Bounedjah buteur contre Umm Salal (Vidéo)    Le 31e vendredi de mobilisation citoyenne : Marche grandiose contre Gaïd Salah    Convergence des objectifs nationaux du peuple algérien et de son armée    Une cache d'armes et de munitions découverte près des frontières à Adrar    Rahabi appelle à juger Bouteflika !    Salon du Sport et de la remise en forme    Les conditions pour une participation honorable à l'élection présidentielle du 12 décembre 2019    Ooredoo sponsor du Global Startup Weekend Women Edition    Chakib Khelil est de retour    Décès de l'ancien président Zine el Abidine Ben Ali    Le Royaume-Uni quittera l'Union européenne le 31 octobre    Le jour où le monde a basculé dans l'ère de la lutte technologique asymétrique    Le décret présidentiel portant convocation du corps électoral publié au JO    L'Algérie remonte à la 38e position mondiale    Nouvelles révélations sur le transfert de Griezmann contesté par l'Atletico    JSMB-JSMS et MCEE-USMAn avancés à 17h    CORRUPTION ET MALVERSATIONS : Le MJS charge et accuse Mustapha Berraf    Des experts de l'ANP participent au processus de la réforme du baccalauréat    Relizane : affrontements à Oued R'Hiou, deux jeunes morts    Plus de 100 familles de La Casbah relogées à Baba Ali    Le miroir enchanteur d'une belle époque    USA et super-héros à l'honneur    Traduction théâtrale vers l'arabe    AIGLE AZUR : Quatre candidats pour reprendre la compagnie    Guelma : « Un visa pour Alger ! »    DANGERS D'UTILISATION DES JEUX ELECTRONIQUES : La police sensibilise les écoliers    CANASTEL (ORAN) : Les eaux usées menacent les fonds marins    ETAT LAMENTABLE DE L'ECOLE ‘'CHAHID MEZHOUD AHMED'' : Des parents d'élèves de Tiaret bloquent la RN14    Biskra : Rejet de la feuille de route du pouvoir    LEVEE DE L'IMMUNITE PARLEMENTAIRE DE BAHA-EDDINE TLIBA : La Commission des affaires juridiques adopte le rapport    L'AMBASSADEUR LEE EUN-YONG REVELE: 2,5 milliards de dollars d'échanges entre l'Algérie et la Corée    Lourde défaite de Mönchengladbach et Bensebaini face à Wolfsberger    Les chaines qui diffuseront les rencontres de nos Pros, ce vendredi    DNCG : le nouveau gendarme du football algérien    «Yetnahaw gaâ !» à la tunisienne    .sortir ...sortir ...sortir ...    Séminaire international sur la traduction, le théâtre et l'identité    Grand hommage aux victimes du 14 juillet 1953 à Paris    Participation de 15 pays    L'Algérie parmi les quatre derniers    Béchar : La surcharge des classes est un épineux problème    LA BEA appelée à la rescousse    G5 Sahel : Les financements se font toujours attendre    Inondations: La protection civile sensibilise    Riyad ripostera-t-il aux attaques contre ses installations pétrolières?    Tunisie: La fin d'une époque politique ?    Une nouvelle amnistie générale décretée    Parution. L'Encyclopédie algérienne (édition 2019) : Un coffret fort intéressant    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Ils ont aussi leurs propositions de sortie de crise: Les étudiants poursuivent leur mobilisation
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 14 - 08 - 2019

  Les étudiants algériens veulent passer à une autre phase de revendications, après les marches hebdomadaires du mardi, en organisant samedi prochain une conférence nationale pour débattre de la marche à suivre et définir leurs propositions de sortie de crise.
Hier, et comme d'habitude depuis fin février dernier, ils étaient des centaines d'étudiants à battre le pavé, entre la place des Martyrs et la place Audin, réclamant un changement politique radical dans le pays.
Pour la 25ème semaine consécutive, les étudiants ont marché vers la Place Audin, en passant par la Grande Poste, après un grand rassemblement à la Place des Martyrs. Mais, hier, il y avait un fait nouveau, à savoir l'implication dans la marche des étudiants de citoyens de tout bord, ce qui a donné un caractère inédit à cette manifestation. Malgré la période des vacances universitaires, les étudiants, faisant partie des deux grands mouvements estudiantins, le Pôle et le Forum des étudiants, étaient en grand nombre pour revendiquer le changement radical, le départ des responsables de la crise politique et économique et l'avènement de la démocratie et des libertés individuelles. Les slogans restaient également les mêmes, avec ce «qu'ils partent tous», « Etat civil et non militaire » ou « les étudiants ne veulent pas d'un nouveau pouvoir militaire ». Par contre, fait nouveau, les étudiants ont lancé des invitations aux juges pour qu'ils rejoignent leur mouvement et marchent avec eux: « Juges, rejoignez les manifestations », scandaient les étudiants. Comme cela est devenu une habitude, le thème des débats des étudiants de ce mardi a porté sur les moyens de maintenir la mobilisation pour les deux dernières semaines d'août avant la rentrée sociale. La marche des étudiants de ce mardi s'est déroulée par ailleurs sans incidents à travers l'itinéraire habituel, et le cordon de policiers déployés le long des artères traversées par les manifestants n'intervenait pas durant cette marche. La marche des étudiants a débuté après le rassemblement à la Place des Martyrs, qui a conduit les étudiants vers la Grande Poste, et la Place Audin avant de faire le chemin inverse. Les manifestants se sont ensuite dispersés dans le calme, sans qu'il y ait des interventions de la police. Hier avait également eu lieu une concertation des deux sections estudiantines pour la tenue de la première conférence nationale des étudiants, prévue samedi prochain à Alger. Cette conférence est organisée conjointement par le Forum des étudiants et le Pôle des étudiants algériens, ainsi que d'autres étudiants indépendants. «La conférence aura pour but d'unir et de renforcer les liens entre les étudiants afin de devenir une réelle force de proposition politique», indique à TSA un étudiant de l'Ecole polytechnique. Les débats de cette conférence porteront sur un seul point à l'ordre du jour: l'examen d'une proposition de sortie de crise. Le Pôle des étudiants algériens a été créé au lendemain des marches du 22 février par des étudiants de l'Ecole nationale polytechnique, l'ENSA, l'EPAU et l'ESI. Aujourd'hui, ce groupe est composé de 13 établissements universitaires. Quant au Forum des étudiants, il est composé des étudiants issus de plusieurs établissements universitaires.
« Etant donné que la situation politique est totalement bloquée, nous allons proposer une feuille de route commune pour essayer de sortir de cette crise », relève un membre du Pôle, qui a proposé deux feuilles de routes, une avec le maintien de Bensalah et l'autre sans le chef de l'Etat intérimaire. « L'objectif est de mettre en place une charte, laquelle va permettre de garantir les revendications les plus importantes à leur sens que sont la liberté d'expression, la séparation des pouvoirs, etc. », explique le même étudiant.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.