La hausse des prix alimente l'appétit des investisseurs, optimistes    Baisse drastique des réserves de change et dérapage accéléré de la cotation du dinar    Une lettre de Ghali adoptée comme document officiel du Conseil de sécurité    Plus de 100 kg de drogue saisis à Alger et 11 suspects arrêtés    L'Etat œuvre à redonner aux zones rurales un rôle pionnier économiquement    Les meilleures œuvres primées    L'ESS tombe à Biskra, la JSK au pied du podium    Le portier algérien Oukidja suspendu pour cinq matches    «Soulagé d'être réhabilité»    Ligue des Champions: le MCA s'impose au Sénégal face au Teungueth FC    Procès en appel de l'auteur présumé de l'assassinat d'Ali Tounsi : Le colonel Chouaib Oultache condamné à la prison à vie    INESG: ouverture des travaux d'une journée d'étude portant sur la guerre del'information    Une responsable sahraouie appelle les organisations féminines à travers le monde à protéger les sahraouies des exactions marocaines    Le FFS éloigne la perspective de sa participation aux prochaines élections    Arsenal : Le successeur de Lacazette déjà trouvé ?    Le Président Tebboune présidera dimanche une réunion du Conseil des ministres    La rencontre fédérale a failli dégénérer    Le texte qui choque    La course contre la montre pour le nouveau gouvernement    Qui s'y frotte s'y pique    Les Verts en stage à Alger avant l'Allemagne    Les matchs amicaux face à la Côte d'Ivoire et la Zambie officialisés    Ligue des champions d'Afrique: le CRB tenu en échec face à Al-Hilal du Soudan    Les attaques de l'armée sahraouie contre les forces armées marocaines s'intensifient    Algérie : l'ONU réclame une enquête et la fin des détentions arbitraires    "La vitesse de propagation de la souche mutante fait peur"    Trois ouvriers asphyxiés au gaz    Trois ans de prison ferme à l'encontre de 3 anciens maires    Nette augmentation de la délinquance à Sétif    Imposante mobilisation à Alger    Des relations en clair-obscur !    ...Sortir ... ...Sortir ... ...Sortir ...    M'sila: Un bus chute dans un oued, 16 blessés    En dépit de la poursuite de la grève des travailleurs: Réouverture des centres d'enfouissement    Crimes commis à l'étranger: Un projet de loi pour la déchéance de la nationalité    Affaires religieuses: La question de la prière des Tarawih «en cours d'examen»    Restaurer nos «gourbis» !    Tébessa: Un 4 mars 1956...    Soufiane Djilali craint des dérapages    Fenniche évoque l'élargissement des prérogatives    «L'Algérie n'importera plus de fer»    Le procès en appel renvoyé    Les rentiers cachés de la République    Une loi pour la déchéance de la nationalité    Le pape en Irak, hier, pour une visite historique    Qui est cadre et qui ne l'est pas?    8 Mars: très bonne fête, Mesdames!    Le producteur Tahar Harhoura n'est plus    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Azzedine Mihoubi nouveau SG du RND
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 21 - 07 - 2019

  L'ancien ministre de la Culture, Azzedine Mihoubi, a été élu, ou plutôt «plébiscité», hier, en tant que nouveau secrétaire général par intérim du RND, par la majorité des membres du conseil national de ce parti.
En effet, réuni à Club des Pins, sur la côte ouest d'Alger, à l'occasion d'une session extraordinaire présidée par l'ancien ministre des Affaires religieuses et des Wakfs, Abdallah Ghoulamllah, Mihoubi s'est vu confier la direction du RND qui vit l'une de ses plus graves crises du fait du scandale provoqué par l'incarcération de Ahmed Ouyahia, à la prison d'El Harrach.
Ghoulamlah, qui a installé le bureau devant superviser les travaux de cette session extraordinaire, a fait savoir que 357 membres participent à la réunion. Le chiffre avancé par l'ancien ministre des Affaires religieuses sous Ouyahia, était un peu exagéré puisque la salle contenait à peine une centaine de délégués ramenés par fourgons.
Le plébiscite du nouveau patron par intérim du RND a eu lieu à travers un vote à main levée. Cependant les votes par procuration n'ont pas été divulgués et le président de séance n'a pas également donné d'indication sur le quorum s'il avait été atteint ou pas.
Il a suffi, en tout et pour tout, seulement une dizaine de minutes pour mettre en place le nouveau SG du RND comme si les choses avaient été conclues avant même cette « réunion extraordinaire ».
C'était en fait une simple formalité. Après avoir constaté la vacance du poste de SG, les organisateurs se sont empressés d'annoncer la seule candidature de Mihoubi en appelant les délégués à voter pour lui.
L'ancien porte-parole du RND, Seddik Chihab, n'a pas participé à la réunion. L'homme qui a multiplié les attaques contre Ahmed Ouyahia après son emprisonnement a été sommé, avons-nous appris dans les coulisses, de ne pas assister à cette assemblée extraordinaire ce qui prouve encore une fois que les pratiques de ce parti n'ont pas évolué en dépit de tout ce qui se passe dans notre pays depuis le 22 février. Dans son allocution, Azzedine Mihoubi semblait aux antipodes de la réalité en dénonçant les malversations et les détournements dont sont accusés nombre de responsables, alors que le parti du RND est en grande partie responsable de cette situation du fait de sa politique de clientélisme et de prédation. Mihoubi promet de réformer en « profondeur » le parti et affirme qu'il va donner la chance aux jeunes pour revoir le fonctionnement du RND qui reste, selon lui, une « force de proposition ». A ce sujet, le nouveau patron du RND qui a multiplié les clins d'œil à l'endroit de l'institution militaire et de son chef d'état-major Gaid Salah, a affirmé que son parti est contre la période de transition revendiquée par une partie de l'opposition. « Nous sommes pour des solutions constitutionnelles » a-t-il tonné, en soulignant que le salut réside dans l'organisation des élections présidentielles. L'orateur, durant de longues minutes, a consacré son discours aux vertus du dialogue.
Ce dernier doit absolument prévaloir afin de sortir de la crise actuelle, estime encore Azzedine Mihoubi qui affirme que le RND ne doit pas être exclu de ce dialogue car dit-il : « nous aussi nous sommes de ce peuple ». Le nouveau patron du RND, durant plus d'une heure a parlé de la crise que vit le pays mais n'a, à aucun moment, évoqué les raisons qui ont conduit ce peuple à sortir dans la rue pour réclamer un changement radical.
Comme du temps d'Ouyahia, l'assistance a acclamé le nouveau chef et fait allégeance à cet ancien ministre de la Culture. Le roi est mort, vive le roi !


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.