS DANS LA DISTRIBUTION DU BUTANE A TISSEMSILT : Retour des images des longues files d'attente    NAAMA : Saisie de 106 kg de kif traité près d'Aïn Sefra    Marathon: plus de 100 coureurs prennent part au Timimoun Trail    Massacre d'une famille à Ghaza: la diplomatie palestinienne condamne l'agression israélienne    La présence américaine en Syrie conduirait à une résistance armée populaire    Chlef : Forte mobilisation pour la « libération des jeunes arrêtés et le rejet des élections »    La création du Commissariat national aux énergies renouvelables et à l'efficacité énergétique    Algérie : Mahrez absent face au Botswana. Belmadi donne la raison    Le Gouvernement procède à l'élaboration de textes de lois pour l'organisation de la profession de journaliste    Facilitation de la mesure de légalisation des documents d'état civil en langue étrangère    Insistance sur la sensibilisation et la culture d'alerte pour combattre la traite des êtres humains    10e Fica : Remise des prix aux lauréats et hommage à Moussa Haddad    Angleterre : Sifflé, Gomez reçoit le soutien de... Sterling !    Regain de manifestations dans la capitale et le sud du pays    12 morts dans un attentat à la voiture piégée à Kaboul    ...sortir ...sortir ...sortir ...    Bolivie : affrontements à La Paz au premier jour de la présidente par intérim    Appels à l'arrêt immédiat des agressions israéliennes sur Ghaza après la mort de 18 Palestiniens    Tiaret : La finale du concours de chant "Sawt El Waïd" aura lieu jeudi prochain    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Pour le 21ème vendredi: La protestation continue
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 13 - 07 - 2019

Toujours la même détermination, toujours la même mobilisation pour l‘édification d'un Etat de droit. Les citoyens ont occupé, en ce 21ème vendredi de contestation populaire, les espaces publics pour réclamer haut et fort « un Etat civil » et la libération des détenus d'opinion. A Alger, le décor n'a pas changé, mis à part un renforcement du dispositif sécuritaire. Des camions bleus de la police ont formé des lignes droites interminables de la Grande Poste d'Alger jusqu'à la Place Maurice Audin. Des fourgons installés dans les ruelles, près des espaces publics habituellement occupés par les manifestants. Ces derniers ont été fouillés par la police avant leur arrivée sur les lieux, et certains ont été arrêtés.
En dépit de la fermeture des accès menant vers la capitale, les citoyens sont sortis pour dire leur mot et pour formuler des propositions pour une sortie de cette crise politique. L'huile de moteur versée sur les poteaux électriques et aux alentours des stations du métro, vraisemblablement pour empêcher les manifestants de s'asseoir, n'a pas dissuadé les jeunes qui se sont installé dans d'autres endroits. D'autres ont marché, sans arrêt, dans les grandes artères de la capitale.
Le slogan-phare de cette 21ème action est « Etat civil et non militaire ». Et ce, en réponse au dernier discours de Gaid Salah. Les manifestants tenaient à l'édification d'un Etat civil « Non à la gestion de la République à partir des casernes », « primauté du civil sur le militaire » pouvait-on lire sur des pancartes brandies par les protestataires. Les acteurs de ce mouvement populaire ont appelé à la libération des détenus et des manifestants emprisonnés : « libérez nos enfants », «libérez Lakhdar Bouragâa», «libérez les prisonniers d'opinion ». D'autres ont brandi les portraits des martyrs qui ont sacrifié leur vie pour l'indépendance de l'Algérie. Les familles de disparus étaient parmi les manifestants en train de réclamer une justice indépendante ainsi que la vérité et rien que la vérité sur la disparation de leurs enfants, lors de la décennie noire.
A Constantine et sous une chaleur accablante, des centaines de manifestants ont tenu à battre le pavé, au centre-ville, pour ce 21ème vendredi des manifestations. Ils n'étaient pas aussi nombreux que la veille, lors des liesses populaires après la qualification de l'équipe nationale, au dernier carré de la CAN 2019, en Egypte, mais les manifestants étaient au rendez-vous, avec des slogans propres au ‘Hirak', bien évidemment. « Ils ont vendu le pays, les traîtres », criait-on. « Dawla madania, machi aâskaria » (état civil, non militaire), est un autre slogan qui a été presque dans toutes les voix des manifestants, ainsi que les nombreux écriteaux portés par les citoyens. Aussi, les manifestants ne lâchent rien pour ce qui est du départ des «2B», Bensalah et Bedoui. « La chute de la Issaba, toute la issaba », scandaient des centaines de Constantinois qui ont investi le centre-ville après la prière du vendredi. Des chants patriotiques habituels ont été, également, repris par les manifestants, drapés de l'emblème national, en ce 21ème vendredi des manifestations contre le système. Les policiers déployés en nombre au centre-ville, comme à leur habitude, bloquant certains accès qui mènent vers la wilaya, n'ont pas eu à intervenir dans la marche des manifestants, qui se déroulait dans un climat pacifique.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.