Cour d'Alger: report du procès en appel de l'affaire Ali Haddad au 27 septembre    Real : Un couac avant le premier match de Liga face à la Sociedad    Ligue 1 : Paris se ressaisit et s'impose face à Nice    Sabri Boukadoum entame une visite de travail à Bamako    Nice : Atal et Gouiri titulaires face au PSG    Ligue 1-reprise des entraînements: les clubs voient enfin le bout du tunnel    Plus de 50 milliards de dinars de perte    La justice à la recherche des complices de Haddad    Tebboune installe une commission pour l'amender    Un "casus belli" technologique nommé TikTok    Gloire à l'ANP et gratitude envers l'Armée rouge !    Manifestations pour plus de démocratie    Des opposants poursuivis pour terrorisme    Liberté de dire. Toujours !    Les partis privés de subventions de l'Etat    "Libérez Drareni, libérez tous les détenus d'opinion"    Des robes noires s'insurgent contre les procès à distance    Ce que prévoit la note du MJS    Mort d'un conducteur suite au renversement de son camion    Le flou persiste et inquiète les concernés    6 décès et 210 nouveaux cas en 24 heures    Fin prêtes pour accueillir les étudiants    Les cafés littéraires dénoncent et condamnent    Jimi Hendrix, mythes et légendes marocaines 50 ans après sa mort    Appel à la solidarité au profit des démunis    L'Algérie participera à l'édition BFM du Limousin    Le numérique, un geste barrière efficace ?    Plus de 4000 logements à attribuer avant la fin de l'année    Le projet de la cité des 1000 logements «dégommé»    Tikjda : Encore des feux de forêt    Match amical Algérie – Cameroun aux Pays-Bas    Automobile : Une plateforme numérique de préinscription dédiée aux opérateurs    Etats-Unis et Chine : duel à distance    Où est l'Algérie ?    Caricatures... indigènes : le décryptage d'Alain Ruscio    Lettres de mon moulin anonyme !    Le mouvement El Islah décide de voter "Oui" au référendum du 1e novembre    Paradou AC: Le meilleur est à venir    IRB Sougueur: Mohamed Benhalima nouveau président    Il avait intenté une autre action contre l'Algérie: Sawiris de nouveau débouté dans l'affaire Djezzy    Offres et avantages de la CNAS: Une caravane de sensibilisation dans les zones d'ombre    Tlemcen: Une question de conformité    BRAVADE AVEUGLE    LE «KOURSI» FANTASME    Une "étape cruciale" pour Chanegriha    "Nous n'importerons aucun vaccin qui ne soit pas pré-qualifié OMS"    L'ONU salue la décision de Fayez al-Sarraj de démissionner    Israël : le «pacte d'Abraham» et la trahison des émirs    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Ils ont aussi leurs propositions de sortie de crise: Les étudiants poursuivent leur mobilisation
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 14 - 08 - 2019

  Les étudiants algériens veulent passer à une autre phase de revendications, après les marches hebdomadaires du mardi, en organisant samedi prochain une conférence nationale pour débattre de la marche à suivre et définir leurs propositions de sortie de crise.
Hier, et comme d'habitude depuis fin février dernier, ils étaient des centaines d'étudiants à battre le pavé, entre la place des Martyrs et la place Audin, réclamant un changement politique radical dans le pays.
Pour la 25ème semaine consécutive, les étudiants ont marché vers la Place Audin, en passant par la Grande Poste, après un grand rassemblement à la Place des Martyrs. Mais, hier, il y avait un fait nouveau, à savoir l'implication dans la marche des étudiants de citoyens de tout bord, ce qui a donné un caractère inédit à cette manifestation. Malgré la période des vacances universitaires, les étudiants, faisant partie des deux grands mouvements estudiantins, le Pôle et le Forum des étudiants, étaient en grand nombre pour revendiquer le changement radical, le départ des responsables de la crise politique et économique et l'avènement de la démocratie et des libertés individuelles. Les slogans restaient également les mêmes, avec ce «qu'ils partent tous», « Etat civil et non militaire » ou « les étudiants ne veulent pas d'un nouveau pouvoir militaire ». Par contre, fait nouveau, les étudiants ont lancé des invitations aux juges pour qu'ils rejoignent leur mouvement et marchent avec eux: « Juges, rejoignez les manifestations », scandaient les étudiants. Comme cela est devenu une habitude, le thème des débats des étudiants de ce mardi a porté sur les moyens de maintenir la mobilisation pour les deux dernières semaines d'août avant la rentrée sociale. La marche des étudiants de ce mardi s'est déroulée par ailleurs sans incidents à travers l'itinéraire habituel, et le cordon de policiers déployés le long des artères traversées par les manifestants n'intervenait pas durant cette marche. La marche des étudiants a débuté après le rassemblement à la Place des Martyrs, qui a conduit les étudiants vers la Grande Poste, et la Place Audin avant de faire le chemin inverse. Les manifestants se sont ensuite dispersés dans le calme, sans qu'il y ait des interventions de la police. Hier avait également eu lieu une concertation des deux sections estudiantines pour la tenue de la première conférence nationale des étudiants, prévue samedi prochain à Alger. Cette conférence est organisée conjointement par le Forum des étudiants et le Pôle des étudiants algériens, ainsi que d'autres étudiants indépendants. «La conférence aura pour but d'unir et de renforcer les liens entre les étudiants afin de devenir une réelle force de proposition politique», indique à TSA un étudiant de l'Ecole polytechnique. Les débats de cette conférence porteront sur un seul point à l'ordre du jour: l'examen d'une proposition de sortie de crise. Le Pôle des étudiants algériens a été créé au lendemain des marches du 22 février par des étudiants de l'Ecole nationale polytechnique, l'ENSA, l'EPAU et l'ESI. Aujourd'hui, ce groupe est composé de 13 établissements universitaires. Quant au Forum des étudiants, il est composé des étudiants issus de plusieurs établissements universitaires.
« Etant donné que la situation politique est totalement bloquée, nous allons proposer une feuille de route commune pour essayer de sortir de cette crise », relève un membre du Pôle, qui a proposé deux feuilles de routes, une avec le maintien de Bensalah et l'autre sans le chef de l'Etat intérimaire. « L'objectif est de mettre en place une charte, laquelle va permettre de garantir les revendications les plus importantes à leur sens que sont la liberté d'expression, la séparation des pouvoirs, etc. », explique le même étudiant.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.